english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Malaguti

Les petites cylindrées italiennes

Histoire constructeur : MalagutiLa société italienne Malaguti naît en 1930 sous l’impulsion du coureur cycliste, Antonio Malaguti. L’entreprise débute par la commercialisation puis la fabrication de bicyclettes. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, les usines Malaguti s’en sortent sans trop de dommages, contrairement aux ateliers voisins, ceux de Ducati qui sont presque entièrement détruits par les bombardements.

Toutefois, la société décide de se diversifier et se lance dans la production de divers équipements électroménagers. A la fin de la guerre, la marque lance sa gamme de cyclosports dotés de moteurs allemands Express. Ces derniers trouvent vite leur place sur le marché européen et américain. Quelques années plus tard, les machines Malaguti sont munies de moteurs Franco Morini à trois vitesses.

Vers la production de scooters

Malaguti PhantomAu début des années 60, les deux-roues estampillés Malaguti se dotent d’un réservoir à deux bosses qui leur donne le nom de Gobbo, autrement dit « bossu ». Le produit phare de la société est alors l’Olympique qui se présente comme une véritable petite moto avec notamment sa fourche télescopique, sa suspension arrière avec ressorts apparents ou encore son guidon bracelet.

Finalement, le constructeur finit par s’orienter vers la conception de scooter avec une très large gamme comprenant notamment le Centro, Crosser ou encore le Madison.

En 1994 est présenté le Phantom F12, un scooter qui tient le haut des ventes jusqu’en 2007 où il est remplacé par le Phantom F12R.

Depuis le début de son histoire, Malaguti a produit plus de deux millions de motocyclettes allant de 50 à 500cm3.

Plus d'infos sur Malaguti