Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Yamaha Diversion 900

Essais motards : Dom

Je suis l'heureux possesseur d'une 900 DIV depuis quelques années maintenant. C'est une moto que j'ai essayé comme quelques autres, mais pour des raisons économiques, état d'esprit, entretient et coût, il n'y en avait pas une autre c'était celle-là.

Yamaha Diversion 900

Pour des raisons de confort et de pratique, j'y ai ajouté un bas de carénage, une selle perso de type confort, un wingrack 2 ainsi qu'une bulle haute.

D'un point de vue extérieur, vendue d'origine, elle est jolie si ce n'est ce trou entre le cadre et le bloc moteur qui fait bizarre. On se demande s'ils n'ont pas oublié une partie du moteur.

Lorsqu'on l'enfourche, les commandes tombent bien sous les mains, la position de conduite est agréable, dos droit, les bras l'égèrement en avant. Le tableau de bord est
complet et lisible. La selle d'origine est glissante et lors de freinage, accélération ou dans les virages en combinaison de pluie et il n'est pas raisonnable de retrouver sa passagère faire le yoyo entre le pilote et le top case. Donc pour un meilleur confort j'ai opté pour une selle perso, et là c'est le top.

Le moteur ronronne comme un moteur à refroidissement par air, avec son cliquetis habituel. Le bruit est différent selon les milésimes, celui de 1995 était plus profond, rauque que la version 2000. Je préférais.
La première est accompagnée du clonck particulier comme la boîte en générale. La moto est assez lourde pour les manoeuvres à basse vitesse mais on s'y fait rapidement pour laisser place à la sérénité.

Nous voyageons à 99% du temps que sur les départementales et nationales, à voyager sur nos belles routes de campagne et là c'est son terrain de prédilection, une conduite coulée tout au couple et sur le filet de gaz. C'est une moto qui n'aime pas les changements de trajectoires intempestifs, obstacle de dernière seconde, (il faut anticiper au maxi) sinon gare aux frayeurs, manque de mordant pour les freins (mais bon on lui pardonne; c'est pas une super sportive).

Le carénage intégral et la bulle haute, c'est l'idéal dans toutes les situations, et ce d'autant plus vrai sur autoroute.

Pour les pneus, là c'est compliqué. Les goûts et les couleurs. La monte d'origine de ma dernière 900, c'était des Bridgestons et lorsqu'il fallu les changer, on m'à plébiscité les BT020 et là GALERE, guidonnement à toute les vitesses, et en hiver chargés comme nous l'étions pour nous rendres sur nos lieux de villégiature, c'est la panique pour l'avant. Aucune précison trop dangereux, plus de joie à conduire - donc changment de pneu - plus de bande axiale, pour éviter les usures en escaliers et j'ai opté comme d'habitude pour des pneus semi tendre des Pirellis GTS 23 ET 24 et pour l'instant 1 000 kms au compteur c'est super.

C'est une moto qui est faite pour rouler peinard et qui aime faire profiter de la vie, des vacances - je roule cool et donc ma consommation est de 5 à 5.5 l/100kms. à 100-110 kms/H et 7-8 L à 150-160kms/H.
Au niveau entretien, avec le cardan c'est parfait. Les révisions coûtent chers, alors je me suis mis à la bricole.

Pour finir, c'est une moto remarquable à bien des niveaux - confortable - entretient réduit - autonomie - moteur coupleux - qui n'est pas un cheval de course mais à 100-110 à deux, valises et saccoche réservoir à parcourir nos belles nationales et départementales, très très bien.

Malheureusement, avec l'Euro, les prix ont grimpés, et avec 1500 euros de plus , il faudrait que Monsieur Yamaha pense à la finition (fils apparents), au freinage, un carénage plus enveloppant, un peu plus de puissance et enlever ce trou au niveau moteur disgrâcieux.

Et pour finir, il est dommage que les concessionnaires ne prennent le temps de discuter avec vous que le temps de l'achat de la bête et après tchao, "si on à le temps"-Le S.A.V. n'est pas leur fort, et ce n'est pas très commercial non plus. C'est dommage.

Points forts Points faibles
  • protection
  • confort
  • autonomie
  • poids

 

La fiche technique

Un essai réalisé par Dom