Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

KPOK visite une concession

Quand je rentre chez un concessionnaire c'est plein de motos que je ne connais pas

Je lis rarement la presse moto, donc quand je rentre chez un concessionnaire c'est plein de motos que je ne connais pas. Mais le magasin Suzuki a fermé et j'en suis triste.

KPOK visite une concession

Sur le modèle de "Martine fume son premier tarpé", je suis entré chez le concessionnaire Honda du coin afin de faire changer les pneus sur Henri IV. Devant moi, au comptoir, un mec en 900 TDM fait "ah, ok, d'accord, je savais pas" quand le mécano lui rappelle que les pneus neufs, ça glisse. Comme ça risque d'être long, je déambule.

A côté d'un X-ADV, il y a un grand... machin avec plein de crampons. Tiens ? Ils ont ressorti l'Africa Twin ? Ah ouais ? Avec un bout d'échafaudage qui dépasse encore à l'avant. Le genre de bécane qui se fait déposer partout par une 125 DTMX stock dès qu'il y a plus d'un centimètre de boue par terre.

Hou ! Ça, par contre, c'est intéressant ! Guézeuzé ? Ah bah oui, forcément : c'est une CB 125. J'ai pourtant lu l'essai paru il y a quelques jours et détaillé les photos, mais elle est beaucoup plus grosse qu'il n'y paraît en vrai. Je vais attendre qu'un kit 165 soit dispo, mais sinon : oui, oui, bien vu. Plus facile côté esthétique qu'une MT 125. MT 125, puisqu'on en parle : passons chez Yam', c'est la porte à côté. Le type au 900 TDM s'accroche au comptoir.

Eh ! Pas mal, la nouvelle R6. Et puis ils ont... Ah ben non, c'est l'YZF 125. Un coup d'oeil aux alentours : c'est la seule sportive avec les pneus par terre dans la concession, puisque la R1 est sur un piédestal, façon antiquité. Les temps changent. La mode moto a trois visages aujourd'hui : les barbus qui achètent n'importe quoi pourvu que le nom du modèle finisse en "ère", les rasés de frais qui s'offrent des motos pour aller jusqu'à l'autre bout de la Terre mais qui ont peur de la boue et les autres qui roulent sur des sportives sans carénage façon MT ou Z. Le reste se contente du florissant marché de l'occasion, où il se vend trois fois plus de bécanes qu'en concession.

En parlant de bécane d'occaze, il est temps d'offrir au Bourgeman sa révision printanière. Je tourne donc le coin pour aller chez Suz' et... ben alors ? Ya plus de bécanes dehors. Le rideau est baissé.

Zut.

Ils ont fermé.

Je rester planté là, tout bête, mon casque à la main.

Ça veut dire qu'il n'y a plus de concessionnaire Suzuki, Aprilia et Piaggio à Dijon ?

Oh, je suis tout triste, du coup. D'autant qu'ils étaient plutôt sympas, tous. J'espère qu'ils ont réussi à retrouver du boulot sans trop de peine.

Un bruit de moteur derrière moi : le type en TDM s'en va. Je retourne chez Honda. Train de pneus monté sur Henri IV : 100 balles. Je patiente. Je déambule à nouveau entre les bécanes.

Ça me fout un coup au moral, la fermeture du concessionnaire Suz'. J'avais plus l'impression d'y être chez moi que chez Yam' -je n'ai jamais eu de Yamaha- ou même chez Honda. Peut-être parce que le commercial me laissait tranquillement regarder les motos sans s'inquiéter de ce que je voulais. Peut-être parce qu'il était possible de faire un peu d'humour fin avec le magasinier. Peut-être parce que j'avais apprécié la manière dont le mécano m'avait arrangé un bout de carénage mal emboîté sans que je ne lui demande rien.

Un concessionnaire qui ferme, c'est un peu comme un bon pote qui s'en va.

Plus d'infos sur les kroniks

Commentaires

XM

tu as beaucoup kroniqué à propos des concessionnaires, on en retiendra donc qu'ils sont humains, et que comme pour les gens ce ne sont pas toujours ceux que l'on aurait choisi qui partent en premier...
du coup j'apprécie d'en avoir un qui, à défaut d'être un bon pote, a ma confiance depuis 14 ans (et donc mon pognon de préférence lorsqu'il faut que j'en sorte pour mon brêlon).
V à tous

17-04-2018 07:20 
VFatalis

Tellement vrai! J'allais faire mes révisions dans un petit bouclard tenu par un gars en or. Passionné, sympa, mécano compétent et au moment de te présenter la facture tu t'en tirais toujours à moins cher que ce qui était prévu.
Il a fermé l'an dernier après plus de 20 ans de bons et loyaux services.
Une espèce en voie d'extinction, hélas.

17-04-2018 07:46 
waboo

On dirait presque un roman tant c'est loin de la réalité des grandes concessions en région parisienne...

Entre la grande surface et l'hôpital, chacun avec les même modes de fonctionnement : tu existes à peine, si tu peux faire tout seul c'est bien mieux, sauf au moment de passer à la caisse, à bientôt, ça nous a fait plaisir.

17-04-2018 08:41 
cricridu34

Je ne fréquente pas beaucoup les concessions. Surtout depuis que le DL 1000 avait passé les 100000 bornes. Oui, mais maintenant celui-ci a été vendu (en 2 heures malgré ses 248000 kms), il faut le remplacer.Mon problème à moi, dans les concess, c'est pas côté atelier où généralement les gars sont plutôt sympas mais bien côté vente. Là, je ne vais jamais voir les occaz parce que sinon, il est ensuite impossible d'obtenir qu'un vendeur s'occupe de moi. Systématiquement, je commence par les neuves, les plus grosses et je fais miroiter un éventuel achat. Après l'avoir occupé un moment, je le questionne sournoisement sur ce qu'il a en occasion.

17-04-2018 13:25 
Surfeur

MDR
Excellent ta technique cricridu34 !!!

17-04-2018 17:25 
cricridu34

Merci Surfeur, et tu as remarqué aussi je suppose, quand tu arrives et que tu annonces: "j'ai un budget de 9000..." systématiquement on arrive à te faire un devis de 12000. Tous les vendeurs sont comme ça ? ça doit venir de leur formation: ne pas écouter le client, refiler ce qu'on souhaite vendre.

18-04-2018 10:47 
tom4

bof, c'est pareil dans tout :).
je mets plus trop les pieds en concession, à part pour la révision annuelle de la moto.
je passe regarder les occaz, mais dans les grandes concessions, comme dit cricridu34, si tu commences par les occaz, personne vient te demander ce que tu cherches

tom4

18-04-2018 11:02 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

AMV