english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Endurance : team SRC Kawasaki

Guarnoni, Checa et Nigon - Kawasaki ZX-10R N°11

Champion du Monde d'Endurance 2018/2019

Endurance 2019 : team SRC Kawasaki FranceLe team SRC Kawasaki est la structure officielle du constructeur japonais en Championnat du Monde d'Endurance. Contrairement aux autres équipes majeures du championnat avec lesquelles elle lutte, l'équipe n'est pas inscrite en tant que team permanent et ne participe qu'aux deux manches françaises que sont le Bol d'Or et les 24 Heures du Mans. C'est tout du moins ce qu'elle a fait pendant de nombreuses années, car l'équipe, qui bénéficie du soutien du constructeur, participe désormais à l'ensemble de la compétition.

Managés par Gilles Stafler, les verts sont restés quatre saisons invaincus sur le circuit Bugatti du Mans. Ils se sont même payé le luxe de réaliser le doublé Bol d'Or / 24 heures du Mans lors des saisons 2012 et 2013 et de finir sur le podium du Championnat en 2013.

En 2015, l'équipe intègre la totalité du Championnat du Monde d'Endurance. Grands favoris des épreuves de 24 heures au Mans et à Magny-Cours, les verts voient les choses en grand pour la saison 2015 puisqu'ils ont l'objectif de s'imposer dans chacune des quatre courses, y compris celle de Suzuka et de décrocher le titre mondial. Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu pour les verts qui ne marquent aucun point au Japon et en Allemagne. En revanche, ils restent parmi les grands favoris des épreuves françaises avec une 2ème place au Mans et une victoire au Bol d'Or pour conclure l'année en beauté.

Fabien Foret lors du Bol d'Or 2015
Fabien Foret lors du Bol d'Or 2015

Au niveau des pilotes, c'est toujours Gregory Leblanc qui mène l'armada verte sur la piste. Le Champion de France Superbike retrouve ses deux coéquipiers des dernières saisons Matthieu Lagrive et Fabien Foret. La saison démarre de la meilleure des manières avec une victoire au Mans. Le team confirme alors sa place parmi les favoris de la saison. Mais les hommes de Gilles Stafler vont alors faire preuve de malchance et enchainer trois abandons consécutifs, terminant la saison sur la casse d'une bielle. Avec ses 60 points du Mans, l'équipe termine tout de même 5ème du championnat.

Refroidie par cette épreuve, l'équipe décide de ne plus se présenter que sur les épreuves françaises. Matthieu Lagrive quitte alors l'équipe et est remplacé par Randy de Puniet. L'ancien pilote de MotoGP et de WSBK découvre pour la première fois une course de 24h après avoir fini 2e à Suzuka en 2015. Si la victoire revient au SERT, le nouvel équipage vert n'a pas démérité et monte sur la 2e marche du podium.

Mais alors que l'équipe décide de ne pas se réengager pour l'ensemble du championnat, Grégory Leblanc décide de quitter l'écurie pour tenter l'aventure avec Motors Events. A sa place, c'est un autre habitué de l'endurance, Mathieu Gines, qui fait son arrivée chez les verts. Second sur le Bol d'Or en ouverture du Championnat, l'équipe de Gilles Stafler connaitra une épreuve sarthoise sous haute tension au printemps. La chute de De Puniet pendant la nuit va contraindre les Verts à redoubler d'efforts, mais ces derniers parviennent finalement à monter sur la troisième marche du podium. Malgré sa participation à seulement deux courses, l'équipe termine 5e du championnat.

Leblanc, Stafler, De Puniet et Foret sur le podium du Bol d'Or 2016
Leblanc, Stafler, De Puniet et Foret sur le podium du Bol d'Or 2016

Pour 2017/2018, on prend les mêmes et on recommence. Tout débute parfaitement au Bol avec la pole position pour le SRC, mais une heure après le départ c'est le drame : le moteur casse, le team abandonne. Pendant l'intersaison, l'équipe s'adjoint les services de Jérémy Guarnoni en vue des 24 Heures Motos et du reste de la saison que l'écurie doit disputer. Tout repart de travers dans la Sarthe après une chute de De Puniet. Les pilotes donneront tout pour réaliser une incroyable remontée jusqu'à la 5e place. Le SRC renoue finalement avec le podium à Oschersleben, mais ne termine que 8e du championnat.

Pendant l'été, Mathieu Gines quitte l'équipe qui recrute David Checa, libre avec l'arrêt du GMT94. Au Bol, De Puniet épate la galerie en battant le record de la piste en aidant son équipe à décrocher la pole position. Malheureusement, après avoir longtemps mené en course, le SRC rencontre des problèmes électriques et perd de précieuses places pour ne finir que 7e et rester dans le top 5 du championnat grâce aux points bonus. Durant l'hiver, De Puniet annonce son départ pour le Honda Endurance Racing. Le SRC Kawasaki fait alors appel à Erwan Nigon qui fait le chemin inverse.

La Kawasaki Ninja ZX-10R n°11 de 2018/2019
La Kawasaki Ninja ZX-10R n°11 de 2018/2019

L'année 2019 débute de la meilleure des façons puisque le SRC remporte les 24 Heures du Mans et se retrouve alors seul en tête du Championnat. Malgré son raté en Slovaquie qui redonne l'avantage au SERT, le team tricolore se reprend dès Oscherleben et aborde la finale de Suzuka avec une courte avance sur l'équipe Suzuki et 23 points de mieux que le FCC TSR Honda France. Pourtant, la participation du team à la finale est un temps questionnée pour des raisons de budget, mais le constructeur viendra soutenir son équipe pour lui permettre de participer. Une sage décision puisque l'équipe de Gilles Stafler parvient à conserver son avance sur la Honda #1 et ainsi à décrocher le premier titre de son histoire.

Pour 2019/2020, l'équipe repart avec la même configuration au Bol d'Or.

Organisation du team SRC Kawasaki

  • Pilotes :
    Jérémy Guarnoni
    David Checa
    Erwan Nigon
  • Team manager : Gilles Stafler

Les principaux teams d'Endurance

Plus d'infos sur le Championnat du Monde d'Endurance

Nolan