english

Trail Lucky Explorer Project 5.5

Une Benelli TRK502 améliorée à la mode Cagiva Elefant

Bicylindre en ligne, 554 cm3, 47,6 ch, 51 Nm, 220 kg à sec

Trail Lucky Explorer Project 5.5MV Agusta nous avait promis de se lancer sur le segment du trail adventure et laissé entendre à maintes reprises la renaissance de la Cagiva Elefant, marque dont elle est propriétaire. Au salon de Milan, le constructeur italien vient de lever le voile sur son Lucky Explorer Project avec la présentation de deux trails 9.5 et 5.5.

Alors que nous avons déjà abordé en détails le modèle 950, on se penche désormais sur le cas de la moyenne cylindrée.

Autant le dire tout de suite, le positionnement des deux machines, bien que très proches esthétiquement, est diamétralement opposé, notamment sur le plan technique et mécanique. Car là où la 9.5 a été réalisée en interne en Italie, la 5.5 a été confiée au groupe chinois Qianjiang, propriétaire du rival Benelli.

Lucky Explorer Project 5.5
Lucky Explorer Project 5.5

Et justement, un trail de moyenne cylindrée, Qianjiang en produit déjà un à succès, la Benelli TRK502, qui est d'ailleurs la meilleure vente du segment en Italie. Ainsi, derrière son apparence totalement revue qui s'inspire en grande partie de la Cagiva Elefant, la 5.5 partage plusieurs points communs avec la TRK.

Là aussi, MV a puisé son inspiration dans la Cagiva Elefant
Là aussi, MV a puisé son inspiration dans la Cagiva Elefant

Le moteur bicylindre a toutefois été revu avec de nouvelles valeurs d'alésage et de course pour porter sa cylindrée à 554 cm3 et délivrer une puissance de 47,6 chevaux compatible sans bridage avec le permis A2. Le couple atteint quant à lui 51 Nm.

Le cadre treillis tubulaire en acier semble également être le même, mais on note que le bras oscillant a été changé pour un élément en alliage d'aluminium. L'équipement de la partie cycle se fait également plus haut de gamme avec une fourche inversée KYB de 43 mm et un amortisseur du même fabriquant, tous deux intégralement réglables. Côté frein, c'est Brembo qui se charge du matériel avec deux disques flottants de 320 mm et des étriers 4 pistons à l'avant et un simple disque arrière de 260 mm.

MV a confié la réalisation de la 5.5 à Qianjiang
MV a confié la réalisation de la 5.5 à Qianjiang

Les roues à rayons de 19 et 17 pouces sont chaussées en 100/80 et 150/70. L'empattement reste long avec 1.505 mm et la selle atteint 860 mm. Malgré le faible débattement de 135 mm de la suspension, la 5.5 présente 210 mm de garde au sol. Comme sa grande soeur 9.5 elle est dotée d'un réservoir de 20 litres et comme elle elle présente aussi un poids à sec de... 220 kg ! Ce qui parait beaucoup pour une machine de cette cylindrée et surtout en comparaison avec la 950. A moins que comme cela arrive de temps en temps, il s'agisse d'une erreur de fiche technique du salon et que cette valeur soit revue plus tard.

La 5.5 affiche 220 kg sur la balance, comme la 9.5
La 5.5 affiche 220 kg sur la balance, comme la 9.5

MV Agusta n'a pas indiqué de tarif ni de date de commercialisation pour ce trail, mais vu l'état d'avancement du Lucky Explorer Project, la commercialisation ne semble plus qu'une question de mois.

On vous invite maintenant à nous retrouver sur la chaîne Youtube du Repaire pour découvrir toutes les nouveautés en vidéo depuis le salon EICMA de Milan.

Caractéristiques techniques Lucky Explorer Project 5.5

  • Moteur : bicylindre en ligne, 4 temps, refroidissement liquide, double ACT, 8 soupapes
  • Cylindrée : 554 cm3 (70.5 x 71 mm)
  • Taux de compression : 11,5:1
  • Puissance : 47,6 ch (35 kW) à 7.500 tr/min
  • Couple : 51 Nm à 5.500 tr/min
  • Allumage : électronique
  • Alimentation : injection électronique, double injecter
  • Embrayage : multidisque en bain d'huile, antidribble
  • Boite de vitesse : 6 rapports, prise constante
  • Cadre : treillis en acier tubulaire
  • Suspension avant : fourche inversée KYB de 43 mm réglable en précharge et détente, débattement 135 mm
  • Suspension arrière : double bras oscillant en alliage d'aluminium, amortisseur KYB réglable en précharge, détente et compression, débattement NC
  • Frein avant : double disque flottant de 320 mm, étriers Brembo 4 pistons, ABS Bosch
  • Frein arrière : disque de 265 mm, étrier Brembo 2 pistons, ABS Bosch
  • Roues : jantes aluminium à rayons, avant 3x19, arrière 4.25x17
  • Pneu avant : 100/80 ZR19
  • Pneu arrière : 150/70 ZR17
  • Empattement : 1.505 mm
  • Longueur : 2.220 mm
  • Largeur : 915 mm
  • Hauteur de selle : 860 mm
  • Garde au sol : 210 mm
  • Trainée : 114 mm
  • Poids : 220 kg à sec
  • Réservoir : 20 litres

Plus d'infos sur MV Agusta et Cagiva

Commentaires

Lutrinae

220 Kg à sec, c'est à peu près le poids de la TRK502X, donc ça me parait parfaitement exacte.
C'est d'ailleurs de très loin son principal défaut, c'est aussi lourd qu'un vrai maxi trail, mais avec moins de 50 chevaux...

+ je vois pas trop l'intérêt de remettre de l'équipement encore plus haut de gamme, freinage brembo en double disque de 320 sur une machine comme ça c'est juste ridicule...

23-11-2021 15:46 
Lutrinae

Citation
Lutrinae
220 Kg à sec, c'est à peu près le poids de la TRK502X, donc ça me parait parfaitement exacte.
C'est d'ailleurs de très loin son principal défaut, c'est aussi lourd qu'un vrai maxi trail, mais avec moins de 50 chevaux...

Edit : ayant (encore) prévu un grand voyage dans 3 ans, j'espère très fortement qu'il va y avoir des vrais trails bicylindre low size, avec les moteurs des MT03, Z400, ou même CB500, avec de vrais aptitudes offroad.
Pour l'instant mon choix se porte sur une Versys 300, mais ça reste plutôt adapté à la piste légère qu'à l'offroad...

23-11-2021 15:50 
Jeannot

Bienvenue à cette trentième voyageuse qui invite une nouvelle fois aux plus folles aventures autoroutières.

23-11-2021 19:54 
Charlie_41

C'est vrai qu'elle est plus esthétique que sa jumelle Benelli.
Mais quand même, on est sur des concurrentes de la CB500X...question

24-11-2021 16:36 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

dafy