Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le robot policier débarque aux USA

Un robot expérimental pour éviter les agressions lors des contrôles routiers

Le robot policier débarque aux USA - Crédit photo : SRI InternationalCe qu'il y a de bien avec la technologie, c'est qu'elle ne cesse jamais de progresser et qu'elle nous rapproche parfois de la science-fiction, notamment lorsque des chercheurs américains décident d'adapter la robotique aux contrôles des forces de l'ordre. Robocop serait-il en approche ?

Aux Etats-Unis, les policiers réalisent chaque jour près de 50.000 contrôles de véhicules et arrêtent près de 17 millions de conducteurs chaque année. On a nous mêmes été arrêtés deux fois lors de nos roadtrips aux Etats-Unis...

Cependant, les agressions envers les officiers de police se sont multipliées ces dernières années puisqu'en 2017 5.108 agents étaient attaqués pendant des contrôles, soit près de 14 par jour. Ce sont également 195.078 conducteurs qui ont nécessités un recours à la force, dont 89 sont décédés pour 11 officiers tués.

Partant de ce constant, Reuben Brewer, un chercheur chez SRI International, a imaginé un robot qui permettrait de remplacer les agents au moment du contrôle afin de limiter les risques pour l'une et l'autre des parties.

N'allez pas imaginer un robot capable d'interagir seul dans la circulation, de repérer les infractions et comportement suspects pour appréhender les suspects lui même. Non, le dispositif est intégré à une voiture de police conduite par des agents.

Lorsque ceux-ci arrêtent un véhicule, le GoBetween Robot se déplace sur un rail qui se détend jusqu'à bloquer la roue avant du véhicule arrêté et vient se placer devant la fenêtre du conducteur. Le robot permet alors de procéder au contrôle grâce à deux caméras, un micro, un écran et un lecteur de code barre et déploie en même temps une petite herse entre les essieux avant et arrière pour éviter les fuites. Lorsque le contrôle est fini, le robot peut même imprimer la contravention avant de tout remballer et de retourner dans la voiture. A l'avenir, il est même prévu de lui greffer un éthylotest.

Plus d'infos sur la répression routière à travers le monde