english

Roadtrip Dijon-Camargue : la motarde rebelle des Bauges

J'ai débusqué une motarde illicite dans les Bauges. Elle roule en trail et surtout sans permis

Le feuilleton de l'été Dijon-Camargue - Episode 4

J'ai débusqué une motarde illicite dans les Bauges. Elle roule en trail et dépose tout ce qui roule. Qu'est-ce que ça va être quand elle aura son permis !

Roadtrip Dijon-Camargue 4 : la motarde rebelle des Bauges - Crédit photo : Pixabay/Free-Photos
Roadtrip Dijon-Camargue 4 : la motarde rebelle des Bauges - Crédit photo : Pixabay/Free-Photos

Dimanche soir, nous avons planté nos tentes pour deux jours à Saint-Genix-sur-Guiers, à l'ouest de Chambéry. Gérald veut absolument prendre la D42 qui plonge vers le lac du Bourget : quasiment 2.000 mètres de dénivelé en passant par le mont du Chat. Ensuite, on file à Annecy avant de repiquer plein sud au travers du massif des Bauges. On déjeune vers Chambéry et on passe l'après-midi dans le massif de la Chartreuse, au nord de Grenoble, avant de rentrer.

A l'attaque !

Un coup d'eau sur la figure. Une tasse de thé dans l'estomac. Un coup d'huile dans le moteur ? Non, même pas. Le plein et hop ! A l'attaque !

C'est à partir de Cremaire que ça devient vraiment bon : la route est étroite, bien revêtue et j'enroule à la poursuite du gros feu de la GSX-F. Vive les pneus arrière de 130 ! Je suis mieux qu'hier sur la moto : plus détendu des épaules, plus sûr de mes pneus. On enquille à un rythme que je trouve plus rapide.

Mais d'un coup vroaaap ! Un tarmo me passe avec 20 km/h de mieux, tout en souplesse. Je ne l'ai même pas vu venir dans mes rétros.

Il patiente derrière Gérald. Il a une KLE type 2, la jolie, couleur gris champagne, avec un gros top-case. Un pif-paf : je le vois rentrer deux rapports et dépasser la Gixèfe après un petit balancement de l'arrière. Vrouf ! Il est passé. Gérald tente de s'accrocher ? Oui, je vois sa moto se tasser sur son amortisseur. Je suis ? La KLE a le même moteur que moi : je devrais y arriver, non ? Eh bien non. Cinq virages plus loin, je remonte sur la Gixèfe qui a coupé les gaz. Je vois Gérald hocher la tête, l'air de dire : "j'ai rien pu faire", malgré ses douze ans de compète en side-car. La KLE a disparu devant.

Une fois au sommet, nous nous arrêtons pour profiter du panorama, à peine voilé de brume. Gérald me chope par le bras pour me montrer la KLE, garée à côté du restaurant.

On s'approche, curieux. Les pneus sont mûrs pour Paris : bande de roulement intacte et flancs rongés, quasi aux témoins.
Gérald résume :

- Forcément, quand tu roules qu'en montagne... Faudrait organiser des bourses d'échange de gommards avec ceux qui vivent en plaine.

- Elle n'est pas à vendre, ou alors très cher, dit une voix moqueuse derrière nous.

Une gamine, guère plus de vingt ans. T-shirt sans manches, cheveux ras, tatouages.

Gérald a une petite moue appréciative en montrant la KLE du pouce. La gamine reprend :

- Je bosse ici. Ya pas de mérite à enfumer du 1000 de touriste sur un trajet boulot-dodo que je fais même quand il neige.

- N'empêche, remarque Gérald.

On échange les amabilités d'usage : sur quoi on roule, d'où on vient, où on va... Après nous avoir indiqué qu'elle voudrait s'acheter la nouvelle Ténéré 700, la moto de ses rêves selon elle, elle ajoute :

- Mais avant, il faudra que je passe mon permis.

Gérald et moi nous figeons. Avant que nous ayons le temps de nous ressaisir, elle fait demi-tour pour rentrer dans le resto et lance :

- Allez ! Au boulot ! Salut les gars et bonne route !

On se regarde, interloqués. Elle s'est payée notre tête ou elle était sincère ?

Je hausse les épaules. Après tout, c'est son problème.

Nous rejoignons les motos. Le casque est déjà trop chaud à être resté au soleil. Un coup d'oeil sur l'horizon : tout à l'heure, on sera là-bas, de l'autre côté de la vallée.

Juste avant de repartir, Gérald bascule le coupe-contact de ma moto pour arrêter le moteur et me lance, rigolard :

- Tu devrais demander remboursement de 10 % de ton pneu arrière : ya toujours un centimètre au bord qui ne sert jamais.

Et vraaap ! Ce félon démarre, gaz en grand.

Dans la descente, je réfléchis au mal apparent qu'il y a à rouler en dehors des clous et au lent conditionnement que nous subissons. J'imagine qu'un philosophe illustre a dû dire que chacun construit sa prison.

J'allais pour formuler une sentence façon Marc-Aurèle quand je suis brutalement ramené à la réalité par un animal fort dangereux : l'automobiliste qui cherche à doubler un camping-car bouchonné par un cycliste.

La Chartreuse, mais trop vite

Je commence à fatiguer : cela fait bien longtemps que je n'ai pas fait autant de bornes en montagne. Ce n'est pas une fatigue physique, mais plutôt cérébrale. Je suis donc déçu de traverser le massif de la Chartreuse sans en profiter, en conduisant à l'économie, par réflexe. Une fois dans la plaine de l'Isère, je m'arrête :

- J'en ai un peu marre. Trop de virolos.

- Pareil.

Il s'étire et ajoute :

- J'ai bien fait de prendre mon maillot de bain : je vais squatter la piscine du camping jusqu'à la fermeture.

- Pareil, dis-je en remontant en selle.

Une pichenette sur le démarreur : mon brave petit twin fait dou-bou-dou-bou-doum, pas fatigué du tout.

J'adore les utilitaires.

***

La trace de l'étape du jour

Plus d'infos sur la saga de l'été

Si vous avez manqué les précédents épisodes :

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

c'est pas la petite avec sa jument qui aurait grandi?

04-08-2020 14:39 
aximum

Bonne chronique, : "j'ai rien pu faire", malgré ses douze ans de compète en side-car. La KLE a disparu devant" J'ai bien ri.

Sinon, je peux comprendre, j'habite au sud de l'Ardèche et je rêve d'une Bandit 1200 S pour mon A, alors que la raison voudrait que je prenne un supermot ou un trail... vu que je sors jamais du département, sauf pour aller dans le Gard.

04-08-2020 15:56 
KPOK

ce n'est jamais la moto qui va vite, mais le (ou la) maboule qui est dessus.

04-08-2020 17:22 
AnKoR

Tu as ta marge de sécurité au freinage, celle au cas où le virage se referme et celle s'il y a des graviers, etc : au hasard 20km/h de marge.
Celle qui connait la route ira forcément plus vite. Par contre, cela n'explique pas ne pas pouvoir la suivre une fois qu'elle est passée devant.

J'ai gardé un mauvais souvenir d'un essai de 4-pattes sur un col de montagne : à la montée faut garder le compte-tours haut pour sortir des virages et à la descente il n'y a pas de frein moteur donc tu plantes devant avant chaque virage. C'est un enfer à gérer si tu dois en plus lire la route.

Cela ne retire rien aux compétences de Madame.

04-08-2020 18:18 
AnKoR

J'ai omis l'essentiel : toujours un plaisir de te lire et un grand merci pour la trace :)

04-08-2020 18:20 
Nounours48

Rhaaaa le coup du coupe-contact et du démarrage en trombe !
Un classique devant l'éternel mais tellement bon ...

05-08-2020 01:36 
1364

Raaaha! L'idée de Gérald : "Faudrait organiser des bourses d'échange de gommards avec ceux qui vivent en plaine." est TOPISSIME ! Et marrante !

Bon, en même temps, ça va en faire des lésés, vu que les montagnards sont plus rares.
Mais pas moins rapide ! Loin de là ! clin d'oeil

Tiens, hier, dans la plaine de la Crau, j'ai eu maille à partir avec un biker et sa passagère sur une HARLEY récente... Ben le mec, forcément du coin, car il dépotait sévère, ben, assurait comme un sur-bon ! Notamment dans la gestion du passage de rond-point, à toc !

Et Madame formait le duo parfait, toujours en ligne, sans laisser dépasser quoique ce soit, et, surtout pas le moindre sentiment craintif ! Bref ! Z'etaient à toc, et, ça s'passait bien pour eux.

Y'en avait du rebelle, là aussi !
S'en étaient de vrais Biquets !
Respect ! clin d'oeil

05-08-2020 08:28 
Bee Loo

"au lent conditionnement que nous subissons", oui, comme la grenouille. Comment y échapper ? Vive la moto en tous cas !

05-08-2020 11:57 
KPOK

c'était pour être sympa.
ces jours-ci, ça serait plutôt "ultra-rapide"
je postule l'extension aux piétons de la circulation alternée, en fonction du numéro de sécu : on n'est plus à ça près.

05-08-2020 15:07 
XM

woah, c'est le repaire des anars, ici.
vais me relire un p'tit Ayerdal ou un Damazio pour rester dans l'ambiance, tiens

06-08-2020 07:37 
la carpe

"ce n'est jamais la moto qui va vite, mais le (ou la) maboule qui est dessus", alors là, rien de plus vrai, en moto comme dans la vie et comme sur la balance, une flèche c'est une flèche et un boulet c'est un boulet !

10-08-2020 10:06 
aximum

"ce n'est jamais la moto qui va vite, mais le (ou la) maboule qui est dessus", certes, mais le même maboul ira plus vite en col avec un trail, un supermot ou un roadster ?

10-08-2020 14:05 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Kawasaki