Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

L'Esprit du Grand Motard

Comme il existe le Grand Bison et le Grand Plombier-Zingueur, le Grand Motard veille sur nos vies

Comme il existe le Grand Bison et le Grand Plombier-Zingueur, le Grand Motard veille sur nos vies. Pourvu que tu sois assez observateur, tu le verras toi aussi.

L'Esprit du Grand Motard

Le Grand Motard roule, anonyme, sur la Terre. Dans l'imagerie populaire, il apparaît sous la forme d'un grand brun ténébreux dont on ne voit jamais complètement le visage, qui roule sur une Norton à moteur Vincent -ou bien alors sur une Gillet-Herstal 500 Grand Prix à compresseur de BMW Rennsport. D'autres le décrivent comme un Patrick Pons en plus élancé, cuir bleu ciel et blanc, chevauchant une Ducati... à moteur de TZ 500 ? Le temps de cligner les yeux pour mieux voir, il a déjà disparu dans ce gauche qu'il enquille tout posé par terre ; la trajosse idéale, rien qui dépasse, rien qui bouge. Parfait.

Tu es sur un nuage dans ce virolo. Pile à la bonne vitesse, bitume nickel, tu sens bien l'accroche des pneus dans le guidon et la selle, le travail des suspattes. Le Grand Motard veille sur toi, calé dans ta roue arrière, dans l'angle mort de tes rétros. Si tu tournais la tête juste un peu, tu le verrais : tranquille, bien groupé, les bras et les épaules détendues, souple mais ferme comme on te l'a expliqué en stage de pilotage. Tu es presque à la limite sur ton Gex 1000 à suspensions tapées ; lui se promène dans ton aspi sur une Matchless G50 parce qu'il aime bien le mono longue course. Il veille sur toi.

Tu as vu ce mec devant toi enquiller le double saut et se poser comme une fleur, alors tu n'as pas hésité : s'il est passé pourquoi pas toi ? Tu as chiadé la prise d'élan. Pas trop vite, mais pas trop lentement, le regarde bien droit devant, les jambes prêtes pour l'impulsion. Tu as balancé un coup de reins au bon moment. A la périphérie de ton regard, il y a ce type adossé à la roue arrière d'une 250 RM et qui t'observe. Si tu avais pu tourner la tête vers lui, tu l'aurais peut-être aperçu sourire pile au moment où ta moto quitte le sol. Il lève un peu les épaules, comme pour t'accompagner dans le saut. Mais tu n'as rien vu : tu maintiens l'assiette de ta bécane en vol. Une seconde en apnée. Un coup de frein arrière pour faire piquer la roue avant vers la rampe de réception. Le type a déjà détourné les yeux : il sait que ça passe. Il l'a vu dans tes épaules et l'angle de ta nuque pendant la prise d'élan.

J'ai vu s'allumer un feu stop dans le tunnel devant moi. Un seul flash bref. D'instinct, j'ai attrapé le levier de frein et rendu la main. Je ne vois rien au-delà de l'entrée du tunnel. Coup d'oeil dans le rétro : personne. Par prudence, je coupe tout et efface la course morte du levier de frein. Je rentre sous le tunnel, ébloui. Je cligne des yeux. Une caisse est en train de se déporter vers la file de gauche ! Elle est quasiment à l'arrêt dans l'embouteillage ; j'arrive encore à un bon 50 km/h. Trouver un trou ! Droite ? Gauche ? Gauche ! Je sens la bécane qui chasse un peu de l'arrière. Coup de pied au sol pour redresser. Je suis passé. Devant moi, à 20 mètres, il y a une moto qui n'était pas là 20 secondes plus tôt, j'en jurerais. Je vois son feu arrière rond, bas sur le garde-boue arrière.

J'ai eu chaud sans avoir le temps d'avoir peur. C'est maintenant que mon coeur bat plus vite. Si ce type devant n'avait pas freiné ? Fin du tunnel. Le soleil m'éblouit un peu. Je sors dans la lumière. La moto à feu rond, devant moi, a disparu.

Disparu.

Plus d'infos sur les kroniks

Commentaires

Aristoto

Il y a 6 semaines,l'était pas là le grand motard quand la roue arrière a glissé sur du gras mouillé à la ré accélération.et gros coup de raquette quand elle a raccroché... enfin que du matériel. Peut-être a t'il été là d'autres fois

28-12-2017 21:31 
froggyfr99

Ouais, je confirme: j'ai déjà connu ce genre de situation. Chacun appellera cette force supérieure comme il l'entend.

29-12-2017 07:25 
cajo

Pattes de lapins, gousses d'ail, eau bénite, st-christophe, fer à cheval, trèfles à 12,7 feuilles, queue de goupil, tee-shirt de Carole King... et un saucisson sec corse vieux de 3500 ans !
Et avec l'flash de jackda, oualaaaa comment que j'chuis équipé, indestructible, y peut rien m'arriver ! clin d'oeil

31-12-2017 17:48 
Cyrano

Ah, KPOK, vous irez aux prochaines Coupes ML vous prosterner devant le stand Matchless et vous psalmodierez 4 fois le God Save the Single avant d'aller brûler un cierge sur la sépulture de Guido Bettiol.

Alors, peut-être vous pardonnera-t-on votre inculture gromonesque.

Car le G50, avec ses cotes 90x78, n'a jamais été un longue- course, jeune étourdi...triste

09-01-2018 15:59 
KPOK

ah murde, ça s'est vu

09-01-2018 18:38 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous