english

Histoire pilote : Tetsuya Harada

Champion du Monde 250 GP en 1993

4 fois sur le podium final de la catégorie intermédiaire

Histoire pilote : Tetsuya HaradaTetsuya Harada est un ancien pilote de vitesse moto japonais qui s'est principalement distingué pour son parcours en Grands Prix.

Né à Chiba, au Japon, le 14 juin 1970, Harada a débuté sa carrière de pilote de vitesse dans l'archipel Nippon. C'est en 1988 qu'il y décroche ses premiers succès notables en remportant le championnat national junior en 125 cm3. Fort de ses bons résultats après son passage en 250 All-Japan, Harada est invité à disputer le Grand Prix du Japon en 1990 sur une Yamaha TZ250. Cette année-là, il termine vice champion du Japon derrière Tadayuki Okada.

Les résultats sont les mêmes en 1991, toujours vice-champion 250 derrière Okada. S'il abandonne lors du Grand Prix du Japon 1992 Harada décroche enfin le titre national. Ses performances lui permettent de décrocher son ticket vers le Championnat du Monde.

Arrivée gagnante dans les Grands Prix 250

En 1993, c'est donc au guidon de la Yamaha TZ250 du team Telcor Yamaha Valesi que Tetsuya Harada s'aligne pour disputer l'intégralité du championnat 250 GP aux côtés de Pierfrancesco Chili. Le championnat démarre sur les chapeaux de roues pour le Japonais qui s'impose en ouverture à Phillip Island en battant John Kocinski pour 3 centièmes. Battu par son compatriote Nobuatsu Aoki en Malaisie, il renoue avec la victoire au Japon et enchaine en Espagne.

La suite de la saison est plus complexe alors que Loris Capirossi gagne en compétitivité au guidon de sa Honda, si bien que l'Italien parvient à prendre la tête du championnat avant la dernière manche de la saison. Capirex décroche même la pole position sur le circuit de Jamara, mais c'est bien Harada qui décroche la victoire alors que son adversaire termine 5e. Le Japonais est sacré Champion du Monde avec 5 points d'avance sur l'Italien.

Toujours sur Yamaha, Harada se retrouve en difficulté lors de la saison 1994 en démarrant sur une blessure et en peinant en course. Il parvient finalement à renouer avec le podium à la mi-saison, en Italie, mais ne parvient pas à redevenir suffisamment compétitif. Pour ça, il faudra attendre 1995 et son arrivée chez Marlboro Yamaha où il est associé à Kenny Roberts Jr. S'il ne décroche qu'une victoire lors du Grand Prix d'Espagne, Harada multiplie les 2e place sur le podium, 8 au total. Ce n'est toutefois pas suffisant pour empêcher Max Biaggi d'être sacré. Harada est vice-champion.

Tetsuya Harada sur la Yamaha TZ250 en 1994
Tetsuya Harada sur la Yamaha TZ250 en 1994

La saison suivante, malgré un déficit de puissance sur sa moto, il réalise un beau début de saison, signant 3 podiums et un succès lors des six premières courses. La suite se corse et les déconvenues s'enchainent.

Les hauts et bas des années Aprilia

Harada quitte alors Yamaha pour rejoindre Aprilia et prendre le guidon de la RS250. Le choix est positif pour le Japonais qui démarre par trois podiums. Ses deux ratés en Italie et en Autriche seront décisifs par la suite, car il enchaine alors plusieurs succès et podiums, mais ne termine que troisième avec 15 points de retard sur Max Biaggi.

L'année suivante, Harada mène la majeure partie de la saison et lutte pour le titre face à son coéquipier Loris Capirossi. Mais lors de la dernière course de l'année, en Argentine, l'Italien percute volontairement le Japonais dans le dernier virage du dernier tour, laissant Valentino Rossi remporter la course. Deuxième Capirossi décroche le titre mondial au nez et à la barbe d'Harada, une nouvelle fois troisième.

Autant dire que les relations sont vites écourtées, mais Harada est soutenu par le constructeur italien qui le fait passer dans la catégorie reine au guidon de sa RSW500 en 1999. Si les débuts sont timides, le Japonais est plein de promesses puisqu'il multiplie les tops 5 et signe même deux podiums au Paul Ricard et à Donington Park. 10e du championnat, il voit ses performances et la compétitivité de l'Aprilia baisser la saison suivante, terminant à une bien lointaine 16e place.

De retour en 250 avec Aprilia en 2001, Tetsuya Harada est de nouveau sur le devant de l'affiche et lutte tout au long de la saison face à son compatriote Daijiro Kato. C'est bien le pilote Honda qui est sacré alors qu'Harada termine une fois de plus vice-champion.

Et alors que les 500 GP cèdent place aux MotoGP modernes de 800 cm3 à 4-temps, Harada retente l'aventure dans la catégorie reine en décrochant le guidon de la NSR500 du team Pramac Honda. Le pilote nippon ne peut pas faire grand-chose face à la nouvelle génération de prototype, mais entre systématiquement dans les points à l'exception de ses rares abandons. 17e, il met un terme à sa carrière de pilote à l'issue de la saison.

Plus d'infos sur les pilotes de légende

Commentaires

Iwata

La fameuse Aprilia RS qui lui était dédiée... Légendaire

08-05-2024 09:23 
Zezelle

@Iwata, j’ai pensé exactement à la même chose. Cette aprilia replica était absolument magnifique!

08-05-2024 11:04 
kick47

Ah la belle époque des valses a 2 temps !!

08-05-2024 11:31 
Godzilla

Je me souviens de cet intérieur sur Biaggi en 250 en 93 qui avait eu beaucoup de mal à digérer l'affront. super content

08-05-2024 19:38 
JulesCesar

Ah la la! Qu'est-ce que j'ai adoré ce pilote.Un vrai gentlemen driver. Trop peut-être? Je me souviens du missile nommé Capirex, privant le japonais de la victoire, et du titre. J'étais dégoûté!Mon collègue ne faisait que me parler de Rossi, j'entendais tout le temps parler de l'italien de Tavulia, moi je n'avais d'yeux que pour le petit japonais.Mon scooter, un Piaggio Typhoon, je l'avais entièrement relooké avec du vénilia, grace à mon frère, j'avais repris en partie des éléments de décos de son Aprilia 250. Ca en jeté un max! Et bon nombre de personnes en été sur le derrière.Je n'avais pas trouvé de chrome, je m'été contenté de blanc.Le scoot été bleu nuit.Ce pilote de talents, n'a pas eu le succès mérité, peu après, je me suis rangé sur Dani Pedrosa, autre petit pilote, qui n'a pas eu les titres qu'il convoité.Torpillé lui par un Alvaro Bautista je crois. Je ne suis pas sur.Mais forza Tetsuya Harada, depuis il c'est reconverti en formateur de pilotes je crois...

09-05-2024 21:29 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Pirelli