english

Intercoms et kits mains libres moto

Bien choisir son système de communication pilote/passager et pilote/pilote

Les critères à prendre en compte au moment de choisir son intercom ou son kit mains libres

Lorsque l'on roule à moto ou à scooter, on peut avoir le besoin d'avoir à s'équiper d'un système de communication que ce soit pour parler avec son passager ou avec d'autres motards lorsque l'on roule en groupe, entendre les informations sur son trajet, recevoir ses appels, écouter de la musique... Mais quels sont les critères à prendre en compte au moment de choisir son intercom ou son kit mains libres ?

Tout savoir sur les intercoms motos
Tout savoir sur les intercoms motos

Ce que dit la loi

Attention ! Afin de lutter contre l'utilisation du téléphone au volant/guidon, les pouvoirs publics ont renforcé les sanctions au fil des ans et limité de plus en plus les possibilités en interdisant depuis le 1er juillet 2015 l'utilisation des casques, écouteurs et oreillettes portés sur les oreilles.

Article R412-6-1 du Code de la Route :

L'usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation est interdit.
Est également interdit le port à l'oreille, par le conducteur d'un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d'émettre du son, à l'exception des appareils électroniques correcteurs de surdité.
[...]

Ecouteurs, oreillettes et casques sont interdits depuis 2015
Ecouteurs, oreillettes et casques sont interdits depuis 2015

En cas de non-respect de cette règle, le conducteur s'expose à un retrait de trois points sur le permis de conduire ainsi qu'à une contravention de quatrième classe (amende forfaitaire de 135 €).

Résultat, le meilleur intercom pilote/passager - le tuyaucom - a été interdit.

Les appareils autorisés

Victime collatérale de cette mesure, le célèbre Tuyaucom a ainsi été rendu interdit d'utilisation au même titre que les oreillettes intra-auriculaires. Dommage pour ce simple tuyau en caoutchouc qui permettait de communiquer facilement avec son passager et à moindre coût. Et en plus, c'était la création d'un inventeur français.

Et s'il était avant possible d'utiliser son téléphone portable avec un kit mains libres grâce aux écouteurs filaires, motards et scootéristes doivent désormais obligatoirement passer par des kits dont les oreillettes se fixent dans le casque ou sont directement intégrés par les fabricants et couplés à un smartphone.

Par ailleurs, puisqu'il est interdit de manipuler son téléphone à la main et de lâcher son guidon pendant la conduite, il en va de même pour le dispositif qui doit être utilisable à la voix.

L'intercom Midland BT Next Pro
L'intercom Midland BT Next Pro

Du coup, de nombreuses solutions ont disparu. Mais heureusement, a contrario, les technologies se sont améliorées, tant en termes de qualité, de jumelage, que de fonctionnalités.

Les différents systèmes de communication

On trouve sur le marché deux types d'intercoms pour les utilisateurs de deux-roues : les modules universels et les systèmes directement intégrés aux casques.

Module universel

Le premier cas de figure est le plus répandu puisqu'il prend la forme d'un petit boîtier venant se fixer, le plus souvent par un adhésif ou un clip, sur le côté de n'importe quel casque. Celui-ci est associé à des oreillettes scratchées sur le revêtement intérieur du casque et à un micro, filaire pour les intégraux et à tige flexible pour les jets et modulables. Les principales marques d'intercoms moto sont aujourd'hui Sena, Cardo, Midland et Cellularline.

Enfin, on note également l'arrivée depuis peu de nouveaux appareils plus complets associés à un dispositif d'affichage tête haute à l'image de EyeLights ou de Nuviz qui ajoutent encore à cela une caméra embarquée.

L'avantage des dispositifs universels est qu'ils peuvent être retirés d'un casque pour servir sur un autre, une option très intéressante lorsque l'on dispose de plusieurs couvre-chefs ou que l'on aime en changer régulièrement. Par contre, il faut bien les installer et prendre le temps pour cela. En fonction des casques et des positions des mousses, il reste ensuite toujours des fils qui pendouillent (plus ou moins) ou qui se désolidarisent plus facilement à un moment.

Système intégré au casque

Certains fabricants de casques ont également développé des gammes prêtes à recevoir directement le boitier sur le casque sans avoir besoin de passer par un adhésif. C'est notamment le cas de Nolan avec sa gamme N-Com, de Shark avec son Sharktooth ou encore d'AGV avec son système Ark. Maintenant d'autres fabricants de casques ont conçu certains de leurs casques pour intégrer facilement certains systèmes spécifiques comme Shoei avec l'intercom Shoei SRL-01 Solo pour le casque Neotec II ou encore Cardo avec le SHO-1 pour Shoei et toujours Cardo avec le SRC-S pour Schuberth.

D'autres sont allés encore plus loin à l'image de Schuberth qui, depuis le modulable C3 Pro et l'intégral S2, intègre directement des éléments à l'intérieur de la calotte avec les oreillettes, le micro et les antennes FM. Il ne suffit alors plus que d'ajouter le module électronique, sous la base du casque ou au niveau de la nuque selon la génération, pour bénéficier de tout le système.

L'avantage des systèmes intégrés repose justement sur leur intégration, esthétique mais aussi qualitative avec tous les éléments exactement bien positionné pour améliorer la performance du système et notamment la qualité du son. On y gagne non seulement au niveau design global mais également au niveau du confort intérieur (rien de pire qu'une oreillette qui appuie au mauvais endroit). Par contre, on est plus limité en termes de choix et de fonctionnalités par rapport au modèle d'intercom que l'on souhaite vraiment.

Certains fabricants comme Schuberth intègrent directement l'intercom aux casques
Certains fabricants comme Schuberth intègrent directement l'intercom aux casques

Utiliser les smartphones comme intercom

Il existe quelques possibilités pour transformer son smartphone en système de communication basé sur la 4G via une application dédiée à installer sur chaque mobile, comme ce que propose Midland avec son système BT Talk.

Kit main libre et intercom

En premier lieu, il convient de faire la distinction entre kit mains libres et intercom. Si le premier a pour objectif de permettre un couplage avec son smartphone pour bénéficier des différentes possibilités offertes par celui-ci, le second ajoute une dimension de groupe en permettant la communication avec d'autres motards ou son passager équipés de modules compatibles.

Les systèmes de communication permettent ainsi d'entendre les directions de navigation de son GPS, de recevoir ses appels téléphoniques, d'écouter ses messages, de mettre sa playlist musicale préférée. Certains kits offrent également la possibilité d'écouter directement la radio grâce à une antenne, sans passer par son téléphone.

Choisir son intercom moto
Choisir son intercom moto

La connexion se fait essentiellement par Bluetooth et si de larges boutons manipulables avec les gants sur le boitier sont présents, les systèmes sont de plus en plus souvent contrôlables par la voix.

Les capacités de chaque appareil sont différentes, que ce soit au niveau de l'autonomie de la batterie, de la portée d'utilisation en mode intercom ou encore de la qualité sonore des oreillettes et du micro, certains dispositifs étant équipés de réducteurs sonores pour limiter l'effet du vent. Certains fabricants ont également développé des partenariats avec des spécialistes du son pour améliorer la qualité d'écoute de la musique à l'intérieur du casque.

Cardo Packtalk
Cardo Packtalk

Les fonctions et critères de choix d'un intercom moto

La majorité des intercoms multiplient les fonctions, mais vous n'avez peut être pas besoin de toutes les fonctions. Revue de détails des possibilités et des critères de choix pour trouver l'intercom qui répondra réellement à votre utilisation.

Bluetooth

La majeure partie des intercoms fontionnent en Bluetooth. Mais il n'y a pas un mais plusieurs Bluetooth, ou plus exactement plusieurs versions, les dernières étant normalement meilleures, tant en termes de qualité de connexion, de débit d'information que de consommation d'énergie (et donc d'autonomie globale du système). Le Bluetooth 4.1 est à favoriser par rapport au Bluetooth 2.0 plus ancien par exemple. Il y a encore de nombreux intercoms en Bluetooth 3.0. Le Bluetooth 5.0 devrait arriver en intercom prochainement.

Téléphone, GPS, musique

La première fonctionnalité repose sur la capacité à jumeler son intercom avec son smartphone ou son GPS pour en utiliser les fonctions de navigation ou de réception/émission d'appels. Personnellement, à moto encore plus qu'à voiture, maintenir une conversation téléphonique demande une attention qui détourne de la route, à moins qu'il s'agisse d'être guidé sur le dernier kilomètre pour un camping sauvage ou une adresse non précise dans le GPS.

On veillera notamment à ce qu'il soit compatible avec votre téléphone, qu'il soit Androïd ou IOS, même s'il y a moins de mauvaise surprise à ce niveau-là aujourd'hui.

Commande vocale et télécommande

Les bons systèmes intègrent désormais une commande vocale, ce qui permet d'éviter d'avoir à manipuler les boutons sur le casque (pas toujours facile avec des gants et en roulant). Ceci doit permettre notamment d'accepter ou rejeter les appels sans appuyer sur un bouton.

Certains modèles comme chez Sena intègrent également une télécommande à fixer au guidon, parfois plus simple que de trouver les boutons sur le casque.

Radio AM/FM, mono/stéréo

Certains modèles intègrent un tuner AM/FM, mono ou stéréo, avec ou sans RDS, permettant de capter les stations radios locales en automatique pour écouter. Ce peut-être un plus. Dans certains modes duo, le passager peut profiter du tuner du pilote (ou non). A ceci doivent se rajouter les capacités de mémorisation des stations et de recherche automatique de station. La différence entre deux systèmes va reposer sur la capacité du tuner à ne pas sauter de façon intempestive. Il n'y a rien de plus énervant que les stations qui sautent en roulant, alors que pourtant chez soi, à l'arrêt c'est top.

Qualité du son

Pas facile de connaître la qualité du son avant l'achat. Mais comme pour des enceintes ou des casques audio traditionnels, la qualité du son va du très mauvais (avec des grésillements en permanence) à bon (pour ne pas dire très bon, un "très bon" que je réserve à la voiture), sachant qu'avec le bruit extérieur en ville, le vent, le moteur et l'échappement, on arrive souvent aux limites de l'écoute au-delà de 100 km/h, même en mettant le volume à fond. Ceci explique que Cardo se soit associé à JBL, la marque audio de Harman, pour améliorer la qualité de l'écoute.

La qualité du son dépend aussi de la manière dont ont été montés les écouteurs internes. Cela peut paraître une lapalissade, mais la qualité s'optimise avec la pose, d'où l'intérêt de certains casques pré-équipés.

Réduction du bruit ambiant

Arrivé avec Bose, puis Sony, la réduction de bruit permet de limiter le bruit ambiant et donc d'entendre un son plus clair diffusé par les écouteurs. Certains modèles intègrent un système de réduction de bruit, mais pas beaucoup. Encore faut-il mesurer la différence d'efficacité de ce système, car entre les marques, la différence d'efficacité est vraiment notable.

Intercom pilote / passager

Avant c'était le premier intérêt d'un intercom, pouvoir juste discuter avec son ou sa passagère en balade. Aujourd'hui, c'est une fonctionnalité de base. La différence porte surtout sur la facilité d'appairage en Bluetooth et de conservation de cet appairage. Les premiers modèles avaient une grosse capacité à mettre du temps à s'appairer et à perdre la connexion au mieux à l'extinction au pire en cours d'utilisation. Là, où ça devient encore compliqué, c'est quand il y a besoin d'appairer non seulement pilote et passager mais en plus le smartphone ou le GPS. Et on se souvient des longs appels au support avant d'y arriver.

Distance de communication

Les premiers intercoms permettaient de discuter de moto à moto... à condition de se voir ! Vous pouviez ainsi communiquer sur quelques centaines de mètres, ou perdre la communication à 100 mètres, parce qu'un immeuble ou un virage vous cachait. Aujourd'hui, les meilleurs intercoms annoncent 1.6 km de distance, voire 2 km dans de bonnes conditions. La plupart trouvent leur limite au bout de cinq cent mètres.

Intercom moto à moto

C'est la révolution de l'intercom : pouvoir discuter non seulement avec un copain mais avec un groupe d'amis en balade. Certes, cela demande que chacun soit équipé, mais on peut aujour'hui avec certains modèles permettre à quinze motards de discuter ensemble ET simultanément (modèle Cardo Packtalk). Certains modèles dans d'autres marques sont plus de l'ordre du talkie-walkie (on parle à tour de rôle) mais ne permettent pas obligatoirement de parler en même temps en mode conférence. Il faut ensuite penser au fait qu'un utilisateur se déconnectant doit permettre aux autres de continuer à discuter, hors les anciens modèles faisaient perdre la connexion globale. De nombreux intercoms permettent la connexion entre deux voire quatre motos mais rarement plus. Les meilleurs permettent d'aller jusqu'à 15 motards.

Comment cependant avoir quand même de l'intimité avec son passager pour parler de l'imbécile qui a pris la mauvaise intersection pour rallonger la route de 100 km ? L'intercom doit aussi permettre d'avoir un mode privé par moment, au sein d'un groupe.

Caméra

Oui, certains intercoms intègrent désormais une caméra, ou la caméra d'action à mettre sur le casque intègre une fonction d'intercom comme la Sena 10C devenue 10C Pro en 2019.

Autonomie

Je me souviens des premiers intercoms qui ne tenaient pas une journée, même en étant en veille une bonne partie de la journée. Aujourd'hui, les intercoms doivent normalement tenir une journée (8h), voire près de vingt heures en utilisation et une semaine à dix jours en veille. Mais quand il faut tout recharger le soir, entre téléphone, GPS, kit et que la moto n'a pas de prise USB, cette autonomie devient un point clef, surtout si en fait d'une balade, vous partez une semaine à moto.

L'autonomie varie naturellement en fonction de l'utilisation, en écoute musicale uniquement ou en communication régulière ou en veille essentiellement.

Certains intercoms permettent une charge rapide, ce qui permet de se brancher sur une batterie amovible ou une prise USB pendant une pause pour pouvoir repartir avec une autonomie accrue.

Etanchéité

Cela parait logique mais on ne roule pas que lorsqu'il fait beau et l'électronique est sensible à l'eau. Certains sont résistants aux projections d'eau (mais pas trop) d'autres sont étanches en étant certifiés IP67.

Connexion avec les autres marques

La plupart des intercoms sont propriétaires. Vous ne pouvez communiquer qu'entre intercoms de la même marque (voire entre intercoms de même modèle). Certains intercoms permettent de s'interconnecter avec d'autres marques, étendant les possibilités, notamment si vous partez avec des amis. L'indication de technologie DMC répond à ces possibilités de connexions plus ouvertes.

Possibilités multiples

Beaucoup d'intercoms permettent soit d'appeler au téléphone, soit de communiquer avec le passager, soit d'écouter la musique mais tout en même temps. Si vous aimez pouvoir discuter avec votre passager en même temps que la musique mais aussi discuter au téléphone et écouter la musique, le nombre de modèles qui le permettent est beaucoup plus restreint (chez Cardo principalement avec son système de Gateway). Il faut alors voir s'il y a du streaming audio parallèle.

La marque

Avant, on avait surtout le choix entre Cardo et Sena voire Cellularline ou Midland en fabricant ou à la marque du casque en cas d'intercom interne comme pour Nolan/X-Lite, Shoei et Schuberth. Cardo et Sena sont les fabricants qui ont le plus de modèles et donc de choix et ont prouvé leur qualité au fil des années. Aujourd'hui, on trouve aussi des marques distributeurs comme Dexter chez Motoblouz, Oxford Chattebox, FreedConn, voire des marques inconnues comme Boblov, Fodsport, Veetop, des marques chez Aliexpress ou chez certains équipementiers dont ce n'est pas le métier comme Givi avec son I303S.

Evolutions

C'est presque le dernier point, mais c'est très loin d'être le moins important. Votre intercom va-t-il évoluer ? Le micro-logiciel peut-il être mis à jour ? Ce n'est pas juste une simple mise à jour de correction de bugs, mais c'est aussi la capacité à s'appairer avec de nouveaux matériels ou des évolutions de matériel, évitant d'avoir un intercom déjà obsolète quand vous l'achetez.

On revient en partie sur le sujet de la marque. Une marque connue et reconnue sera plus susceptible de vous assurer une longévité dans le temps, non seulement en solidité et fiabilité, mais en connexions et évolutions.

Tarifs

Les tarifs sont très variables en fonction des marques, mais aussi des différentes capacités de chaque appareil. On trouve ainsi les premiers kits mains libres pour moins d'une centaine d'euros quand les intercoms les plus sophistiqués montent jusqu'à plus de 400 euros, sans compter les packs duo pour équiper son passager. Il faudra donc aussi faire des concessions en fonction de son budget.

Plus d'infos sur les intercoms et kits mains libres

Commentaires

Rackham

Non mais quelle idée!!! c'est le seul moment où je ne suis pas obligé de parler à ma douce.

30-08-2019 15:25 
1364

Bonjour,
Perso j'ai un Caberg SINTESI, avec son système Just Speak d'origine SENA, en fait, je crois. Donc une formule intégrée, mais intégrable à très peu d'autres casques Caberg, autre que le modèle SINTESI.
Aussi, après mettre cassé la gueule sur circuit et avoir abimé mon casque au point de le rendre inutilisable en l'état. J'ai bien été emmerdé puisque voulant garder mon système intercom, il m'a fallu retrouver un SINTESI, que j'ai racheté d'occase. Enfin, si j'avais pu trouver un BLAUER LOFT (ce sont les mêmes casques, en fait), ça aurait pu fonctionner aussi.
Un bon point pour la partie commande intégrée au casque qui a juste souffert de quelques rayures de sa protection des boutons de commande, lors de ma chute.
J'ai donc tout remonté sur ce nouveau casque, et, utilise le système depuis au moins 10 ans. Il fonctionne toujours, et, tient suffisamment la charge, bien que des fois les connexions se mettent à blaguer.
Je n'ai même plus la protection caoutchouc de la prise mini USB de recharge de la batterie accu, mais le système fonctionne vaille que vaille, y compris l'hiver sous les trombes d'eau.
c'est un système Bluetooth 2.1, mais j'écoute surtout de la musique malgré certaines communications téléphoniques, plus rares, quelques fois.
Je ne voyage pas en groupe, mais je viens d'acheter un Sharktooth Prime 2, bluetooth 3.0, que j'envisage d'adapter au Caberg du fiston qui vient d'avoir son permis A2. J'espère qu'on pourra communiquer ensemble lorsqu'il aura une machine... Vu que fier comme un Bar Tabac, il ne veut plus être simple passager!
Bref! À voir.
D'ici, là, je migrerais peut-être vers un SHARK SPARTAN GT Carbon, de nouvelle génération. Pour sa légèreté, plus avantageuse que mon modulable italien.
Par ailleurs, j'ai personnellement amélioré la qualité des hauts-parleurs d'origine, en les remplaçant par ceux d'un casque audio gagné lors d'un achat de casque pour ma fille, sur le site MotoBuykers, à l'époque... mais qui n'a pas résisté à leurs assauts de jeunes adolescents.
Ça a été, là, une avantageuse façon, pour moi, de recycler ce casque audio, dont la connectique avait été rendue inopérante par des arrachages de casque audio peu attentifs.
Voilou! pour l'anecdote.
Mais, si la qualité sonore des hauts-parleurs du Sharktooth ne nous convainct pas, je sais comment procéder désormais.
@+ 1364.

29-01-2020 15:04 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Pirelli