Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire constructeur : Suzuki

La fabrique de métiers à tisser devenue constructeur moto

Histoire constructeur : SuzukiRien ne prédisposait Michio Suzuki à devenir l’un des grands noms de l’industrie moto. Né à Hamamatsu en 1887, il fonde une fabrique de métiers à tisser baptisée « Suzuki Loom Works » en 1909 alors qu’il a seulement 22 ans. L’affaire connait alors un beau succès. Mais en 1937, la société prend le chemin de la diversification en mettant au point un premier prototype de moteur deux temps ainsi que d’une voiture, l’Austin Seven. Les chaînes de fabrication Suzuki serviront un temps à la conception de munitions avant de se tourner après-guerre vers la fabrication de matériel agricole et de chauffage.

Suzuki Colleda (crédit photo : DR)Malgré un premier pas dans le monde de la moto, ce n’est qu’à l’orée des années 60 que Suzuki exploitera le filon qui fera sa renommée avec notamment la naissance du Power Free, un simple vélo équipé d’un monocylindre deux temps. En 1954, « Suzuki Loom Works » devient officiellement « Suzuki Motor Co. ». Cette même année, la première véritable moto estampillée Suzuki est commercialisée, la Colleda.

Les premières Suzuki en France

Le premier twin débarque en 1956 avec la Colleda TT qui revendiquera une vitesse de 130km/h et 16cv. Elle sera en outre la première à inaugurer le phare avant en forme de fer à cheval qui restera longtemps l’un des signes distinctifs de la marque.
Suzuki grandit vite et devient dès 1958, seulement quatre ans après sa première moto, le deuxième constructeur mondial.

Suzuki 250 T 20 (crédit photo : DR)En France, ce n’est qu’en 1961 que les motos signées Suzuki feront leur apparition sur le marché. Les deux temps s’écoulent alors très rapidement et la production prend de l’ampleur au fil des années. L’ingénieur Ernst Degner va marquer un tournant important pour la marque en apportant son savoir-faire en termes de deux temps sportifs. Ce sera le début de nombreux titres remportés en compétition.
En 1965, Suzuki écrit une autre page de son histoire sportive avec l’apparition de la 250T20, une machine dotée de 6 vitesses et de 29 chevaux. La même année, la marque se lance dans la compétition moto-cross.

Un échec et des succès

Suzuki GS 750 (crédit photo : DR)Au cours des années 70, la gloire de Suzuki sera assurée par des modèles aussi emblématiques que la GT 250, GT 380, GT 550 ou encore la GT 750 tandis que la marque lève le voile sur ses premiers trails. En 1974, Suzuki se heurte à l’échec de la RE5 dotée d’un moteur rotatif de type « Wankel » mais rebondira avec un modèle qui marquera durablement les esprits, le RV mieux connu sous le nom Van Van. En 1977, la GS 750 finira de redorer le blason de la marque.

Le concept sera par la suite décliné en GS 1000 et en GS 580 G qui fera parler d’elle avec sa transmission par arbre. La prochaine innovation viendra en 1981 avec la GSX 1100 S Katana qui décrira les grandes lignes du design des années 80 et 90. Suzuki lancera également la mode des réplicas avec la GSX R750 avant de mettre au point un mythe, celui de la GSX R1100.

Suzuki 1300 R Hayabusa (crédit photo : David Morcrette)En 1991 apparaît un modèle lui aussi mythique qui deviendra un véritable best-seller en France, la Bandit. Basique et bon marché, la Bandit sera en tête des ventes durant des années. Mais c’est en 1999 que Suzuki frappera à nouveau très fort avec la présentation de sa GSX 1300 R Hayabusa capable d’atteindre plus de 300km/h avec ses 173chevaux. Cette moto restera gravée dans les mémoires et sera élue comme l’une des plus belles motos du siècle par le Musée Guggenheim.

Les années 2000

A l’aube des années 2000, la marque se fait plus discrète mais néanmoins toujours très active avec la mise au point de son scooter Burgman 400 suivi du Burgman 650 qui marquera le début des maxi-scooter. Puis ce sera la SV 650 qui viendra renforcer les ventes de la marque.
En 2006, la marque lance le custom Intruder M1800R mu par un moteur bicylindre en V de 1783cm3. L’année suivante, Suzuki présentera son concept Crosscage motorisé par une pile à combustible lors du salon international de Tokyo.

Suzuki Intruder C1500TL’année 2008 sera quant à elle marquée par l’arrivée du concept B King doté du moteur de l’hayabusa 1300 et d’un châssis en aluminium. Un an plus tard, la GSX-R1000 sera liftée et équipée des dernières innovations développées pour le monde de la course avec notamment une cartographie moteur modifiable au guidon ou encore une fourche Big Piston Fork. La Gladius fait également son apparition en tant que remplaçante de la SV 650.

En 2013, la marque inaugurera ses nouveautés avec le tout nouveau Burgman 650, la DL 1000 ou encore la Suzuki Intruder C1500T.

Plus d'infos sur Suzuki