english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Kent Andersson

Double champion du monde en 125cc en 1973 et 1974

Pilote de légende : Kent Andersson (photo : Yamaha)Kent Andersson voit le jour le 1er août 1942 à Landvetter en Suède. La passion du deux-roues le prend très jeune et c’est suite à un grave accident de moto sur route ouverte qu’il décide de se diriger vers la compétition. En effet, souffrant de fractures vertébrales, il juge la pratique de la moto trop dangereuse sur route et préfère s’adonner à son loisir préféré sur circuit.

C’est en 1963 qu’il fait véritablement ses premiers pas dans le monde du sport moto. Il pilote alors une 125 Bultaco et dès 1965, Andersson prend le départ de courses internationales au guidon d’une 250 Adler. Ses premiers résultats sont pour le moins encourageants puisqu’il parvient à se classer huitième en catégorie 250 mais doit se contenter d’une 15ème place avec sa 125 Bultaco.

Pour l’année 1966, Kent Andersson prend le guidon d’une Husqvarna préparée et c’est avec cette même machine qu’il remporte sa première course internationale en Belgique. La saison suivante, Andersson abandonne sa moto suédoise au profit des Yamaha. Il monte alors sur la selle d’une 250 TD1B avec qui il décroche le titre de champion de Suède.

Débuts en championnat du monde de vitesse

En 1968, Kent Andersson répond présent au championnat du monde de vitesse où il court en catégorie 125 et 250 avec une Yamaha et une MZ. Pour le premier Grand Prix de la saison, le Suédois se classe cinquième en 125 et décroche une belle troisième place en 250. Andersson termine l’année au 17ème rang mondial pour le championnat 125 et se hisse à la huitième place en 250.
Ses bons résultats poussent le constructeur Maïco à fournir une 125 d’usine pour la saison 1969.

Vice-champion du monde en catégorie 250

Pilote de légende : Kent Andersson (photo : DR)En 1969, la carrière d’Andersson prend un tournant puisque ce dernier monte à sept reprises sur le podium en 250 et se voit ainsi sacré vice-champion du monde derrière la Benelli de Kelvin Carruthers. Sa performance en 125 n’en reste pas moins impressionnante puisqu’il se classe au quatrième rang mondial.
Après une très belle saison en championnat du monde, le constructeur Yamaha décide d’intégrer Andersson à son team usine via sa filiale hollandaise pour concourir en catégorie 250 et 350. Cependant, il doit s’effacer devant les deux autres pilotes Yamaha, Rodney Gould et Kelvin Carruthers pour monter sur la troisième marche du podium final en 250.
En ce qui concerne la catégorie 350, le Suédois ne démérite pas mais l’indétrônable Agostini fait perdurer son règne et devient champion du monde avec sa MV Agusta. Carruthers et Pasolini occupent les deux autres marches du podium et Andersson échoue à la quatrième place.

Malheureusement, l’année 1971 s’avère moins fructueuse pour le Suédois qui enchaine les chutes et se fracture les clavicules. Il est relégué au 9ème rang mondial en 125 et finit 14ème en 250. Pourtant, Andersson revient vite se frotter au gratin du championnat mondial. Lors de la saison 1972, il remonte doucement mais sûrement vers le podium et finit même par devenir vice-champion du monde en 125cc juste derrière la Derbi d’Angel Nieto. Parallèlement, il court en catégorie 50cc avec une Kreidler et se classe 7ème en catégorie 250.

Premier titre de champion du monde

Pilote de légende : Kent Andersson (photo : Yamaha)L’année 1973 reste la plus belle saison de sa carrière. Au guidon de sa 125 Yamaha, il remporte cinq courses et monte deux fois sur la seconde marche du podium. Avec un total de 99 points, il est enfin couronné champion du monde de la discipline en 125. Une performance impressionnante lorsque l’on sait que le Suédois a pris part au dernier GP de la saison avec une jambe dans le plâtre pour s’assurer le titre. Cette même année, il pointe à la sixième place en 350 tandis que Jarno Saarinen et Renzo Pasolini trouvent la mort sur le circuit de Monza après un terrible accident.

En 1974, Kent Andersson confirme sa position de leader du championnat et s’octroie cinq victoires sur dix Grands Prix. Toutefois, il doit compter sur la concurrence acharnée de Bruno Kneubüler et Angel Nieto et c’est à l’issue d’une bataille acharnée qu’il décroche un second titre de champion du monde en catégorie 125. En 250cc, Andersson ne parvient pas à briller mais se maintient au 8ème rang mondial.

L'ombre des Morbidelli

Pilote de légende : Kent Andersson (photo : Yamaha)L’année qui suit, Kent Andersson se consacre exclusivement à la catégorie 125 dans laquelle il a connu ses plus grands succès. Cependant, les redoutables Morbidelli font leur entrée dans l’arène et malgré tous ses efforts, Andersson ne parvient  pas à revenir occuper les premiers rangs. Il est relégué à la troisième place du championnat mondial.
Entre 1975 et 1976, Andersson met toute son énergie et son temps dans le développement d’une machine spécialement destinée à faire de l’ombre aux deux-roues italiens mais malgré de bonnes performances, l’engin s’avère relativement fragile. Finalement, le Suédois annonce son retrait de la compétition et accepte entre temps un poste de technicien metteur au point chez Yamaha.

Parallèlement, il continue de courir en tant qu’amateur dans diverses épreuves jusqu’à la fin de sa vie. Alors qu’il vient de fêter ses 64 ans, le double champion du monde en 125cc s’éteint chez lui à Landvetter en Suède le 29 août 2006, laissant la Suède orpheline de l’un de ses plus grands pilotes.

Palmarès de Kent Andersson en Grand Prix

SaisonCatégorieCourseVictoirePodiumMotoClassement
1975 125cc 8 1 5 Yamaha 3
1974 250cc 4 1 1 Yamaha 8
1974 125cc 9 5 8 Yamaha 1
1973 350cc 6 0 1 Yamaha 6
1973 125cc 7 5 7 Yamaha 1
1972 250cc 6 0 2 Yamaha 7
1972 125cc 9 3 8 Yamaha 2
1972 50cc 1 0 1 Kreidler 12
1971 250cc 2 0 0 Yamaha 14
1971 125cc 4 0 2 Yamaha 9
1970 350cc 5 0 3 Yamaha 4
1970 250cc 6 1 5 Yamaha 3
1969 250cc 11 2 7 Yamaha 2
1969 125cc 4 0 2 Maico 4
1968 250cc 3 0 1 Yamaha 8
1968 125cc 1 0 0 MZ 17
1966 350cc 1 0 0 Husqvarna 25
1966 250cc 3 0 0 Husqvarna 20

Plus d'infos sur Kent Andersson

Commentaires

renard du languedoc

Merci c'est très sympa de re mettre en lumière les pilotes de ma jeunesse, en regardant cette 125 yam je pense à Jean Aureal, et bien d'autres moins cappés

03-09-2015 17:20 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki