english

Dakar : Benavides ouvre son compteur après une chute à moto

L'Argentin reprend 2'31 d'avance sur De Soultrait au classement du rallye

456 km de spéciale pour la 5e étape en Arabie Saoudite

Dakar : Benavides ouvre son compteur après une chute - Crédit photo : DPPI/F.Le Floc'hDes oueds, des vallées rapides, des zones caillouteuses, des dunes, du sable mou et des plateaux, le menu du jour était pour le moins varié et difficile pour les pilotes du Dakar dont le sens de la navigation a été mis à rude épreuve lors de cette cinquième étape du rallye en Arabie Saoudite qui les a menés sur 456 km de spéciale entre Riyadh et Al Qaisumah. C'était donc une étape moins longue que la veille mais bien plus difficile à passer, renforcé par la difficulté à trouver les waypoints

Il valait donc mieux prendre son temps pour ne pas commettre d'erreur et perdre de précieuses minutes. Une chose que connait bien Kevin Benavides qui en a déjà fait les frais sur les précédentes éditions. Mais cette fois l'Argentin a su tirer son épingle du jeu en s'imposant pour la première fois cette année, non sans certaines difficultés.

En effet, le pilote Honda s'est manqué sur la réception d'une dune et s'est blessé en venant frapper sur son GPS. C'est donc avec le nez en sang et une cheville douloureuse qu'il a rallié le bivouac.

Kevin Benavides :

C’était une mauvaise journée pour moi. Au début je me suis perdu, un peu comme tout le monde. Sur une dune, j’ai fait un grand saut puis à la réception je me suis cogné sur mes instruments de navigation, je crois que j’ai cassé le GPS, je me suis coupé et ça a beaucoup saigné. J’ai continué à attaquer malgré la douleur, mais j’ai le nez cassé. J’ai aussi mal la cheville, mais j’ai bien roulé quand même. C’est comme ça, c’est le Dakar. On verra bien comment je me sens demain.

Benavides a notamment profité de la bonne prestation de Jose Ignacio Cornejo Florimo pour suivre la trace du Chilien et le devancer d'une minute à l'arrivée, mais aussi pour s'emparer de la tête du classement général devant Xavier de Soultrait, 6e aujourd'hui.

Les choses se compliquent en revanche pour Adrien Van Beveren qui accuse désormais près de 39 minutes de retard sur le nouveau leader.

Dans la catégorie Original by Motul, c'est Maurizio Gerini qui s'impose et prend un peu d'avance sur Arunas Gelazninkas chez les pilotes sans assistance.

Pour RallyeFred #125, la liaison de retour a été très longue et s'est faite de nuit. De plus, le froid commençant à se faire sentir, même le souspull chauffant n'était pas suffisant pour le réchauffer. Lui comme beaucoup d'autres n'est ainsi pas rentré à la nuit tombée et il s'est couché après minuit, après avoir fait la mécanique, comme de nombreux pilotes.

Cette rentrée nocturne, a entraîné une modification par la direction de course afin de reporter le départ suivant et de réduire la spéciale initialement prévue sur 448 km d'une centaine de kilomètres, afin de permettre aux retardataires de récupérer avant de prendre la direction de Ha'il.

Plus d'infos sur le Dakar

scorpion