Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Kronik : la moto sans moto

Redécouvrir les sensations de la moto

Camarades motards, arrêtons le massacre ! A l'heure où les pouvoirs publics parlent de réduire la vitesse à 37 km/h sur route ouverte, il est temps de redécouvrir les authentiques sensations de la moto... sans la moto !

Kronik : la moto sans moto (c) photo : Columbia pictures dans Quand Harry rencontre Sally

Un jour, un type mettra au point un simulateur de moto. Pour quelques euros (quelques centaines, pour que ça fasse chic) tu pourras te payer un tour sur la bécane de ton choix. Tout sera réglable : le guidon, la selle, les cale-pieds, la largeur et la hauteur du réservoir. Il y aura des moteurs électriques partout dans le "cadre" qui reproduisent les vibrations ressenties sur telle ou telle moto ; les vibrations du moteur, les harmoniques dans la selle, les cale-pieds et les poignées. De puissants haut-parleurs répliqueront les bruits mécaniques et des souffleries se chargeront de l'impression de vitesse. Même les suspensions et leurs réactions seront simulées.

Tu auras le choix de la tenue : cuir de piste, blouson de route, gros gants d'hiver, casque intégral ou bol, chaussures montantes ou bottes de cross. Ou même en calebutte avec des palmes aux pieds si c'est ton trip.

Quand ça deviendra tellement dangereux pour le portefeuille de seulement couper les assistances à la conduite, voire illégal de shunter l'ABS, ça sera la seule manière d'envoyer du gros gaz autrement qu'au fin fond de la brousse ou sur une steppe asiatique loin des satellites de prévention de la sécurité routière.

Tu pourras choisi le lieu et les conditions météo. Une sportive dernier cri sur un circuit de vitesse. Un custom sur une portion de la route 66. Une spéciale du Paris-Dakar en plein désert. Ou pourquoi pas un tour de Périphe à toc entre les caisses un vendredi soir de février sous la drache.

Tu pourras choisir la pluie, sa consistance. Grosse flotte ou petit crachin vicieux, collant. Tu pourras aussi sélectionner les parfums, selon que tu es plutôt diesel de provenance PSA, VAG ou Scania. Odeurs de campagne ou de ville. Tu décideras du vent : sa consistance, ses rafales. Et pour le fin du fin, à savoir la gamelle, il y aura de part et d'autre de la machine un tapis roulant abrasif défilant à grande vitesse.

Sur circuit, tu pourras décider de prendre l'aspi à Ago plutôt qu'à Rossi, sur des pneus d'époque ou en mode "total grip", sur un circuit à la gravité modifiée façon Mario Kart ou sur la réplique exacte, à la bosse près, du circuit de Reims ou de Brno. Tous les Grands Prix de l'histoire seront numérisés, avec les temps au tour et tout et tout. Tu pourras enfin faire l'aspi à Hailwood dans Bray Hill, ou coller un coup de botte vicieux à Lorenzo pour réécrire l'histoire.

Et puis, fin du fin, il y aura le mode "aléatoire", avec les conditions météo et de circulation qui changent progressivement. Tu démarres sur le sec depuis chez toi avec peu de circulation et puis progressivement ça se bouche, à la fois sur la route et dans le ciel et tu finis sous la flotte sans combi de pluie au milieu des caisses en tas à faire du vélorameur entre les pare-chocs... le pied, quoi. Un truc réservé aux hommes qui en ont.

Si ya du fric à se faire, ils le feront. Bien sûr. Techniquement, ce n'est pas si difficile que ça -tout est une question de numérisation et de rendu. Peut-être que tu te souviens de quelques tentatives dans les salles de jeux d'arcades.

Jusqu'au moment où ils décideront de pruner même les excès de vitesse sur simulateur.

Plus d'infos sur les kroniks

Commentaires

XM

tu m'inquiètes, KPOK, ça sent la dépression prochaine ton histoire.
et pis tu oublie un truc fondamental qui est la différence entre le réel et la simulation: c'est comme la masturbation par rapport à faire l'amour, ça vide les c... mais ça ne remplit pas le c½ur.
V à tous

27-02-2018 07:49 
Bee Loo

Je ne pense pas que KPOK ait oublié, justement pas !

27-02-2018 13:46 
Jean-claude WIRTH

Bah moi je la trouve très réaliste cette kronik!, la plupart d'entre nous vit à fond dans le virtuel je suis abasourdi que des "abrutis"se fassent injecter une puce sous la peau pour ne pas avoir sortir leur badge pour rentrer dans leur lieu de travail alors.....
Et puis j'ai lu récemment que des associations demandaient à Paris la fermeture d'un lieu de prostitution avec des "poupées en latex" MDRRR vous voyez qu'on n'est pas si loin de notre sujet...
Un vieux con qui n'a pas de smartphone ni de frigo connecté pour lui dire qu'il faut racheter de la bière, faut pas déconner j'ai pas encore althzeimer!!!

19-03-2018 11:40 
freddy.lombard

Oser aller enfin aux Éléphants (en tongs, chemise hawaïenne et bermuda - pour se les geler vraiment et se prendre une prune virtuelle au retour... Ça fait rêver. super content

28-05-2018 17:01 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous