english

La fin du thermique avancée à 2030

Le Royaume-Uni raccourcit l'échéance de 10 ans en interdisant la vente de véhicules thermiques après 2030

L'Hybride également condamné pour 2035 outre-Manche

La fin du thermique avancée à 2030Partout à travers le monde, les pouvoirs publics mènent des politiques destinées à réduire la présence des moteurs à combustion afin de limiter les émissions polluantes et l'impact sur l'environnement.

En France, il est ainsi prévu que la vente de véhicules thermiques soit interdite à partir de 2040. En Californie ce sera le cas en 2035. L'Inde va encore plus loin car les motos de petites cylindrées y seront interdites d'ici 5 ans... les exemples ne manquent pas et l'Europe a récemment revu ses exigences à la hausse concernant les normes antipollution en visant une réduction des émissions de 60 % en 2050 par rapport à 1990 contrairement aux 40% qui étaient initialement visés.

Si les annonces ne sont jamais immuables, la tendance va clairement vers un durcissement généralisé. Et même l'horizon 2040 qui semblait loin n'est plus une certitude partout et est en train de raccourcir à grande vitesse.

Alors qu'il est empêtré dans la gestion du Brexit et de la crise sanitaire, le gouvernement britannique de Boris Johnson vient ainsi de détailler sa "révolution industrielle verte" destinée à créer de l'emploi au Royaume-Uni tout en développant l'industrie en prenant en compte l'environnement. Le plan prévoit notamment un développement massif des éoliennes afin d'alimenter en énergie les logements et les véhicules.

Car c'est bien là l'un des points phares de l'annonce, le gouvernement britannique vient surtout d'établir un nouveau couperet pour les véhicules thermiques en avançant de 10 ans la date à laquelle la vente de ces véhicules sera interdite. C'est donc à partir de 2030 et non plus 2040, que les constructeurs devront arrêter de commercialiser des véhicules thermiques. Et si les hybrides apparaissent aujourd'hui comme une alternative, ils ne sont pas épargnés non plus et n'auront que 5 ans de sursis face au thermique. Autrement dit, seuls les véhicules 100% électriques (à hydrogène ou non) seront autorisés à partir de 2035.

Grant Shapps, ministre des Transports :

Le Royaume-Uni va plus loin et plus vite que n'importe quel autre acteur majeur de l'économie dans la décarbonisation des transports, en exploitant la puissance des technologies propres et vertes pour mettre fin à la contribution du Royaume-Uni au changement climatique d'ici 2050.

Plus d'infos sur la fin du thermique dans le monde

Commentaires

Picabia

Il y a bien un haut fonctionnaire et un comité bidule qui va nous pondre ça en France.
1° Je garde mes vieilles bécanes
2° Cela concerne la vente, donc on pourra encore rouler avec quelques temps en attendant de nouvelles restrictions
3° Les constructeurs vont se grouiller pour passer à l'électrique
4° Les chinois se frottent les mains car ils vont fournir des batteries en pagaille
5° J'aurai 73 ans, presque un avant goût d'une pré retraite
6° Un avenir radieu pour nos jeunes d'après nos gouvernants

20-11-2020 17:02 
kernel62

"Il y a bien un haut fonctionnaire et un comité bidule qui va nous pondre ça en France.".

Ils ne t'ont pas attendu. Je crois que c'est depuis 2016 qu'a été décidé l'interdiction des thermiques pour 2030, dans le grand paris.

20-11-2020 17:32 
PELE

C'est le lobby nucléaire (parce que la parc électrique à base d'énergie renouvelable est incapable de fournir l'électricité en quantité suffisante)et les sociétés minières (pour les métaux rares) qui doivent se frotter les mains.
La charrue avant les b½ufs.
Tout le monde est devenu complètement fou!

20-11-2020 18:19 
Charlie_41

Les prix des véhicules thermiques d'occasion vont flamber...

Sans parler du mythe de la conversion à l'éolien, qui est un autre débat.

20-11-2020 20:29 
Picabia

Paris n'est pas non plus la France, les Parisiens ont un peu tendance à l'oublier

21-11-2020 00:32 
KPOK

la question est : le thermique tiendra-t-il jusque là ?

21-11-2020 08:40 
Coolapix

A mon sens, ces chiffres sont complètement illusoires. Et ce, même sans penser pétrole ou gaz (si on y pense, ça devient presque une hérésie). Suffit de se demander où on trouvera toute cette électricité, et comment on la "transportera"...

21-11-2020 08:44 
la carpe

Il suffit de réguler. Tu lances un confinement bidon quand un pic de consommation approche.

21-11-2020 08:53 
CLEW

Les anglais ont besoin de relancer leur économie et leurs industries en vue de leur sortie de l'Europe. Je pense qu'il faut donc voir dans cette annonce un des moyens d'y parvenir

21-11-2020 11:24 
kernel62

"Paris n'est pas non plus la France, les Parisiens ont un peu tendance à l'oublier" Avec la tendance écolo et les mairies qui se verdissent, il ne faut pas se voiler la face sur ce qui se généralise.

21-11-2020 12:34 
kernel62

Citation
CLEW
Les anglais ont besoin de relancer leur économie et leurs industries en vue de leur sortie de l'Europe. Je pense qu'il faut donc voir dans cette annonce un des moyens d'y parvenir

Et pas que pour les anglais et pas que pour l'aspect industriel. Nos politiques pensent qu'on est trop naïf pour comprendre tous les bouleversement géo-stratégique internationaux que ça provoque. Alors ils nous servent des arguments uniquement environnementaux. Pourtant, c'est facile de comprendre que de ne plus être dépendant du gaz russe et du pétrole saoudien ou du schiste américain, ça aide pas mal pour ne plus être le postérieur entre 2 chaises et éviter de nous impliquer dans des conflits qui nous intéressent pas.

Cela dit, ne vous méprenez pas, j'aime quand ma brêle fait prout-prout.

21-11-2020 12:45 
Picabia

Une mairie c'est pour 6 ans, avec des discours anti SUV,anti diesel, anti ceci, anti cela, les situations peuvent se retourner contre leurs instigateurs.
On pourrait aussi réguler la population mondiale, de ce fait notre emprise sur la planète mais là le sujet est tabou

21-11-2020 15:06 
fift

C'est sûr qu'il est vachement plus acceptable d'obliger à la limitation des naissances ou à l'arrêt des soins à partir d'un certain âge, que d'obliger à rouler avec un véhicule électrique ….

21-11-2020 16:18 
BaguerraJones

Franchement, le pire que c'est que je comprend même pas comment les constructeurs puissent ne pas comprendre pourquoi la moto électrique ça rebute. Dans l'absolu on pourrait franchir le pas sans aversion. Mais, au-delà des myriades de raisons qui nous amènent à acheter une moto, les motards (la très grande majorité) le font aussi pour avoir un minimum de sensations. Or la moto électrique, c'est juste un vélo qui va vite. Il ne peuvent pas espérer vendre ces trucs-là. Surtout à des tarifs aussi délirants que celui de la Harley électrique machin truc chose.

S'ils veulent que l'économie de la moto persévère, il va falloir qu'il se débrouille pour que les moteurs électriques reproduisent un comportement similaire, avec une mécanique qui transmet quelque chose (vibrations, sonorité...). Croire que les motards vont aimer conduire un truc où il faut juste tourner la poignée et écouter le vent dans le casque est absurde. "Ca marchera jamais" comme dirait l'autre...

21-11-2020 21:35 
BaguerraJones

Il y a quelque chose à prendre en compte : il va y avoir toute une phase de latence entre le moment où le marché sera 100% électrique en neuf et celui où on trouvera ces mêmes engins électriques d'occasion à des prix abordables.

Donc, pendant quelques années, la moto sera réservé aux plus aisés. Et le parc d'occasion mettra un peu de temps avant de voir arriver des engins suffisamment anciens et kilométrés pour être vendus à des prix raisonnables.

Ce qui m'inquiète c'est le risque d'un nouveau paradigme tarifaire, sans parler de la moindre expérience et le manque de recul sur cette technologie (autonomie, pannes éventuelles, périodicités des révisions, coûts d'entretien...). On entre dans quelque chose de nouveau, fragile, inexpérimenté, ennuyeux (pour le moment les moteurs électriques ça me donne juste envie d'arrêter la moto), incertain et probablement hors de prix...

21-11-2020 21:46 
BaguerraJones

PS : d'ailleurs, franchement, quitte à dépenser beaucoup pour peu de plaisir autant rester sur du pragmatique et de l'utilitaire de base. Donc, autant revenir sur un vélo électrique. Tout simplement. Maintenant, je pense que certains constructeurs développeront des techniques pour que leurs machines soient plus "vivantes" qu'un simple aspirateur. Et peut-être même que les chinois sont l'avenir de la moto. Après tout, il arrivent extrêmement bien à produire des machines très réussies esthétiquement. Avec les années, ils vont peut-être acquérir de l'expérience et arriveront à produire des motos électriques plaisantes. Pourquoi pas... Mais bon. Si l'enjeu est vraiment écologique, alors pourquoi continuer d'importer ? La France n'a qu'à avoir ses propres marques de motos avec ses propres matériaux et ce sera plus cohérent.

21-11-2020 21:54 
L'iguane

Citation
BaguerraJones
Or la moto électrique, c'est juste un vélo qui va vite.

Tu en as essayé combien pour arriver à cette conclusion ?

22-11-2020 00:17 
Panpan_a_moto

C’est bien beau le véhicule électrique, mais a t’on pensé au côté sombre de celui-ci?

Un excellent reportage sur la RTBF : [www.rtbf.be]

22-11-2020 07:25 
pyggy

Citation
BaguerraJones
Croire que les motards vont aimer conduire un truc où il faut juste tourner la poignée et écouter le vent dans le casque est absurde. "Ca marchera jamais" comme dirait l'autre...

Bah, pourquoi pas?
T'as deja fait du ski par exemple? Sensations de vitesse, de risques, de trajectoire, et le tout avec juste le bruit du vent dans le casque et les intemperies dans la tronche.
Pas sur que le faire en moto neige avec le bruit du moteur apporte fondamentalement un plus ouf

C'est clair qu'on perdra une composante essentielle, mais j'ose esperer que le plaisir ultime et unique du motard ne reside pas dans sa capacite a jouer une melodie sonore question

22-11-2020 09:21 
AlexandreJ63

Pour tout cela il faut de l'électricité ... C'est basique comme remarque mais nous allons dans le mur si nous ne changeons pas notre politique énergétique (éolienne et solaire en complément peut-être mais en attendant mieux, réhabilitons le nucléaire !). Sinon, et c'est la ministre qui le dit : "Des vagues de froid pourraient obliger les producteurs à organiser des coupures pour faire de la régulation"
[www.capital.fr]
Pour un pays qui était exportateur pour toute l'Europe, on est tombé bien bas ... et c'est étrange, j'ai l'impression que nos éoliennes ne nous aiderons pas !!

22-11-2020 09:45 
Goldorak

Pour ceux qui adorent les vibrations, il restera le vibro-masseur (encore qu'il soit électrique aussi, c'est décidément un complot planétaire).

22-11-2020 10:06 
kernel62

Citation
BaguerraJones
Franchement, le pire que c'est que je comprend même pas comment les constructeurs puissent ne pas comprendre pourquoi la moto électrique ça rebute.

C'est pas leur faute, c'est celle des normes euro, sinon t'inquiète pas qu'ils nous vendraient encore du carbu.

Citation
piggy
C'est clair qu'on perdra une composante essentielle, mais j'ose esperer que le plaisir ultime et unique du motard ne reside pas dans sa capacite a jouer une melodie sonore
Moi qui aime bien faire du vélo dans la forêt, le seul bruit des pneus sur le sol est aussi quelque chose de satisfaisant, même si je n'oublierai jamais les frissons de la première fois que des ondes d'un V12 de Formule 1 en pleine ligne droite, sont arrivés jusqu'à mes tympans.
La composante essentielle pour moi c'est le fun factor comme disent les anglophones. Accélération, agilité, implication du pilote, etc.. Rien que de ne plus avoir à passer les vitesses me rend triste.

Citation
piggy
Ce qui m'inquiète c'est le risque d'un nouveau paradigme tarifaire
Regarde ce qu'il se passe au niveau des voitures avec le malus écologique, tout a été bouleversé. Ce n'est qu'une question de temps pour la moto.
Par contre, ne soyez pas dupes, ce n'est pas que tarifaire, ça va bien au delà. L'électrique n'est qu'une première étape. Même si on passe tous à ces véhicules "vertueux", ça sera loin d'être fini. Il suffit de les écouter : ils veulent réprimer tous les actes individualistes ! C'est ça leur projet. Même le vélo c'est déjà trop pour eux, il suffit de voir comment ils envisagent de brider les vélo aux pays-bas pour les dissuader de ce mode de tarnsport.

22-11-2020 10:37 
kernel62

Citation
kernel62
Citation
BaguerraJones
Franchement, le pire que c'est que je comprend même pas comment les constructeurs puissent ne pas comprendre pourquoi la moto électrique ça rebute.

C'est pas leur faute, c'est celle des normes euro, sinon t'inquiète pas qu'ils nous vendraient encore du carbu. Déjà qu'ils galèrent avec euro5, alors les euro6 vont définitivement achever les thermiques

Citation
piggy
C'est clair qu'on perdra une composante essentielle, mais j'ose esperer que le plaisir ultime et unique du motard ne reside pas dans sa capacite a jouer une melodie sonore
Moi qui aime bien faire du vélo dans la forêt, le seul bruit des pneus sur le sol est aussi quelque chose de satisfaisant, même si je n'oublierai jamais les frissons de la première fois que des ondes d'un V12 de Formule 1 en pleine ligne droite, sont arrivés jusqu'à mes tympans.
La composante essentielle pour moi c'est le fun factor comme disent les anglophones. Accélération, agilité, implication du pilote, etc.. Rien que de ne plus avoir à passer les vitesses me rend triste.

Citation
piggy
Ce qui m'inquiète c'est le risque d'un nouveau paradigme tarifaire
Regarde ce qu'il se passe au niveau des voitures avec le malus écologique, tout a été bouleversé (plus de diesel, taxe jusqu'à 20000¤, downsizing, les hybrides rechargeable, etc..) Ce n'est qu'une question de temps pour la moto.

Par contre, ne soyez pas dupes, ce n'est pas que tarifaire, ça va bien au delà. L'électrique n'est qu'une première étape. Même si on passe tous à ces véhicules "vertueux", ça sera loin d'être fini. Il suffit de les écouter : ils veulent réprimer tous les actes individualistes ! C'est ça leur projet. Même le vélo c'est déjà trop pour eux, il suffit de voir comment ils envisagent de brider les vélo aux pays-bas pour les dissuader de ce mode de transport.

22-11-2020 10:39 
kernel62

Double post

22-11-2020 13:47 
BaguerraJones

"Ce qui m'inquiète c'est le risque d'un nouveau paradigme tarifaire" - c'est moi qui écrit ça lol, pas Piggy

22-11-2020 21:41 
BaguerraJones

1 - Bah, pourquoi pas?
T'as deja fait du ski par exemple? Sensations de vitesse, de risques, de trajectoire, et le tout avec juste le bruit du vent dans le casque et les intemperies dans la tronche.
Pas sur que le faire en moto neige avec le bruit du moteur apporte fondamentalement un plus ouf

2 - C'est clair qu'on perdra une composante essentielle, mais j'ose esperer que le plaisir ultime et unique du motard ne reside pas dans sa capacite a jouer une melodie sonore question

REPONSES

1 - Oui j'ai déjà fait pas mal d'activités sensationnelles sans moteurs et sans bruit (voile, luge, aerowave, ne serait-ce que du vtt...). Mais justement, si je veux trouver ces plaisirs, je ne prend pas une moto. Chaque chose à sa place, donc du coup, je ne comprend pas cet argument. Désolé.

2 - Non c'est précisément ce que j'ai écrit. J'ai écrit que la sonorité (à l'instar des vibrations par exemple) fait partie du plaisir. Je n'ai jamais dit que ça se résumait à cela. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, c'est fréquent dans les discussions et c'est assez pénible.

22-11-2020 21:45 
BaguerraJones

Tu en as essayé combien pour arriver à cette conclusion ?

REPONSE : et toi ? Combien en as-tu essayé pour en arriver à penser que ça vaut le coup de me demander cela juste pour me donner tort ? De toute façon c'est subjectif. Je n'ai fait que donner mon avis, je ne vois pas en quoi remettre en question mon ressenti personnel est constructif.

22-11-2020 21:57 
BaguerraJones

C'est pas leur faute, c'est celle des normes euro, sinon t'inquiète pas qu'ils nous vendraient encore du carbu.

REPONSE : je ne suis pas inquiet du fait qu'on ne vende plus de véhicule à carbu. Je ne suis pas du tout contre le progrès, et je pense que remplacer l'énergie fossile en est un. D'ailleurs, je ne suis pas du tout contre la moto électrique non plus. Les seules choses contre lesquelles je suis c'est lorsque les changements se font de façon incohérente abusive et/ou opaque.

Par exemple, dans le cas de l'électrique, ce que je n'approuve pas c'est l'exagération de l'aspect positif (voir "sauveur") de cette technologie, avec même une moralisation ambiante. Plutôt que de présenter cela comme étant LA réponse ultime à la dégénérescence de la biosphère, il serait plus humble et honnête d'exposer les choses telles qu'elles sont vraiment.

Oui, il semblerait que l'électrique permette d'endiguer la poluution atmosphérique émise par les gazs des moteurs à combustion. Autre chose ? Non. Point final.

Jusque là moi je n'ai rien à redire, mais je demande toujours à ce que les choses soient présentées telles qu'elles sont, et dans une logique, une perspective globale.

Or, les processus de production (des matières premières telles que le cobalt par exemple) pose de sérieux problèmes environnementaux. SAns parler des problème éthiques révélés entre autre par AMnesty International sur l'exploitation des enfants dans les mines au Congo.

Cela veut-il dire que je suis pro-pétrole et/ou anti-électrique ? NON. Ca veut juste dire que je rejette toute forme d'obscurantisme, et qu'il ne faut jamais oublié que malheureusement, entre les discours et la réalité, il y a souvent tout un tas de biais (malhonnêteté, déni, conflits d'intérêts de toute sorte...).

Pour moi le sujet va bien au-delà du clivage entre pétrole ou électrique : il s'agit de faire ce qu'on peut pour progresser, mais sans amener des arguments irréels, et en restant totalement transparent. Dans le cas contraire on avance pas vraiment car il faut toujours aller dénicher l'envers du décors...

ENFIN, je n'encourage pas à rejeter en bloc, mais juste à garder du recul. Les politiques font parfois de la pseudo-écologie, qui non seulement ne s'inscrit pas dans une logique durable, mais en plus, est décrédibilisée par son "inaccessibilité sociale". Exemple concret : les Z.C.R. à Paris (Zone à Circulation Restreintes). Au final, plein de gens ne peuvent plus entrer dans Paris en journée, et et évidemment, tout le monde est forcé d'acheter des véhicules neufs (ou très récents). Du coup, plein de gens ne peuvent pas suivre. C'est donc totalement injuste socialement. Cette écologie-là, je n'en veux pas, car elle oublie l'humain.

22-11-2020 22:35 
BaguerraJones

* et en plus ce n'est même plus poussé à consommer. A ce niveau-là c'est franchement une dérive. Officiellement évidemment, on ne "force" pas les gens à acheter des véhicules neufs. Et en plus comprenez, c'est pour la bonne cause... Oui sauf que dans les faits, plein de gens n'ont plus le choix : s'endetter pour un véhicule neuf ou rester hors de Paris. C'est un exemple mais j'en ai d'autres...

22-11-2020 22:45 
virtualgf

Le bruit de mes motos n'est pas un élément majeur de plaisir, loin de là. Les vibrations...non plus. Par-contre la poussée à l'accélération, la sensation de maîtrise de la machine dans les virolos (et quand les cale pieds raclent)...ça c'est le kif.
Et ça on le retrouve dans l'électrique quand c'est bien conçu.
Un comportement non linéaire et un changement de vitesse, tout cela se "mimera" électroniquement car ça fait partie du plaisir de piloter et croyez bien que le seul but des constructeurs est de vendre...donc si la demande pour cela est là, ils le feront.

23-11-2020 08:45 
Dblz

C'est peut-être que le Gvt UK a reçu des nouvelles encourageantes relatives à leur prototype de réacteur en fusion mis en service il y a une quinzaine de jours...

23-11-2020 10:55 
Godzilla

Mouais...

2030 c'est dans seulement dix ans.
Le gouvernement de l'ami Boris est coutumier de ce genre d'annonces fracassantes.

Par exemple il a annoncé une hausse de 16,5 milliards de livres pour le budget de la Marine. Les anglais se demandent d'ou va bien pouvoir venir cet argent. Argent magique sans doute.

C'est comme chez nous, les effets d'annonce ça coûte pas grand-chose, de toute façon le public aura tout oublié rapidement.

Au Royaume-Uni comme chez nous, rien n'est prêt pour passer d'ici dix ou même vingt ans au tout véhicule électrique pour les particuliers.
Les capacités de production ne pourront jamais s'adapter en si peu de temps.
Et si on y ajoute les véhicules en eux-mêmes, leur inadaptation à l'usage qu'en font les gens, je doute encore plus. Quand on ne possède qu'une seule voiture, on n'a pas toujours le temps d'attendre qu'elle charge.

23-11-2020 13:37 
Picabia

Et bien moi je n'ai pas envie de poser mes fesses sur une centrifugeuse.
Le ronronnement du moteur, pas trop présent, les vibrations habilement filtrées font partie du plaisir de conduire, moi je m'en fiche que les cale pieds raclent, par contre un moteur thermique est vivant et a sa propre personnalité, je ne crois pas que l'on arrive à la même sensation avec un moteur électrique

23-11-2020 18:24 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous