english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire marque : KYT

9 millions de casques par an, made in Indonesia

Un poids lourd du secteur qui veut percer en Europe

Histoire marque : KYTL'histoire de KYT est sensiblement conforme à celle des grands noms de la moto en Asie du Sud-Est. Au départ, grâce aux savoir-faire et aux formidables capacités industrielles disponibles localement, on monte une usine gigantesque et on propose à des noms prestigieux une activité de sous-traitant à tarif serré. Cela marche fort bien et c'est comme cela que Kymco, par exemple, a débuté avec Honda et Hyosung avec Suzuki.

Ce qui fut fait en 1980 avec plus de 100 000 m2 de bâtiments et une production actuelle qui dépasse les 9 millions de casques (soit de 20 à 25 000 produits par jour !).

Vient ensuite la phase deux : une fois que l'on maîtrise parfaitement le processus industriel et que l'on produit des composants de qualité, arrive alors la tentation de l'émancipation. La marge financière est plus importante lorsque l'on se passe d'un intermédiaire, non ? Et c'est ainsi qu'après avoir construit des casques en grande quantité pour des autres (les noms restent confidentiels, aussi nous tenterons, à titre d'expérimentation, de suggérer AGV et Airoh, dont certains aspects, mentonnière, arc sur la base du casque, nous semblent très proches des réalisations faites en nom propre), KYT lança sa propre marque en 1998.

80 % du marché local, pilotes de GP sous contrat pour l'international

On connaît la richesse des marchés locaux asiatiques où, chaque année, le nombre de machines écoulées va de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions (voire de 15 à 17 millions pour les géants que sont l'Inde et la Chine) et l'Indonésie se distingue par un marché particulièrement florissant. KYT a donc réussi sa percée, puisque la marque couvre 80 % du marché du casque en Indonésie.

Et c'est là qu'arrive la phase 3 : une fois que le marché local est sous contrôle, on vise l'export. Là, ça se complique un peu. Il faut se faire un nom et les dépenses marketing sont alors plus élevées. Et il semblerait que KYT se soit mis toutes les chances de son côté.

D'abord, en signant des pilotes de haut niveau qui vont bien faire le boulot pour la renommée internationale de la marque.

En MX, KYT a signé Romain Febvre, carrément Champion du Monde de MXGP en 2015 et dès sa première participation ! En vitesse, KYT multiplie les partenariats : Luca Scassa en WSBK, Andrea Locatelli en Moto3, Simone Corsi et Xavier Simeon en Moto2 et Andrea Iannone ainsi que Aleix Espargaro en MotoGP.

Andrea Locatelli et son casque KYT

L'idée est d'offrir rapidement des versions replica de ces casques aux fans du monde entier, ce qui vient compléter une gamme exhaustive, avec des casques jets, intégraux et modulables.

Rachat de Suomy, installation de la R & D en Italie

KYT poursuit sa stratégie à l'international en ayant racheté le fabricant italien de casques Suomy et en ayant placé ses services de R&D dans ce même pays. Ainsi, KYT espère accéder à un bond qualitatif et proposer une gamme complète plus en phase avec les goûts européens. Leur casque le plus sportif, le KR1, est ainsi une extrapolation d'un modèle produit par Suomy.

Présentation des casques KYT

Nous avons pu brièvement prendre en main les casques KYT lors d'une brève présentation. La qualité des peintures fait partie des points forts et la finition est très correcte. On pourra reprocher à certains modèles, notamment le modulable, d'être un peu lourd (mais KYT annonce travailler sur ce point et proposer des améliorations dès l'an prochain), tandis que les mousses ont la même odeur qu'un Dacia Duster neuf, reflet commun d'une pétro-chimie de milieu de gamme. On vous en dira plus lors d'un ou plusieurs essais de leurs modèles.

Et c'est exactement l'ambition que KYT a pour notre marché : s'imposer sur notre marché comme un bon fabricant de casques de milieu de gamme, avec des tarifs plutôt bien placés. Une centaine de revendeurs sont déjà présents sur notre territoire et des négociations avec les grandes centrales d'achat sont en cours.

gamme de casques KYT

Une gamme déjà complète

KYT vient donc d'arriver sur le marché français avec une gamme de casque déjà exhaustive :

  • KYT KR1 : intégral sportif, plutôt adapté à la piste, sur base d'un Suomy, à partir de 389 €
  • KYT Thunder Flash : intégral sportif, à partir de 369 €
  • KYT NF-R : intégral typé sport-gt, avec écran solaire interne, à partir de 219 €
  • KYT Falcon : intégral routier, à partir de 169 €
  • KYT Convair : modulable, à partir de 169 €
  • KYT Hellcat, un jet à partir de 129 €
  • KYT Cross-Over, modèle TT à partir de 139 €
  • KYT Strike Eagle, casque TT haut de gamme tri-composite, avec déco Romain Febvre ou Patriot, à partir de 289 €

Plus d'infos sur KYT