english

Essai roadsters et Hornet 900

Essai motard : Stéphane Cattelin

Bandit, Hornet 600... et Hornet 900

Décembre 2001

Je me fais un petit plaisir pour cette fin d'année et je commande un Hornet 600. Ca fait un an et 6000 kms que j'ai mon Bandit 600 (voir galerie 600 Bandit "Stéphane Cattelin" couleur bleu) et je n'ai pas envie de changer. Ce n'est pas que je n'en suis pas satisfait - quoique en courbe c'est pas top - mais bon….

Février 2002

La voilà ! Enfin arrivée après 2 mois de rupture. Un bleu de toute beauté avec un passage de roue Topline, une selle perso, des durites de freins et d'eau type aviation et un pot Mig Texalu pour finir le tout. Le vendeur m'explique les commandes de fonctionnement (dépêche toi je n'en peux plus d'attendre !!!!) puis vient le moment de la mise en marche. Le Mig texalu lui donne une sonorité roque qui ne me rappelle pas celle d'un 600.

Premiers tours de roues (en ville) et j'ai l'impression d'être sur un vélo. Cette moto est équilibrée et je me demande presque si je ne vais pas faire un peu de surplace au feu rouge afin de ne plus poser le pied.

Trois semaines plus tard, c'est la fin du rodage. J'en profite pour aller chez mon concessionnaire pour commander un sabot (JMV concept) et là 3 semaines de délai (quand on aime, on ne compte pas). N'étant pas une brute sans cœur, je ne balance pas un coup de 13 0000 tours en première pour libérer la cavalerie mais j'attends encore 150 kms en faisant quelques accélérations afin de dompter progressivement cette machine. Franchement à partir de 8000 c'est une bombe qui n'a rien à voir avec le 600 Bandit. La plus grosse différence se fait dans la tenue de route et la maniabilité en particulier en courbes et virages serrés (c'est là ou je m'éclate le plus) : le Hornet c'est un jouet !!!!!!!!

Avril 2002

Je reçois mon sabot (brut) que je cours faire peindre chez un professionnel, avant d'y coller des autocollants "Honda" réalisés sur mesures. Je me croirais presque à la Hornet Cup. Ah non il manque le pilote !

25 avril, Veille de mon anniversaire je rentre chez moi quand tout à coup, une grand-mère et sa Twingo redémarrent devant mon nez. Et PAF !!!!!! 90 à 0 km/h en 20 mètres (pour la moto) et 90 à 0 km/h en 40 mètres pour moi. Oups mon Hornet tout neuf (non j'exagère : seulement 1700 kms) !

Résultat rien de cassé (pour moi) mais la moto est morte, la voiture est en piteux état et la grand-mère indemne! Là je me dis que plus on est vieux, plus on résiste aux chocs car à 76 ans, elle n'a rien !
Quant à moi je m'en sors très très bien (dixit les pompiers) : c'est-à-dire avec des brulures, quelques points de soutures, 2 ou 3 trous dans le pied et 2 flébites (voir dico lettre 'F'), et une grosse frayeur.

Juin 2002

Mon concessionnaire me propose de faire l'essai du Hornet 900. Je reprends doucement (Et oui ça calme un peu d'être couché 3 semaines) et je vais faire un petit tour en ville. Première impression : elle paraît aussi maniable que le 600 malgré ses 17 kg en plus.

Je me dirige ensuite dans une petite côte tortueuse que je connaîs bien afin de voir la tenue de route et franchement je ne vois pas la différence avec le 600.

Maintenant une petite ligne droite. Je pars en sous régime (6 ème à 3000 tours soit 80 km/h) et bigne un coup de pied au cul. Tiens c'est donc ça qu'on appellerait le couple ? Je passe un rond point en 3eme (j'adore !), et je met les gaz. Ca mère !!! faut que je m'accroche car contrairement au 600 ça répond tout de suite. J'essaie de suivre des yeux l'aiguille du compteur : 140, 150, 160 et hop, ça commence à guidonner. Je passe 4 puis 5, j'attends le 200 et je décélère tranquille afin de profiter du paysage (que c'est beau la Normandie) et reprendre mon calme.
En fait le 900 ça gouache de 3000 à 9000 tours.

Juillet 2002

Je recois mon 900 (bleu pour ne pas changer) avec passage de roue Topline, la toute nouvelle double sortie Mig Texalu ainsi que mon nouveau casque. Ca y est, je suis repartis pour 1000 kms de rodage.

Conclusion :

Depuis sa sortie, le gros Frelon a fait couler beaucoup d'encre. Moto au rabais, fourche trop molle etc….
Je pense qu'il faut rester objectif vis à vis des essais réalisés et fonder son propre jugement en rapport à son pilotage, sa taille, son utilisation de la moto.

Comparé au 600, le 900 est évidemment beaucoup plus coupleux, plus gros freinage, une tenue de route et une maniabilité identique (et la fourche est plus dure que sur le 600).
Le système HISS ainsi que l'affichage digital sont les bienvenus.
Par contre le tableau de bord est incomplet car il n'y a pas de montre et encore moins de jauge.
L'entourage est l'arrière des compteurs est en simple plastique noir contrairement au 600 qui a des caches chromés qui font beaucoup plus finis.
Je regrette aussi la durite d'eau côté droit qui n'est plus visible sur le 900 et qui donne un look encore plus "usine à gaz" à la machine.

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda Hornet 900? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Honda Hornet 900 en 2mn avec Axa 2 Roues

Metzeler