english

La Corse

La Corse est magnifique... Aux détours des routes, on est émerveillé par la beauté des paysages qui s'offrent à nous avec pureté et simplicité, pas d'immeuble ou de contexte hôtelier qui défigure les décors, une eau bleue turquoise et transparente qui donne envie de se jeter dedans, des montagnes qui n'ont à envier que les grandes hauteurs des Alpes ou des Pyrénées. Et les corses contrairement aux idées reçues sont forts sympathiques et accueillants... Vraiment, il faut aller en Corse, au moins une fois dans sa vie !

Pour la moto, la Corse est difficile. Premièrement pour des raisons de qualité de route, il y a des trous - des gros parfois-, des travaux - ce qui veut dire gravillons, sable -, des animaux - chat, chiens, ânes, chèvres, vaches, sangliers ou cochons sauvages !- qui traversent à leur rythme la route ! Deuxièmement pour des raisons de « virolos ». En effet, on voit beaucoup de grosses cylindrées telles mon Bandit 1200 car il faut faire de la route pour aller voir toutes ces merveilles.

Débarquement en CorseParis/Marseille A/R par A6 et A7 : 1540 kms. Ensuite, là-bas tout est une aventure.
Faire 25 kms en Corse correspond à faire presque 60 kms en rase campagne ou 100 kms sur autoroute !
Cà tourne dans tous les sens, la qualité des routes secondaires (je précise) est médiocre, le Bandit 12 est peu à son aise car assez lourd (250 kgs en marche) et c'est une grosse routière plus qu'un joujou pour « Savoyards » ! ! !
Ceci dit, je ne me plaints pas, car ça reste un engin extraordinaire qui se tire de toutes les situations critiques avec brio et surtout dans une très grande sécurité. Et la, c'est très rassurant.

La moto idéale pour la Corse, c'est plutôt une Bandit 600, une SV 650, une Hornet ou encore une Ducati Monstro 600 ! ! !
Et là, je vous assure que c'est l'éclate totale ou même (et la vous allez hurler !) en scooter 250 ou 500 voire même en 125 trail ou autres ! Je sais, les puristes vont me jeter des pierres, mais soyons francs et surtout objectifs.

Bandit et BuellVoici enfin un itinéraire qui peut se faire en une journée et qui vous laissera un souvenir, j'espère aussi exceptionnel que celui que j'en ai.

Itinéraire...

Départ : Olmeto plage (8 kms au Nord de Propriano) sur la D 157 à suivre jusqu'à Petreto-Bicchisano, le long de la rivière Taravo.

Prendre au rond point, la direction de Propriano sur 1 km à peine puis tourner à droite pour prendre la D 420 en direction d'Aullène à travers la montagne (sublime) .
Vers ZonzaAprès Aullène, prendre la direction Zonza toujours sur la D 420 (on peut aller jusqu'aux aiguilles de Bavelle arrivé à Zonza) : c'est très joli mais personnellement je préfère prendre la D 368 Vers Porto Vecchiopour « viroler » vers Porto Vecchio.

Porto Vecchio ne casse pas la baraque, c'est une petite ville balnéaire réputée mais sans endroit particulierement extraordinaires; à faire quand même car il y a une surprise pour votre « bébé ». La surprise, c'est la N 198 pour rejoindre Bonifacio et c'est TOUT DROIT ! ! ! Ouf c'est le B12 qui était content ! Imaginez après tous ces virages et cette vitesse de 60/80 km/h, je peux enfin époumoner mon monstre pour atteindre 1.. km/h.. mais chut c'est mon secret ! ! !

Bonifacio est le point d'orgue de la ballade, le clou du spectacle. C'est tout simplement féerique (lieu de tournage pour le film : les canons de Navarone). C'est un site exceptionnel avec deux villes en fait : une basse où se trouve le port et une haute dite vieille ville aussi, ancienne citadelle. On comprend aisément pourquoi. La vue panoramique est somptueuse.
Surtout n'oubliez pas votre appareil photo, piles et pellicules car sinon, vous allez vous en vouloir toute votre vie ! ! !

Après ces émotions, prenez la N196 et arrêtez-vous à Roccapina pour y admirer le lion, en pierre... A vous de juger du réalisme.

La route que l'on prend après Bonifacio pour rejoindre Roccapina donne l'impression d'être à l'étranger. On dirait un peu les routes de l'Ouest américain... J'ai dit un peu, bon d'accord... c'est vous qui jugerez ! ! !

Olmeto PlageToujours sur la N 196, rejoignez Sartène : un joli petit village de montagne avec de petites ruelles étroites et tout en pierre ! ! !
Ensuite rejoignez Propriano pour terminer votre ballade. De mon côté, j'ai continué jusqu'à Olmeto plage afin de revenir à mon lieu de départ.

Voilà, le soir, vous vous remémorez dans votre lit tous ces virolos et tous ces panoramas vus pendant cette journée. Croyez-moi, vous ne mettrez pas longtemps à vous endormir, certes écrasé par le sommeil mais également par le rêve que tout cela vous aura inspiré :-)

Une balade proposée par Alain

Vous avez aussi une balade à proposer ? Créez votre roabook en ligne et exportez le pour votre GPS :-)

Commentaires

rosace

Bonsoir,
Voici mon site perso ou je raconte mes balades moto dont une en Corse.
[mes-balades-en-moto.monsite-orange.fr]
Cordialement
Eric

06-01-2018 20:20 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Metzeler