Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire pilote : Victor Soussan

Le pilote privé australien

Histoire pilote : Victor SoussanNé au Maroc le 28 mars 1946 à Casablanca, Victor Soussan part vivre en Australie alors qu’il n’a que 15 ans en compagnie de sa famille. Une fois en terres australiennes, il décide de prendre le chemin de la mécanique et entreprend des études pour devenir mécanicien de course.
Il pilote pour la première fois un deux-roues au Maroc à ses douze ans mais c’est bel et bien en Australie qu’il fait les quatre cent coups au guidon. Les forces de police le remarquent très vite et finissent par lui retirer son permis de conduire. C’est d’ailleurs ce qui incite Soussan à pratiquer le pilotage sur circuit, là où la vitesse n’est pas répréhensible.

Débuts en compétition

Finalement, à ses 20 ans, il acquiert une 250 Suzuki et commence à participer à quelques courses à Melbourne. Quelques temps plus tard, il se marie et décide de partir pour l’Europe. Son épouse veut voyager et Victor sent qu’il a de quoi se frotter aux meilleurs pilotes européens. Les tourtereaux débarquent à Londres où Victor Soussan décroche un poste de mécanicien. Au fil du temps il met assez d’argent de côté pour investir dans un vieux camion et une caravane et ainsi partir à l’assaut des tracés anglais.
En 1972, Soussan prend part à plus d’une trentaine de courses au guidon d’une Yamaha et court même au mythique Tourist Trophy où il termine sur une surprenante sixième place.

Pour la saison 1973, Soussan change de décor et emménage à Guyancourt, trouve un travail de mécanicien chez Britannique Motos et s’engage en Championnat de France avec une TD3. Plus d’une fois il truste les meilleures places comme à Saint-Quentin où il termine second derrière Michel Rougerie. Avec de bons résultats en poche, il obtient une licence inter et participe à quelques Grand Prix.

9ème au mondial de 1978

Histoire pilote : Victor SoussanAu fil des années, Victor Soussan acquiert de l’expérience et signe au passage quelques belles performances. En 1977, il termine troisième du Grand Prix du Venezuela et termine douzième du championnat du monde. Jusqu’en 1979, il court à la fois en catégorie 250 et 350cm3. Son meilleur résultat au mondial reste l’année 1978 où il se classe au neuvième rang mondial en 350.

Dans les paddocks, Soussan se débrouille seul et assure lui-même la partie mécanique. Dépourvu de machine officielle, de mécanicien et d’aides financières, il réalise pourtant de belle saison et devient l’un des meilleurs privés de sa catégorie. Il finit par raccrocher le cuir à la fin de l’année 1980 et retourne en Australie. Avec sa femme, il fonde une famille et mène une vie paisible loin des préoccupations d’un pilote de course. Pêcheur à ses heures, il n’oublie pas ses racines en assistant encore régulièrement aux courses de MotoGP.

Palmarès en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoiresPodiumMotoClassement
1979 350cc 3 0 0 Yamaha 21
1979 250cc 2 0 1 Yamaha 17
1978 350cc 7 0 0 Yamaha 9
1978 250cc 5 0 0 Yamaha 15
1977 350cc 4 0 0 Yamaha 12
1977 250cc 5 0 1 Yamaha 12

Plus d'infos sur Victor Soussan