Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire pilote : Hubert Auriol

Triple vainqueur du rallye Dakar en auto et moto

Détenteur d'un record du tour du monde en bimoteur

Histoire pilote : Hubert Auriol (Photo : DR)Hubert Auriol naît le 7 juin 1952 à Addis-Abeba, la capitale de la République fédérale démocratique d’Ethiopie. Dans sa jeunesse il se dirige vers des études en sciences économique et se lance sur le marché du travail en commercialisant du textile en France. C’est à cette période qu’il découvre la discipline du trial. Très vite séduit, il décide d’enfourcher une moto de trial et de participer à quelques compétitions dès 1973.

Les débuts en rallye

Mordu par le virus de la compétition, Hubert Auriol affine son style de pilotage et décide de se frotter à son premier rallye Dakar en 1979.  Il prend alors le guidon d’une Yamaha 500 XT avec laquelle il se classe douzième du classement général et septième au classement moto. Une jolie performance pour une première participation qui l’incite à reprendre du service sur le Dakar l’année suivante au guidon d’une machine plus puissante.
Auriol opte pour une BMW mais il se retrouve disqualifié de la course après avoir eu recours à un taxi-brousse pour rejoindre l’arrivée d’une étape. En 1980, il est néanmoins sacré champion de France d’enduro.

Première victoire au Dakar

Histoire pilote : Hubert Auriol (Photo : DR)Il revient sur l’épreuve en 1981 toujours sur BMW et remporte enfin la victoire. Pourtant, l’année suivante, il doit abandonner en raison de problèmes mécaniques. 1983 marque une nouvelle victoire d’Auriol au Dakar avec BMW. L’année qui suit, il doit néanmoins s’incliner face à son coéquipier Gaston Rahier qui remporte le titre et laisse Auriol s’emparer de la seconde place du classement. Suite à ce résultat, Auriol décide de quitter BMW pour fonder une nouvelle équipe aux côtés de la marque Ligier, de Cagiva et Ducati.

En 1985 il prend ainsi le départ du rallye Dakar sur une Cagiva mais la machine ne peut rivaliser avec la BMW de son ancien coéquipier Gaston Rahier qui remporte une nouvelle fois le titre.
Lors du Dakar 1987, Auriol se retrouve embarqué dans un affrontement serré avec Cyril Neveu dont la Honda d’usine fait des merveilles.

Le duel Auriol / Neveu

Histoire pilote : Hubert AuriolA la veille de l’arrivée, Hubert Auriol pointe en tête avec une confortable avance sur son rival mais une violente chute le projette à terre. Un autre pilote l’aide à redémarrer sa moto et à reprendre la course mais bientôt une horrible douleur lui traverse le corps. Il parvient à franchir la ligne d’arrivée avec trois minutes d’avance sur Neveu mais une fois arrivé il s’effondre en larmes.

Les médecins lui retirent ses bottes et découvrent les graves blessures dont souffre le pilote. Avec deux chevilles fracturées dont une fracture ouverte, Auriol est inapte à reprendre le guidon pour la dernière spéciale et il doit être rapatrié d’urgence en France pour y être soigné. C’est à ce moment-là qu’il annonce sa décision de se retirer de la compétition moto.

Pilote d'avion

Cette mésaventure d’anthologie dans l’histoire du Dakar est ensuite racontée par Cyril Neveu et Hubert Auriol dans le livre Paris-Dakar. Une histoire d’hommes qui parait en 1987 avec l’appui du journaliste Jean-Michel Caradec’h.

Histoire pilote : Hubert Auriol (Photo : DR)En 1987, Auriol bat le record du tour du monde à bord d’un avion bimoteur en compagnie d’Henri Pescarolo, Patrick Fourticq et Arthur Powell. Aux commandes d’un Lockheed 18 l’équipage parvient à réaliser un tour du monde en 88 heures et 49 minutes et battent ainsi le record précédemment détenu par Howard Hughes.

Passage sur quatre roues

Pleinement remis de ses blessures, il décide de revenir sur le Dakar en 1988. Il troque alors son guidon contre un volant mais les résultats ne sont guère au rendez-vous. En 1990 il s’empare cependant de la victoire au Rallye des Pharaons au volant d’une Lada Samara du team Oreca.
Par la suite, il choisit de rejoindre l’équipage du constructeur Mitsubishi et décroche son premier Dakar sur quatre roues en 1992. Grâce à cette victoire il devient le premier pilote à remporter l’épreuve dans deux catégories différentes.

L'organisateur de rallye et de compétitions sportives

Hubert Auriol présentateur de Koh Lanta en 2001 (Photo : DR)Deux ans plus tard, il prend la direction du rallye Dakar et occupe ce poste jusqu’en 2004. En 2001, il se reconvertit en animateur de télévision et présente la première édition de l’émission de télé-réalité Koh-Lanta.

En 2006 il participe de nouveau au Dakar au volant d’un Pickup Isuzu et organise cette même année la première édition du rallye La légende des héros destiné à retrouver l’ambiance des tous premiers rallyes Paris Dakar. En 2008, il devient l’organisateur de l’Africa Race, un nouveau rallye-raid soutenu par les fédérations et les autorités africaines.

Il est aujourd'hui à la tête d'un cabinet de conseil nommé HAC (Hubert Auriol Consulting) au travers duquel il propose aux entreprises et aux marques son expertise dans l'organisation d'épreuves sportives et en communication.

Plus d'infos sur Hubert Auriol