english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Quand j'aurai mon gang de motards

On serait combien ? Assez nombreux pour s'appeler un gang

Mais je vais arriver comme un Peter Fonda qui aurait quarante ans de retard. Quarante ? Non, cinquante ! Enfin, j'aurai quand même mon gang de motards. Vieux motard que jamais.

Quand j'aurai mon gang de motards (c) Photo : Porapak Apichodilok
Quand j'aurai mon gang de motards (c) Photo : Porapak Apichodilok

On serait combien ? Sept ? Sept c'est pas mal. Assez nombreux pour s'appeler un gang, un pack, mais pas assez pour être une clique.

Et tout de suite j'ai un gros dilemme : alcool ou flingues ? Parce que dans les steppes de l'est, ils sont ravagés à la vodka et dans les plaines de l'ouest, c'est .45 ACP-land. Mais les plaines de l'ouest sont maintenant parcourues par des motards qui font gaffe à leur indice de masse corporelle et mangent bio alors que les steppes de l'est sont plus sauvages, plus clopes sans filtre trempées dans de l'huile de vidange de boîte de T-34/85 pour donner du goût.

Bien sûr, il y aurait des prises de vues avec une focale longue et un nuage de poussière grandissant au bout d'une route toute droite. Il y aurait une guitare jouée glissando. Ou une balalaïka -ça marche aussi, la balalaïka. Après, on commencerait à entendre les moteurs. Le béotien s'attendrait à du vétouine, comme d'hab'. Mais foin du traditionnel : ça sera du véquatre ou du trois-pattes. De la PC 36 décarénée à pots Mig -on aurait un dépôt secret de pots qui font du bruit, des Vance, des Laser, des FRC- ou de la 675 type L67.

Je ne vais pas te refaire le coup de l'esthétique à la Marilyn Manson, tu y as déjà eu droit quand je montais ma propre écurie de course qui gagnait tout avec une nonchalance qui frisait le dédain. Il faut que je trouve autre chose pour mon gang. Peut-être faut-il pousser le cyberpunk un peu plus loin en arrière et imaginer une esthétique Moyen-Age-New Wave ? Sigue-Sigue Sputnik en armure fin XIIIe doublée Kevlar ?

Peut-être est-il temps de renouer avec les oriflammes, les duels à l'épée longue, les devises en bas latin et les parures de réservoir en argent repoussé façon orfèvres de Nurenberg. J'hésite tout de même à franchir le pas de la selle à franges : je vais m'en tenir à la peau de mouton, souveraine contre le mal aux fesses sur longs trajets. Je milite cependant pour le retour du réglage de carburateur "coup de pied au cul" façon trébuchet Louis XI.

Je reboucle cependant sur la finalité du gang. J'ai choisi le décor, le matériel et l'esthétique (pour ma part, une RC 36 type 1 d'argent à sautoir de gueules et deux molettes d'or, booster électrique de 32 kW dans le moyen avant). Maintenant, que fais-je de mon gang ? Du grand costaud fidèle, du lunatique chercheur d'embrouille, du génie de la mécanique, du taiseux fine gâchette et du toubib de la bande ?

Le propre du gang de motards, c'est l'ignorance de sa finalité. Il est lâché là dans le scénario parce qu'il faut un méchant pour faire une histoire. Le méchant, c'est la condition d'existence du gentil. Le méchant, le gang, existe en tant qu'organisation sociale autonome dont les motivations sont rarement explicitées -sauf dans les séries télé, parce qu'il faut remplir entre deux pages de pub.

Sérieusement, je fais quoi de mon groupe de forbans ? Parce qu'il y a déjà longtemps que je sais que les aventures n'existent que dans les bédés. Que Marc Dacier, Sonny Tucson et Gil Jourdan, c'est du flan. Que la bande, dans ma tête, est là pour alimenter et entretenir à la fois mes fantasmes de famille idéale et d'amélioration de mon statut social actuel. Que c'est triste, quand j'y réfléchis, de cantonner à cela mes Steve McQueen et mes Yul Brynner intérieurs.

Je pense que je vais les effacer les uns après les autres. Le toubib débrouillard et le sniper qui ne dit rien, le rondouillard fidèle et le chercheur de noises. Me voilà seul sur ma presque RC 36 qui serait blanche si elle n'était pas obstinément bleue, en banlieue de France où les duels à l'épée longue ont été remplacés par des jeux télévisés stupides. A la place de la Chevauchée fantastique, je fais boulot-dodo en faisant gaffe à pas trop conduire comme un Parisien dans ma cambrousse. Quelques fois, je passe même à l'orange -hou !

Je suis une bande de motards à moi tout seul. Bien seul. Mais je me battrai quand même jusqu'au dernier.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

tom4

classe, je peux m'inscrire?
par contre, j'ose supposer que tu voulais parler d'une Pacific Coast dépoilée à pot mig, et non d'une Hornet (parce que j'ai du mal à t'imaginer sur une hornet :) )


tom4

26-11-2019 07:55 
ganymède

"Je suis une bande de motards à moi tout seul. Bien seul. Mais je me battrai quand même jusqu'au dernier."
T'as raison Kpok,il vaut mieux être un vieux loup solitaire.

26-11-2019 10:14 
commando

Sept ? Pas pratique, des pack de mousse de 7 boutanches, ça existe pas, 6, 10, 12, 24, oui, mais pas 7. Bien sûr si les meules de ton gang sont des 3 pièces cuisine salle de bain avec des valoches partout, ça pose pas de problème, mais si vous donnez dans le dépouillé, z'allez vous faire ièch pour trimballer l'essentiel, mais j'dis ça, j'dis rien

26-11-2019 12:24 
Le Modérateur

7 ? et qui fait Blanche-neige alors ?

26-11-2019 17:32 
KPOK

Citation

tu voulais parler d'une Pacific Coast
non, j'ai fait une faute de frappe, je voulais parler d'une RC 36.

Commando : 7 c'est pile le bon nombre pour le pack de 12 parce que je ne bois pas d'alcool, ça rend méchant et bête.

26-11-2019 20:12 
Bettyboop69

Kpok, ne detricote pas si vite ton gang. Laisse nous profiter. J y etais moi aussi, dans ce tableau du haut moyen age !

Et comme d autres, je me suis glissée dans la bande, incognito dans une chemise de chanvre qui gratte et cotte de maille écrasante, doublée de fourrure d écureuil - paske ça caille et je suis frileuse, faut pas dek - chevelure et visage masqués sous le heaume d acier.

Et j ai partagé l'exaltation de ces chevauchées sauvages en armure, la mélancolie de ces veillées mornes et silencieuses autour du feu qui crépite, bercé par le sifflement du vent et le craquement des branchages qui se balancent, installée dans la pénombre, capuche baissée.

[... au temps pour Blanche Neige, cher Modo :) ].

27-11-2019 01:26 
Aristoto

Finalement le mieux c'est la fin du gang... ou un gang à moi tt seul comme qui disez Renaud il y a une sacrée paire d'année.

A poor lonesone rider... dans ses aventures du quotidien. Allez a good trip for a ride dodo-boulot du matin.

27-11-2019 05:53 
tom4

Citation
KPOK
Citation

tu voulais parler d'une Pacific Coast
non, j'ai fait une faute de frappe, je voulais parler d'une RC 36.

Ouf !!
un instant, j'ai eu peur

tom4, me voila rassuré

27-11-2019 07:32 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous