english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : DKW

Les deux-temps allemands

Histoire constructeur : DKWLa société DKW dont l’acronyme signifie en réalité Dampkraft-Wagen (voiture à vapeur) est fondée en 1917 par le Danois Rasmussen. Elle se fait d’abord connaître par sa production d’automobiles mues par un moteur à vapeur. Une branche moto est rapidement créée et un premier modèle voit le jour. Il s’agit d’un scooter de 122cm3, le Golem. La gamme grossit ensuite avec des machines de 125 à 200cm3.

Au cours des années 30, le constructeur prend de l’ampleur grâce à la revente de moteurs refroidis par eau et par air. Il s’associe en 1932 avec Audi, Horch et Wanderer pour former le groupe Auto-Union à l'origine du constructeur automobile Audi.

Côté compétition, la marque se distingue avec le pilote Ewald Kluge qui atteint la vitesse de 183 km/h sur une DKW de 250cm3 au Tourist Trophy de 1938 tandis que la firme s’affirme de plus en plus dans sa maîtrise des deux-temps. Elle est à l'origine de nombreuses innovations telles que le moteur à double piston compresseur ou le fameux Schnürle améliorant l'évacuation des gaz brûlés. Elle a également construit des 3 cylindres de compétitions et la non moins belle réalisation que fut la 350cc BI cylindre.

Après la Seconde Guerre mondiale, l’usine de DKW déménage et le modèle RT 125 est produit par les constructeurs BSA et Harley-Davidson au titre de dommages de guerre. La firme n’est autorisée à reprendre sa production de motos qu’en 1949. Les modèles sont alors importés en France par Di Vozzo. Les modèles RT se multiplient et se déclinent alors en une multitude de cylindrées mais les ventes ne cessent de chuter.

Finalement, la marque est reprise par Sachs et Fichtel en 1966 et les machines adoptent dès lors des moteurs Sachs. Peu à peu le nom DKW disparait complètement au profit des motos Sachs puis Hercules.

Plus d'infos sur DKW