Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote : Livia Lancelot

Première française Championne du monde de Motocross en 2008

Seule femme à marquer régulièrement des points lors de courses mixtes de haut niveau

Livia Lancelot est une sportive d'exception dans le paysage de la moto en France. Née en 1988 en région parisienne, elle débute à 4 ans lorsqu'elle reçoit un PW 50 pour noël. C'est l'acte fondateur d'une carrière au cours de laquelle Livia n'a cessé d'étonner les observateurs.

Pilote : Livia Lancelot

Championne de Ligue en 80 cm3

Livia Lancelot en actionTrès jeune, Livia Lancelot se frotte à une concurrence essentiellement composée de garçons. Une situation dans laquelle baigne Livia depuis qu'elle a commencé la moto et qui est devenue tout à fait naturelle pour elle. Dès ses débuts, Livia Lancelot s'oriente vers le motocross. Après avoir fait des tours de jardin chez son grand-père, elle s'inscrit rapidement dans un moto-club et participe à sa première course en 50 cm3.

Quelques années plus tard, Livia passe en 60 cm3 et participe, toujours au milieu des garçons, aux Championnats de Ligue d'Île de France et de Picardie. Livia remporte le titre FFM en Île de France et le titre Ufolep en Picardie. C'est en famille que Livia décide alors de passer un cap en s'inscrivant sur le Championnat de France Minivert. Cette expérience formatrice durera 4 ans, de 1996 à 2001 et Livia Lancelot luttera avec d'autres grands espoirs du motocross appelés à atteindre le plus haut niveau. Passée à la catégorie 80 cm3, Livia Lancelot décroche un titre en 80 cm3 éducatif et décide ensuite, à 14 ans, de passer à la catégorie 125 cm3.

Première fille en Championnat de France

Livia Lancelot : pilote et responsable du team 114En 2002, pour sa première année en 125, Livia se cantonne au Championnat de Ligue de Picardie. Mais dès l'année suivante, elle s'inscrit au Championnat de France Junior et devient la première fille de l'histoire à passer le cap des qualifications. Néanmoins, les courses sont difficiles pour Livia, qui peine à finir les manches dans les 20 premières. Ce qui n'empêche pas Livia de participer à quelques manches du Championnat américain de motocross et de terminer 2ème d'une manche disputée à Sacramento.

2005 : les débuts du Championnat du monde

En 2005, le motocross féminin connaît un tournant de son histoire avec la création du premier Championnat du monde de la spécialité. Au terme de cette première édition disputée en Suède, Livia termine 3ème avec sa petite 125 cm3. Partie en Suède dans la camionnette de ses parents, Livia n'est alors âgée que de 17 ans. Grâce à ses bons résultats, Livia obtient le soutien de la FFM et passe à la catégorie 250 cm3 et au 4 temps. Après son podium obtenu en Suède, le Championnat du monde est l'unique objectif de Livia pour la saison 2006. Malheureusement, Livia chute trop souvent au cours de cette année-là. Arrivée en tête du Championnat lors de la finale, Livia chute dans chaque manche et laisse la néo-zélandaise Katherine Prumm décrocher le titre. Une nouvelle fois, Livia se classe troisième.

Changement d'équipe

Livia Lancelot dominatrice2007 est l'année de tous les changements pour Livia Lancelot. Le constructeur Kawasaki décide de la soutenir dans sa quête du titre mondial. A 19 ans, Livia quitte le domicile familial francilien pour s'installer en Belgique. Livia roule désormais sur une Kawasaki 250 KFX officielle et s'entraîne aux côtés des frères Pourcel. Mais Livia se fracture la clavicule pendant l'hiver et ne peut reprendre la compétition qu'à la veille de la première épreuve du Championnat du monde. Mais une rupture des ligaments du genou vent gâcher sa fin de saison. Son genou se déboîte régulièrement en course. Livia termine le Championnat du monde à la seconde place, mais doit se faire opérer.

Enfin titrée !

Après quelques déboires, Livia Lancelot parvient logiquement à décrocher la couronne mondiale en 2008. Pourtant, en début de saison, Livia Lancelot était tout juste remise de son opération du genou. Mais sa saison s'enchaîne très bien et Livia décroche à la fois la couronne mondiale et le titre de Championne de France. Cette année-là, Livia remporte aussi le Trophée de France Féminin.

Nouvelle blessure

La suite de la carrière de Livia Lancelot est de nouveau marquée par la blessure. Après un bon début de saison, Livia est décidée à défendre son titre mondial. Mais alors qu'elle est en tête du Championnat 2009 et qu'elle vient de remporter le Grand Prix de France, elle se blesse à l'entraînement et doit se faire opérer. Livia perd ses titres de championne de France et du monde. Elle tente ensuite de se relancer en 2010 en changeant d'équipe. Après avoir quitté Kawasaki, Livia s'engage avec le team HDI sur une KTM. Mais si elle retrouve son titre de Championne de France en 2011, elle ne termine que vice-championne du monde. Au terme de cette saison, Livia décide de ne plus participer à l'intégralité d'un Championnat du monde.

Le rêve américain

Si Livia Lancelot renonce au Championnat du monde, c'est qu'elle a de nouveaux projets d'envergure. Soutenue par le team Bud, Livia retrouve la route du Championnat de France, mais s'inscrit surtout aux Xgames, le Supercross féminin américain. Livia y termine 3ème à Los Angeles en 2011 et 2012. Cela ne l'empêche pas de retrouver une nouvelle couronne de vice-championne du monde en 2015 et un nouveau titre de Championne du Monde en 2016.

A la tête du team 114

Mais l'autre grand projet de Livia est de monter sa propre structure. Un choix motivé par le fait que le promoteur du Championnat du monde féminin décide de ne plus organiser cette compétition en marge des MX 1 et MX 2, mais en marge du MX 3, nettement moins médiatisé. L'effet s'en fait ressentir rapidement, puisque nombre de pilotes femmes peinent à retrouver un guidon officiel. Le team 114 de Livia Lancelot, dont le nom est dérivé du numéro de course de la championne, lui permet de devenir team manager en plus de pilote. Désormais, elle gère ses budgets et fait rouler d'autres filles telles que Gloria Jacquemard. Impliquée depuis longtemps dans sa passion, Livia milite pour une meilleure reconnaissance des filles au guidon, dont les primes sont toujours nettement en deçà de celles que leurs homologues masculins.

Plus d'infos sur Livia Lancelot