Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai pneu hypersport Bridgestone S21

Essai pneumatique radial hypersport sur le circuit de F1 d'Abu Dhabi

Plus vite et plus loin

Pour la présentation de son nouveau pneu hypersport route, Bridgestone avait mis les petits plats dans les grands. Il faut dire que le nouveau-né revendique de belles prestations, à la hauteur de l'événement organisé sur le circuit de F1 d'Abu Dhabi (ou Abou Dabi en fonction des goûts). Après l'excellent S 20 Evo, le S 21 est une révolution à lui tout seul. Explications.

Plantée au bord du désert, la ville d'Abu Dhabi n'était que petit port avec quatre hôtels, voici une vingtaine d'années. Mais la manne pétrolière l'a métamorphosée et désormais, les constructions y poussent comme des champignons après la pluie. Aéroport international et colossal, aéroport présidentiel, ce n'est pas le même, faut pas déconner non plus, autoroutes à 4 voies dans chaque sens avec plantations irriguées au bord, Ferrari world, un parc d'attractions, etc. Ici cependant, pas de gratte-ciel comme à Dubaï. En revanche, un grand circuit de F1 nommé Yas Marina, intégralement éclairé, avec un complexe hôtelier de grand luxe au milieu et une marina pour y venir en yachts, d’où son nom. Stand climatisés, hospilalities en dur pour les teams et tribunes offrant 50.000 places. Le décor est planté, grandiose. Parlons un peu du pneumatique Battlax S21 maintenant.

Yas Marina à Abu Dhabi

Le sport à tout prix : dans la lignée du S20 Evo

Investi de longue date dans le sport et particulièrement en Moto GP jusqu'à l'année dernière, Brigestone a une gamme sportive très développée. Ainsi le S 21 s'inscrit-il dans la lignée des BT 16, BT 16 Evo, S 20 et S 20 Evo. Des pneus qui chacun à leur manière ont forgé l'histoire "hypersport" de la marque et le profil du S21 lui-même. Ainsi le BT 16 était-il déjà un bi gomme avant et tri gomme arrière. Très performant sur le sec, il était plus en retrait sur le mouillé. Une lacune que son successeur le BT 16 Pro a corrigée avec brio, tout en n’utilisant que deux mélanges de gommes. Vint ensuite l'heure de S 20, bi gomme avant arrière lui aussi, qui fit référence sur piste arrosée, par ses performances exceptionnelles. Le S 20 Evo élargit son spectre revendiquant cette fois une amélioration sur route sèche. Mais son talon d'Achille reste une usure rapide. La concurrence est rude et pas question de se reposer sur ses lauriers, surtout quand on a accumulé tant d'expérience en motoGP. En outre, l'évolution rapide et le niveau de prestations des hypersports modernes bardées d'électronique, impose aussi aux manufacturiers une remise à niveau permanente de leurs produits.

Pneumatique avant/arrière Bridgestone S21

Retour au tri gomme

C'est dans ce contexte qu'arrive le nouveau S21, fleuron de la gamme sport route, un hypersport d'abord destiné à un usage routier sportif, mais qui permettra largement à son propriétaire de s'inscrire sans complexe à des journées de roulage sur pistes.

Coupe arrière Bridgestone S21

Par rapport à son glorieux prédécesseur, il met l'accent sur trois points principaux: la longévité, les performances sur le sec, tout en conservant les qualités reconnues du S 20 Evo sur le mouillé. Un gros challenge pour le manufacturier japonais qui revendique une longévité accrue de 36% (c'est énorme!!!) et une amélioration du temps au tours de 2 secondes, sur 2 minutes, en référence au S 20 Evo, sur la piste d'essai de Sugo.

Pour y parvenir, les ingénieurs ont retravaillé de multiples domaines.

Dessin et sculptures

Commençons par le dessin des sculptures entièrement remanié. A l'arrière, on trouve une bande centrale 100 % slicks, qui améliore à la fois la longévité et la motricité sur le sec. Sur piste mouillée en revanche, on y perd un peu, mais ce choix s'inscrit dans un compromis qui reste globalement très favorable, comme nous l'avons dit plus haut. Le taux d'entaillement du pneu arrière est de 10,6%, soit une valeur encore très raisonnable pour un usage routier.

Coupe Bridgestone S21

A l'avant en revanche, les dessins traversent la partie centrale du pneu, pour conserver un excellent freinage sur sol mouillé. N'oublions on pas que l'objectif de Bridgestone était de conserver les performances du S20 Evo sur le mouillé. Pour améliorer sensiblement la longévité de son poulain, Bridg a appliqué la "vieille recette du BT 16, à savoir l'utilisation de 3 gommes différentes à l’arrière délimitant 5 zones dans le pneumatique. Cela permet une bande centrale plus dure qui avale les kilomètres, avec deux bandes extérieures plus tendres et fortement entaillées pour évacuer l'eau et enfin, des extrémités tendres et quasi slicks pour améliorer les chronos sur le sec, tout en restant rigides (en l’absence de sculpture). Des zones que l'on n’exploite pas sur le mouillé de toute façon.

Pneumatique Bridgestone S21

Un profil de pneu plus pointu

Ce travail est complété par un nouveau profil plus pointu, pour rendre la moto plus vive et plus maniable, associé à une empreinte au sol retravaillée, pour réduire la zone de glissement "naturelle" à l'origine de l'usure rapide d'un pneu.

Trip-gomme et mélanges

Les mélanges de gommes ont bien sûr fait eux aussi l'objet d'attentions de la part du manufacturier, mais nous n'en saurons guère plus, secret de fabrication oblige. Tous ces efforts permettent à Bridgestone de revendiquer une amélioration conjointe des performances et du kilométrage, d’ordinaire contradictoires. Merci la technologie tri gomme. C'est beau le progrès non?

Vue en coupe du Bridgestone S21

En piste!

Si nous n'avons pas pu tester le comportement sur sol mouillé ni la longévité sur route, nous avons en revanche pu faire des tours de piste pour jauger le nouveau champion sur le sec. En l'absence d'élément de comparaison et sans connaître ni le tracé ni son niveau de grip, on peut tout de même très largement apprécier les qualités de S21, poussé à ses limites.

pneu Bridgestone S21 sur circuit

Stable à plus de 250 km/h

Premier constat, la maniabilité annoncée est belle et bien là. Dans la chicane, la moto se balance avec rapidité et sans effort d'un côté à l'autre. C'est facile et une fois sur l'angle la stabilité est excellente, comme le confirme le comportement dans la longue courbe parabolique du circuit Yas Marina, qui se prend gaz en grand à la sortie d'un enchaînement gauche droite très lent. On repart quasiment à l'arrêt et on monte les vitesses, sans que rien ne bronche. Dans les portions rapides, on apprécie aussi la stabilité sur les freinages appuyés, qui n'est jamais mise en défaut, tant que la moto est droite. Maniable, mais aussi stable, même à plus de 250 km/h, ce S21. A l'arrière, sur les fortes accélérations, on parvient à le faire décrocher, mais il vous envoie alors des signaux avant-coureur et fait preuve d'une grande prévenance. Sur les motos équipées d'assistances électroniques, la régulation se fait en toute transparence, le mariage S21/contrôle de traction étant des plus heureux.

pneu Bridgestone S21 sur piste

Il n'y a guère que dans les entrées de courbes sur les freins que l'on aurait apprécié avec un peu plus de retour d'information pour améliorer la confiance. Une critique déjà émise à l'encontre du S20 Evo et qui persiste sur le S21. Cependant, pas inquiétude quant à ses performances dans cette situation, il conviendra aux motards les plus exigeants et les plus fonceurs, mais juste l'envie de savoir un peu plus là où l'on en est. Autres motifs de satisfaction, la constance des performances tout au long de la cession, sans jamais faiblir à chaud. Une grande qualité chez un pneu qui revendique d'excellentes performances sur le mouillé et donc à froid, grâce à une forte présence de silice. On en a connu qui supportaient mal ce traitement au bout de quelques tours... ici les températures de fonctionnement étaient d’environ 50° devant et 65° derrière avec des pressions de 2,3 bars devant et 2,2 bar derrière, à chaud. A froid cela fait environ 1,8 bar devant et 1,9 derrière. Sur route, on utilisera 2,5 bars devant et 2,9 bars derrière. Enfin, sans avoir pu tester la longévité revendiquée sur le long terme, on constate tout de même une usure à la fois faible et régulière de nos pneus d'essais pourtant sévèrement sollicités. Un bon signe!

Essai piste et circuit du pneu Bridgestone S21

Conclusion

Hyperpolyvalent et suffisamment performant sur piste, le S 21 conviendra aux pilotes de roadsters exigeants et aux pilotes de sportives qui roulent sur route, mais ne dédaignent pas faire quelques journées de roulage sur piste. Sa longévité et ses performances revendiquées sur le mouillé font de lui un excellent compagnon au quotidien, qui concilie les avantages d’un pneu sport GT et ceux d’un hypersport. A vérifier sur le long terme, mais avec le S21, Bridgestone semble avoir réussi la quadrature du cercle. Bien Joué !

Aspect pratiques

Le S 21 remplace le S 20 Evo et reprend ses tarifs à l’identique. Une excellente affaire si l’on prend en compte la longévité accrue de 36% ! Le S 20 Evo passe quant à lui en seconde gamme et voit son prix descendre de 20%, une autre bonne affaire, si les 2 secondes d’écart au tour ne vous gênent pas et que son usure rapide n'est pas pénalisante pour vous (petits rouleurs). Le BT 16 pro passe en troisième gamme, alors que dans ce jeu de chaises musicales, le BT 14 disparait.

Tarif indicatif: 227,80 € le jeu en 120/180 X 17

Points forts

  • Polyvalence extrême
  • Tenue à chaud
  • Excellent niveau de grip
  • Tarifs conservés
  • Longévité accrue (revendication constructeur)
  • Usure lente et uniforme (constatée)
  • Performances en hausse par rapport au S 20 Evo
  • Belle progressivité arrière

Points faibles

  • Léger manque de feeling avant au freinage en entrée de courbe

Les dimensions

Battlax Hypersport S21 est disponible en quatre dimensions avant et six dimensions arrière

  • Avant : 110/70ZR17M/C (54W) - 120/60ZR17M/C (55W) - 120/70ZR17M/C (58W) - 130/70ZR16M/C (61W)
  • Arrière : 150/60ZR17M/C (66W) - 160/60ZR17M/C (69W) - 180/55ZR17M/C (73W) - 190/50ZR17M/C (73W) - 190/55ZR17M/C (75W) - 200/55ZR17M/C (78W)

Grip et longévité Bridgestone S21