english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Mon pote Antoine est un motard relou

Antoine est un motard relou. Dans les magasins, il essaye toutes les fringues. Sur route, il part pleine balle. Avec les motardes, il fait le scotch. Mais c'est mon pote.

Mon pote Antoine est un motard relou
Mon pote Antoine est un motard relou

Les potes, c'est un peu comme une trop vieille couette : c'est la honte quand une fille vient dormir à la maison, mais on a vécu tant d'aventures ensemble, que non ! Non, je n'en veux pas d'une autre ! Antoine, c'est une super vieille couette.

Dans les magasins moto, il essaye quarante blousons avant de décider que celui qu'il avait sur le dos en entrant est très bien ; pourtant, ça fait trois mois qu'il couine qu'il faut qu'il change de zomblou ; trois mois qu'il m'envoie des mails avec des liens vers des pages sur Motoblouz ou Dafy en me demandant mon avis et pas question de répondre "mouais" : il veut des arguments ; trois mois qu'à chaque sortie, il veut essayer les blousons de tout le monde en râlant qu'il ne trouve rien de bien.

En balade, il part pleine balle devant, se perd, s'arrête, puis envoie des SMS furieux et laisse des messages à tout le monde en gueulant qu'on l'a laissé tomber. Ou alors il traîne en queue de peloton sans faire gaffe et se loupe à une intersection parce qu'il a perdu de vue le groupe. Arrêt. SMS furieux. Message vocal acide. On perd une demi-heure à le retrouver. Il fait la gueule. Le surlendemain, il spamme les téléphones de tout le monde : "Une balade en bécane le w-e prochain ? Ki ki vient ?"

Comme il est célibataire -enfin, il vit une relation en dents de scie avec une nana qui me déteste parce qu'un jour j'ai dit que Florence Foresti me faisait rarement rire ; ils se séparent et se réconcilient tous les deux mois depuis environ deux ans- il fait le scotch dès qu'une nouvelle nana rejoint le groupe pourvu que son âge oscille entre 18 et 45 ans. Je connais son cinoche : il met le paquet sur la moto de la nouvelle, lui pose des questions sur son permis, sur ses précédentes bécanes, il donne des conseils sur sa manière de rouler dans le groupe façon vieux briscard. Il m'énerve. Sa Z900 est en mode "pluie" de septembre à juin.

Il houspille tout le monde à propos des rétros d'origine. C'est sa phobie. Sur toutes les motos qu'il a possédées, il a viré dès le premier jour les rétros d'origine pour les remplacer par des adaptables ; régulièrement, il revient à la charge à propos de nos propres rétros. Sur le Bourgeman, le précédent proprio avait posé des adaptables : j'ai cru qu'il allait en chialer d'avoir remporté une telle victoire sur l'adversité.

Quand on part en balade, il faut absolument qu'il passe par une pompe à air pour vérifier la pression de ses pneus. Même quand il a vérifié la veille. C'est un maniaque de la pression des pneus. Pourtant, il n'a pas de manomètre de poche sous la selle : "pas assez précis", a-t-il décrété. Tous nos arguments sur l'imprécision des manomètres des pompes de station-service de l'ont pas convaincu : quand on part en balade, il faut absolument qu'on passe par une pompe pour qu'il vérifie ses pneus. Même quand on y est passé la veille.

Il fait chauffer sa bécane en donnant des petits coups de gaz. On lui a tous dit que premièrement ça ne servait à rien et que deuxièmement c'était lourd de l'entendre faire voum-voum-voum, il s'en fout. Il fait chauffer sa bécane en faisant voum-voum-voum même en plein été alors qu'on s'est arrêté depuis même pas trente minutes après 80 bornes de balade ; mais quand il avait sa Fazer à carbus, il ne mettait jamais le starter "pour ne pas lui donner de mauvaises habitudes".

Quand on va rouler un peu loin, il programme sur son téléphone des points de repère le long du tracé. Il faut absolument qu'on passe par tous ces points, sinon c'est la panique. Il déteste quand on improvise un raccourci. Je l'ai vu piquer des crises parce qu'on passait par tel bled plutôt que tel autre, alors que c'était kif-kif qu'on prenne à droite plutôt qu'à gauche. Une fois, il nous a même plantés à un carrefour pour suivre "sa" route ; après, il nous a assuré que son itinéraire était "bien plus sympa". Comment a-t-il su comment était notre chemin ? Mystère.

Mais c'est mon pote. Si je lui réponds "bof" quand il me demande comment ça va, il me dit :

- Bouge pas. J'arrive.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

Surfeur

AAAAAH... les potos..... clin d'oeil

16-04-2019 13:05 
Bronco

Top

16-04-2019 13:19 
Gouya

Excellent !

Par contre j'avoue que je me reconnais un peu dans certains aspects d'Antoine ... xD

16-04-2019 13:23 
fift

C'te chute super

16-04-2019 14:05 
Nounours48

Superbe (qui as dit "comme d'hab" ?)
Le relou des fois c'est moi aussi ...

16-04-2019 18:25 
L'iguane

Pourtant je t'ai jamais vu partir devant... pipeau

16-04-2019 18:47 
XM

un pote m'a dit un jour: "un vrai ami c'est quelqu'un qui t'aime bien alors qu'il connaît tes défauts".
j'me dit que c'est précieux mais qu'il vaut mieux ne pas en avoir trop (ni des amis ni des défauts).
dans les sorties moto je fais plutôt le scooter-balais, il en faut bien un...

17-04-2019 05:01 
waboo

... j'ai pas de potes.

... suis trop loin devant.

Ou j'ai trop de défauts.

17-04-2019 06:31 
KPOK

Ou alors t'es tellement à la bourre de la précédente balade que tu te retrouves devant...




...pour une fois...




...t'inquiète pas : on a prévu FR3 Régions, ils arrivent pour immortaliser l'événement.


: )~

17-04-2019 09:39 
cricridu34

Suis rassuré, pas du tout moi.

17-04-2019 16:11 
Peterpan

J'ai des potes qui partagent la même philosophie de la moto que moi ...donc lors des sorties pas de soucis !!

..mais comme je suis un peu relou , j'ai des potes relous !

En cas de coups durs...je sais pas trop sur qui compter ..mais ,au fond de moi, j'ai l impression que ce sont mes potes relous qui répondront présents ...de toute façon je leur ai dit à ceux là que s'ils ne venaient pas assister à mes funérailles ..j'irai pas aux leurs ! lol clin d'oeil

17-04-2019 18:26 
chourave

J'ai du mal avec cette chronique.

Tu nous as donné l'habitude de nouvelles bien tournées (sur le thème du trajet du matin dans le brouillard, par exemple), mais là ça ressemble à une blague, avec une chute abrupte.

Bof.

Je suis sur que cette plume peut mieux faire sur le thème de l'amitié. Beaucoup, beaucoup mieux.


18-04-2019 00:05 
XM

oui mais les habitudes ça tue l'amour.
il faut toujours surprendre, en amour.
par extension, en amitié, ça doit être un peu le même mécanisme (avec le sang qui bout en moins, ce qui évite d'avoir le bout qui... après)
'tain c'est vrai que c'est relou de réfléchir à l'amitié plutôt que de la vivre

18-04-2019 07:34 
froggyfr99

J'évite de rouler à moto avec mes potes: ça évite de se fâcher.

18-04-2019 13:57 
KPOK

Chourave : comme dit XM, je dois trouver de nouvelles histoires et les tourner de manière différente presque à chaque fois.

Si tu as deux minutes pour creuser un peu ce qui t'a déplu et me l'écrire, ça me ferait avancer.

18-04-2019 17:50 
chourave

Evidemment, mon commentaire est une réaction due à la "mauvaise habitude" que j'ai prise de prendre du plaisir à lire ce que tu écris.

Des chroniques comme "Motard, ailleurs", ou " Nuits et brouillards", sont deux petits cailloux de poésie, et je pense qu'il y a du talent là dedans.


Pour te répondre, les chroniques qui me plaisent ou pas dépendent souvent du thème abordé. Pour être précis, les thèmes trop proches de la moto me font un peu chier, notamment l'inventaire kéké, hipster, connasse en 4x4. C'est bien écrit mais ça m'ennuie.

Toujours, celles qui me plaisent procèdent d'une mise à nue, d'une rêverie... un truc que tu mets à jour au révélateur de l'écriture et qui résonne avec mes propres impressions vécues.

C'est sans doute pour ça que je n'aime pas la chronique du dessus, c'est qu'il y a tout le terreau pour faire une pépite, et que c'est gâché par un inventaire façon chronique hipster, pour finir avec une chute qui retourne la situation.

En lisant, on comprend vite que le pote Antoine est un con, pas besoin d'en faire des tonnes. Par contre, j'ai envie d'en savoir plus sur ses raisons, j'ai envie de savoir pourquoi c'est vraiment le pote du narrateur, pourquoi il fait de la moto, pourquoi il est aussi con ...

Bon courage !



19-04-2019 06:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous