Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire pilote : Jean-Claude Costeux

Champion de France 500cc en 1968 et 1969

Histoire pilote : Jean-Claude Costeux (Photo : DR)Parisien de naissance, Jean-Claude Costeux naît le 31 mars 1934. Il se lance assez tardivement dans la compétition motocycliste puisqu’il faut attendre 1960 pour le voir courir aux 2 Heures de Montlhéry. Pourtant, il montre très vite un fort potentiel et apparait régulièrement aux avants-poste.
Parallèlement aux courses solo, il se lance dans les compétitions de side-car où il connait de jolis succès.

Pilote d'usine Aermacchi / Harley-Davidson

Il choisit néanmoins de reprendre la course solo en 1964 et participe aux Trophées BP à Montlhéry où il se classe second avec son Aermacchi en catégorie 250.  A la fin de l’année il termine une nouvelle fois second à Montlhéry dans le cadre du Critérium de Vitesse du M.C.F et termine troisième des Coupes de Paris.
La saison 1965 est moins faste pour Costeux mais il reprend la route du succès en 1966 avec une victoire aux Coupes Eugène Mauve dans la catégorie 250cm3. L’année est marquée par de nombreux autres podiums qui attirent l’attention de Bori, patron de la marque Aermacchi / Harley-Davidson en France.

Ce dernier offre la possibilité à Costeux de devenir pilote d’usine pour la saison 1967. Bénéficiant désormais d’une machine d’usine, Jean-Claude Costeux ambitionne de décrocher le titre en 500 mais la concurrence est sévère et ne laisse pas Costeux s’approcher du haut du classement.
En 1968, il entend bien prendre sa revanche et se classe second de la catégorie 500 lors des Trophées du M.C.F à Montlhéry. Il court également l’une de ses premières courses internationales au Mans où il se classe septième au classement général mais termine premier Français.

Double Champion de France de la catégorie 500cc

Histoire pilote : Jean-Claude Costeux (Photo : DR)Les Coupes Eugène Mauve lui permettent de remporter une brillante victoire mais il doit se contenter de la seconde place aux Coupes de Paris. Peu importe, grâce à sa belle saison le voilà titré Champion de France 500cc. Un titre qu’il reconquiert en 1969 en décrochant la victoire aux Coupes Eugène Mauve ainsi qu’au Critérium de Vitesse du M.C.F.

L’année 1969 est également l’occasion pour Costeux de prendre part au Bol d’Or en compagnie de Maurice Martine. Cette année-là, c’est un jeune pilote encore peu connu qui remporte le titre, Michel Rougerie. Pour sa part, le duo Costeux / Martine parvient à se classer au sixième rang du classement général et termine quatrième de la catégorie 500 et premier en 350cc.

A la fin de la saison 1969, Bori propose à Jean-Claude Costeux de prendre le guidon d’une 125 compétition client mais il préfère décliner la proposition pour se tourner vers Triumph qui met à sa disposition une Trident officielle pour courir au prochain Bol d’Or.
Trois Trident sont alors engagées dans la course et c’est la machine pilotée par le duo Smart / Dickie qui parvient à s’offrir la victoire tandis que la Trident de Tait et Joly termine cinquième. Associé à Jean-Paul Passet, Costeux accroche une jolie huitième place.

Changement de selle

Histoire pilote : Jean-Claude Costeux (Photo : DR)En 1971, il reprend le départ du Bol d’Or avec Daniel Rouge mais les deux compères ne parviennent qu’à accrocher la 25ème place. A l’issue de la course, Jean Claude Costeux décide de mettre un terme à sa carrière de pilote et choisit de se consacrer à sa seconde passion, l’équitation. Il devient éleveur de chevaux et cascadeur pour divers films et spectacles produits par Mario Lurashi.

En raison de problèmes cardiaques, il prend la décision de freiner ses activités équestres mais continue de vivre sa passion pour la moto en assistant régulièrement aux compétitions et en arpentant les événements motos à l’instar du salon de la moto.

Plus d'infos sur Jean-Claude Costeux