Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Olivier Jacque

Champion du monde 250 en 2000

Un style de pilotage incisif, la Jack Attack

Pilote de légende : Olivier Jacque (photo : Yamaha)Olivier Jacque est né le 29 août 1973 à Villerupt en Meurthe-et-Moselle. Il découvre la compétition motocycliste à l’âge de 17 ans en prenant le départ de plusieurs courses de cyclomoteurs. En 1991, il termine à la quatrième place du Championnat lorrain de cyclomoteur et décide pour l’année suivante de se lancer en catégorie 125. Olivier Jacque s’engage alors dans le Championnat de France 125 Open et termine la saison sur une septième place. Cette belle prestation attire l’attention du pilote Marc Fontan qui lui permet d’intégrer en 1993 l’équipe de France de vitesse moto aux côtés de Régis Laconi.

Un guidon chez Tech 3

Pour sa première année en équipe de France, Olivier Jacque parvient à se classer quatrième du championnat en catégorie 250 malgré de nombreuses chutes dues à son style de pilotage quelque peu agressif qui sera baptisé par la suite Jack Attack. Il est reconduit pour la saison 1994 au cours de laquelle il remporte cinq victoires. Olivier Jacque est couronné vice-champion d’Europe en 250 juste derrière son coéquipier Régis Laconi. Suite à ce succès, Laconi est recruté pour courir au championnat du monde. Olivier Jacque ne doit pas attendre bien longtemps pour se voir lui aussi offrir un guidon au mondial de la part d’Hervé Poncharal, patron du Team Tech 3.

Débuts en championnat du monde

En 1995, Olivier Jacque se retrouve propulsé au championnat du monde en catégorie 250 au guidon d’une Honda RS kit compétition client 94.
Les débuts sont prometteurs puisque le pilote lorrain parvient à plusieurs reprises à frôler le podium en terminant notamment sur une remarquable quatrième place en Angleterre et en Argentine. A la fin de l’année, il occupe le dixième rang mondial et écope du titre de Rookie of the Year ce qui lui permet de bénéficier d’une machine officielle pour la saison suivante.

Pilote de légende : Olivier Jacque (photo : Yamaha)Au guidon de la Honda officielle, Olivier Jacque fait des prouesses. Régulièrement aux avant-postes, il s’offre sept podiums dont une victoire à Rio et termine l’année au troisième rang mondial derrière le champion en titre Max Biaggi et Ralf Waldmann.
Pour la saison 1997, Olivier Jacque n’a qu’un objectif, décrocher son premier sacre mondial. Hélas, il se casse la clavicule au Japon et subit une casse moteur au Grand Prix de France. Malgré ces déboires, il parvient à se classer quatrième du championnat.

Passage sur Yamaha

Le pilote français compte bien prendre sa revanche sur le titre en 1998 mais une fois encore, les ennuis s’accumulent. Une mauvaise chute lui brise la cheville et il doit faire l’impasse sur plusieurs courses. A la fin de la saison, il est cinquième du championnat.
En 1999, le Team Tech 3 passe du côté de Yamaha. Olivier Jacque prend alors le guidon d’une Yamaha YZR250 qui tente de lutter contre les redoutables Aprilia. Malheureusement, le lorrain chute de nouveau sur sa cheville blessée et doit rester à l’écart des Grands Prix le temps que sa fracture soit correctement soignée. Il revient déterminé après avoir été absent de cinq courses et reprend les avant-postes, montant même à plusieurs reprises sur le podium dont une victoire. Il termine finalement septième du mondial.

L'année du sacre

Pilote de légende : Olivier Jacque (photo : DR)Olivier Jacque aborde la saison 2000 avec la conviction qu’il peut décrocher le titre. Les bonnes places s’enchaînent, les victoires également et après quinze courses, le voilà en tête du classement devant son coéquipier Shinya Nakano. Tout se joue lors du dernier Grand Prix en Australie alors que seuls deux points séparent Nakano de Jacque. Le lorrain doit tout faire pour terminer la course devant son coéquipier et c’est ce qu’il fait avec à peine 0,14 secondes d’avance. Enfin, Olivier Jacque se voit coiffer du titre de champion du monde 250.

La catégorie reine

Le sacre en poche, Olivier Jacque peut passer sereinement dans la catégorie reine. Pour son entrée en catégorie 500cc, il prend le guidon d’une Yamaha YZR500 OWL6 toujours estampillée du Team Tech 3. Malheureusement, il se blesse à nouveau en début de saison et doit se contenter de la quinzième place du classement en fin d’année.
La saison 2002 s’avère elle aussi compliqué. Les quatre-temps Honda RCV et Yamaha M1 font leur apparition dans la compétition et écrasent littéralement la concurrence. Avec son deux-temps Yamaha, Olivier Jacque éprouve bien des difficultés à s’imposer. Avant la fin de la saison, il obtient une Yamaha M1 mais il est déjà trop tard et c’est sur une dixième position qu’il termine le championnat.

Les années difficiles

Pilote de légende : Olivier JacqueEn 2003, Olivier Jacque a pour coéquipier Alex Barros. Hélas, la saison s’avère décevante une fois encore. Relégué au 12ème rang, Tech 3 lui reproche son manque de résultats et de motivation et met fin à leur collaboration. Il termine la saison au guidon d’une Moriwaki mais la machine se montre bien peu compétitive.

Au début de la saison 2005, Olivier Jacque ne dispose pas de guidon officiel dans la catégorie reine et il s’oriente pendant un temps vers des stages de pilotage et du rallye automobile. Pourtant, Kawasaki prend bientôt contact avec lui pour remplacer l’un de ses pilotes blessés pour courir à deux Grands Prix. Le pilote français prend donc le guidon pour le Grand Prix de Chine et démontre qu’il a encore du potentiel. A l’issue de la course, il termine sur une historique seconde place, juste derrière Valentino Rossi, signant ainsi son premier podium en catégorie reine.

Après cette magnifique performance, Kawasaki lui propose un contrat et Olivier Jacque reste pendant un temps pilote essayeur pour la marque avant de raccrocher le cuir définitivement.

Palmarès en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoiresPodiumMotoClassement
2007 MotoGP 4 0 0 Kawasaki 23
2005 MotoGP 6 0 1 Kawasaki 17
2004 MotoGP 2 0 0 Moriwaki 24
2003 MotoGP 15 0 0 Yamaha 12
2002 MotoGP 16 0 0 Yamaha 10
2001 500cc 13 0 0 Yamaha 15
2000 250cc 16 3 11 Yamaha 1
1999 250cc 10 1 4 Yamaha 7
1998 250cc 12 0 4 Honda 5
1997 250cc 14 2 8 Honda 4
1996 250cc 15 1 7 Honda 3
1995 250cc 13 0 0 Honda 10

Plus d'infos sur Olivier Jacque

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5