Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Mortalité et accidentalité routière dans le monde

Statistiques d'accidents par types d'usagers et par distances parcourues

Mortalité routière pour 100.000 personnes en 2011 et par pays - Crédit : IRTAD

Les motards ont souvent été montrés du doigt comme étant les mauvais élèves de la Sécurité Routière en raison de leur vulnérabilité. En France, les motocyclistes représentent environ 20% des décès sur les routes pour 2% du trafic routier.

Si ce rapport reste sensiblement le même depuis plusieurs années, l'accidentalité et la mortalité sur la route régressent continuellement comme en témoigne les baromètres publiés chaque mois en France par l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR).

Mais qu'en est-il dans les autres pays ?

En 2010, les états membres de l'Union Européenne se sont engagés à réduire le nombre de tués sur les routes de moitié d'ici 2020 et suivent globalement une tendance similaire à celle vécue dans l'hexagone. En revanche, dès que l'on s'éloigne du continent, les situations sont beaucoup plus variées même si toutes les politiques convergent dans l'optique du zéro mort.

L'IRTAD : un groupe de travail international

Afin de centraliser les données de sécurité routière et d'en dresser les tendances internationales, le Forum International de Transport et le Joint Transport Research Centre de l'OCDE ont créé l'International Traffic Safety Data and Annalysis Group (IRTAD).

Ce groupe de travail permanent est composé d'experts en sécurité routière, de statisticiens d'institut de recherche, d'organisations internationales ou encore d'administrations et d'associations d'usagers. Au total, ce ne sont pas moins de 70 organismes provenant de 37 pays différents qui travaillent au sein de l'IRTAD.

Pays membres de l'IRTAD      
Afrique du Sud Canada Grèce Japon Pologne Suisse
Allemagne Colombie Hongrie Lithuanie Portugal USA
Argentine Corée du Sud Irlande Luxembourg République Tchèque  
Australie Danemark Islande Malaisie Royaume-Uni  
Autriche Espagne Israel Norvège Serbie  
Belgique Finlande Italie Nouvelle-Zélande Slovénie  
Cambodge France Jamaïque Pays-Bas Suède  


Les chiffres de la mortalité routière dans le monde

La mortalité routière des 37 pays concernés a connu une réduction significative depuis 2000. Le nombre de personnes tuées sur les routes, toutes catégories d'utilisateurs confondues, a diminué de 23% en Amérique du Nord et jusqu'à 64% en Espagne.

Cependant, si les courbes générales suivent des tendances similaires, la situation est bien différente en ce qui concerne les seuls motocyclistes. En effet, dans certains pays la mortalité des usagers de deux-roues motorisés s'est accentuée alors même que la tendance générale était à la baisse. C'est notamment le cas pour l'Australie (+6 %), la Belgique (+ 8%), le Canada (+12 %), Israel (+10 %), l'Italie (+20 %), la Nouvelle-Zélande (+6%) et la Suède (+18%). L'exemple est encore plus parlant aux Etats-Unis, en Pologne et en Finlande ou le taux de mortalité des motards a connu une croissance respective de 59%, 64% et 100%.

Dans le même temps, la majorité des pays concernés a connu une diminution de cette mortalité mais moins importante que la mortalité routière générale. Seuls trois pays ont vu le nombre de motocyclistes tués chuter plus rapidement que celui de l'ensemble des usagers de la route : la Corée du Sud (-50%), la Norvège (-68%) et les Pays-Bas (-52%).

Globalement, la mortalité des utilisateurs de deux-roues reste proportionnellement plus importante que celle des autres catégories. Si l'on observe des hausses qui peuvent s'expliquer par un développement du trafic et du nombre d'utilisateurs, la tendances générale est à la baisse. Il faut noter que cette diminution est cependant moins rapide que celle des autres catégories d'usagers de la route.

Evolution du nombre de tués pour 100.000 personnes

Si l'on se base sur le nombre de décès pour 100.000 personnes, on peut comparer directement les courbes de mortalité routière des pays. Ce système permet de dégager 3 évolutions types :

  • La première concerne les pays occidentaux qui ont tous fait face à une diminution linéaire
  • La seconde concerne les anciens pays de l'URSS qui ont connu une hausse au moment de l'éclatement du bloc soviétique avant de rejoindre l'évolution des autres pays occidentaux, la Pologne en est le parfait exemple.
  • La troisième concerne les pays en développement, comme la Malaisie ou l'Afrique du Sud, qui ont connu une très forte mortalité à partir des années 90 et où le ratio de mort pour 100.000 personnes est au niveau de celui des pays occidentaux dans les années 1970.

On notera également que la France était un des pays où la mortalité routière était la plus élevée lorsque la Sécurité Routière a été créée il y a 40 ans.

Evolution du nombre de tués pour 100.000 personnes entre 1970 et 2011

Evolution du nombre de tués pour 1 million de km parcourus

On peut également comparer la mortalité des différents pays en fonction des distances parcourues. Comparativement, les écarts sont bien moins importants puisqu'ils varient en 4 et 18 morts pour 1 million de kilomètres parcourus entre le Royaume-Uni et la Corée du Sud.

Selon cet indicateur, la France fait partie des mauvais élèves puisqu'elle se classe 16ème sur 23 pays avec une moyenne de 7 tués par million de kilomètres parcourus.

Evolution du nombre de tués par million de km parcourus entre 1970 et 2011

Plus d'infos sur la sécurité routière dans le monde