Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Garelli

La marque aux 138 records

Histoire constructeur : GarelliL’histoire de la marque débute lorsque l’ingénieur Alberto Garelli met au point son propre cycle à deux temps en 1919. A l’automne 1919, Ettore Girardi effectue les 840 km qui séparent Milan et Naples au guidon d’une 350 cm3 Garelli avec une moyenne de 38,29 km/h. Cette dernière est nommée « Raid du nord en sud » en hommage à ce périple et reste au catalogue jusqu’en 1926.

138 records

Les machines Garelli se font remarquer avec pas moins de 138 records enregistrés jusqu’en 1926, dont certains restent encore valides à l’heure actuelle. Très présente en compétition, la marque équipe plusieurs pilotes à l’instar d’Ernesto Gnesa, Tazio Nuvolari ou encore Achille Varzi.
A compter de 1928, Garelli prend de l’ampleur et fabrique des motos à large échelle tout en fournissant à l’armée plusieurs machines.

Après la guerre, Garelli revient sur le devant de la scène avec un petit moteur Mosquito de 38 cm3 qui s’écoule à plus de deux millions d’exemplaires. En 1961, Garelli fusionne avec Agrati et produit le scooter Capri qui connait un beau succès en Italie.

Décadence

Histoire constructeur : GarelliDans les années 80, Garelli rachète le constructeur allemand de motocyclettes Kreidler et conçoit des deux-roues sous cette marque jusqu’en 1988. A la fin des années 1990, la société est reprise par Nuova Garelli, appartenant à la holding de Paolo Berlusconi.
Ce n’est qu’au tout début des années 2000 que la marque relance se production avec huit nouveaux modèles : Tiger, Mosquito, King, Fashion, Comfort, Capri, Vip et Ciclone.
Aujourd'hui, la gamme de Garelli se compose principalement de scooters produits par la société chinoise Baotian Motorcycle.

Plus d'infos sur Garelli