Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Kymco XCiting 400

Meilleur compromis ?

Après avoir lancé le MyRoad 700 puis être revenu à une plus petite cylindrée traditionnelle avec le K-XCT 125, le constructeur taïwanais Kwang Yang Motor Co lance un nouveau maxi-scooter avec le XCiting 400… le meilleur compromis ?

Kymco dévoile avec le XCiting 400 un tout nouveau moteur G5 SC qui se pourrait même servir de base aux prochains modèles de la marque. Il faut dire que le monocylindre 4T de 399cm3, à refroidissement liquide affiche une puissance de 26.5kW à 7.500tr/min (36 chevaux), en faisant le plus puissant de la catégorie. Il affiche également l'un des meilleurs couples avec 37Nm mais situé près de 1.000 tours plus haut que la concurrence à 6000 tr/min. Et le tout pour un poids presque plume de 209 tous pleins faits, soit l'un des plus léger de la catégorie. Le meilleur rapport poids/puissance du coup.

Au-delà du style rompant avec la génération précédente de XCiting, le constructeur a particulièrement travaillé le poids mais aussi la mécanique avec un nouveau piston (poids, traitement de surface), un arbre à cames en tête, 4 soupapes en alliage nickel, un embiellage forgé monobloc, un injecteur 10 orifices, une lubrification par carter semi humide, un engrenage de réduction optimisée par traitement ainsi qu'un balancier d’équilibrage sur amortisseur de couple ! Le tout est monté dans un cadre inédit "Dual under bone", étudié pour réduire les vibrations et améliorer la maniabilité.

Kymco XCiting 400

Découverte

Le Xciting 400 reprend le look moderne du K-XCT 125… dans la lignée des modernes XMax et TMax mais avec une personnalité propre. Loin de faire 125, le gabarit a nettement forci ici et a tout d’un bon et puissant maxi-scoot. Regard affûté et plongeant, bulle teintée, feux à LEDs, lignes tendues font penser à un rapace, accentuant ainsi le côté sportif de l’engin.

Face avant Kymco XCiting 400

Le feu arrière en biseau affine la silhouette aussi bien de côté que vue arrière. L’échappement mélange noir, aluminium et protection confirmant l’aspect qualitatif de l’ensemble. En se rapprochant, la finition s’est également améliorée depuis les précédents modèles et se rapproche désormais de la concurrence avec des plastiques qualitatifs. La longue selle offre une bonne assise, aussi bien pour le pilote que pour le passager et les poignées sont idéalement placées.

Feu arrière Kymco XCiting 400

En selle

Les pieds passent bien au milieu sans effort et on s’assied naturellement, malgré une selle relativement large et haute pour la catégorie. Du coup, les pieds touchent tout juste terre pour le pilote d’1,70m. De fait, on se trouve au même niveau de hauteur qu’avec un TMax 250. Heureusement, le tout est léger et bien équilibré et la position sur la pointe des pieds ne gêne pas au quotidien.

On découvre alors sous les yeux un tableau de bord complet avec compte-tours, compteur, jauge à essence, double trip partiel… le tout s’éclairant sur fond bleu de nuit. On peste juste sur la remise à zéro des trips toujours aussi peu facile.

Compteur Kymco XCiting 400

Kymco XCiting 400

On retrouve l'appel de phare sur le commodo gauche.

Les rétroviseurs se règlent facilement d’un léger appui sur les miroirs, mobiles dans leur support. Ces derniers offrent une très bonne vision.

La boite à gants sur la gauche dispose d’une prise 12V permettant de charger un téléphone portable et c’est une bonne idée. Elle ne se ferme par contre pas à clef et pourrait être mieux orientée avec une légère pente pour être plus facilement accessible.

Boite à gant vide poche Kymco XCiting 400

A droite, le frein parking est bien placé et facilement préhensible (ce qui était loin d’être le cas de son grand frère 700).

Kymco XCiting 400

Le guidon tombe bien sous les mains et les pieds peuvent d’avancer en avant, avec suffisamment de place pour tout gabarit.

Le contacteur dispose d'un volet anti-effraction, qui se déverrouille avec l'envers de la clef de contact.

Contact

Le XCiting 400 s’ébroue dans un son grave, valorisant, surtout au vu de la cylindrée. Ne pas oublier alors d'allumer les feux, en utilisant le bouton coulissant sur le commodo droit. Légère pression sur la poignée d’accélérateur et le maxi-scoot s’élance instantanément et avec vélocité. De fait, la réaction à la poignée de gaz est instantanée, sans la moulinette habituelle que l’on a pu trouver sur d’autres modèles. Du coup, cela donne des réactions nerveuses et efficaces. Si les chiffres théoriques ne transmettent que peu d'information au final, on sent bien les 36 chevaux... très proches finalement des 38 chevaux de feu l'XCiting 500. Et sans rivaliser avec un célèbre maxi-scooter 500 cm3, les chevaux sont bien là.

Le 400 se trouve bien équilibré dès les premiers mètres, confirmant à la conduite son poids presque plume pour la catégorie (200 kilos).

Kymco XCiting 400 en ville

En ville

En ville, le XCiting ronronne entre 4.000 et 6.000 tr/min, montant rarement plus, même lors des fortes accélérations, sachant qu’il se cale facilement à 50 km/h sur les 4.000 tr/min. La moindre sollicitation de la poignée droite le fait réagir rapidement et agréablement pour se faufiler dans la circulation.

Avec une largeur faible, on ne se pose jamais la question de savoir si cela passe entre les rétroviseurs : çà passe. Avec un poids léger de 200 kilos (à sec), le tout se manipule aisément, y compris à très basse vitesse et ne demande aucune attention particulière sur les manœuvres de faufilement même très lentes.

Le freinage est à la hauteur des performances de l’engin avec une bonne préhension donnant un bon feeling et puissance nécessaire, mais de façon différente à l’avant et à l’arrière. A l’arrière, c’est puissant et cela assoit bien la moto, mais sans bloquer facilement. Il faut vraiment prendre uniquement le frein arrière et particulièrement fort pour bloquer dans un crissement de pneus. Et malgré cela, la tenue de route reste imperturbable. L’avant est nettement plus puissant avec un mordant fort, faisant alors déjauger le scooter si pris trop violemment.

Kymco XCiting 400 en ville

Sur autoroute

Le XCiting s’élance avec force et vigueur sur l’autoroute, se stabilisant sans effort à 130 km/h à 6.500 tr/min. Il est alors possible de le faire monter tranquillement jusqu’à 150 km/h à 7.500 tr/min, gardant encore quelques tours pour frôler les 160 km/h (150 km/h réels) mais avec une légèreté globale qui tend à faire rendre la main même si le comportement global reste sain. La partie cycle notamment ne bronche à aucun moment, quand sur d’autres modèles 400 cm3 concurrents, on sent un léger louvoiement dès les 120 km/h. La pression sur le haut du corps est alors plutôt bien déviée permettant de rester à cette vitesse sans fatigue.

La protection de la bulle basse ne rivalise pas avec une vraie bulle haute, mais au moins il n'y a pas de perturbations dans le casque, et cela permet déjà de cruiser à des vitesses interdites sans souffrir particulièrement.

Nationale

Le maxi-scooter revient tout aussi naturellement sur nationale, capable de cruiser à 5.000 tr/min à 80 km/h pour accélérer en quelques secondes pour un dépassement jusqu’à 120 km/h (110 km/h réel) à seulement 6.000 tr/min. Les accélérations sont franches, nettes, efficaces et permettent de faire bien plus que du trajet péri-urbain avec une telle tenue de route et vitesse, le tout en toute sécurité, y compris lors des dépassements de camions.

Départementales

Quand les virolos arrivent, le rythme se maintient sans difficulté, le chassis étant imperturbable. Du coup, on peut même accélérer le rythme, sans souci ni de tenue de route ni de garde au sol. Sportif et léger, il assume un côté fun non négligeable.

Kymco XCiting 400 en ville

Freinage

Le XCiting 400 s’est doté de disques flottants de 280 mm et d’étriers radiaux, confirmant des velléités plus sportives. Le résultat est effectivement là avec de la puissance à l’avant, de l’efficacité à l’arrière et un bon feeling global. On regrettera juste l'absence d'ABS, ni de série, ni en option.

Freins Kymco XCiting 400

Confort

La selle est très confortable. Les suspensions, même réglées souples, sont efficaces mais fermes et aiment peu les chaussées dégradées dont elles feront ressentir les trous. Pour autant, la tenue de route reste imperturbable.

Kymco XCiting 400

Consommation

Avec 5 bâtons, les premiers 100 kilomètres indiquent toujours un réservoir plein… puis chaque bâton descend d’un cran tous les 25 km environ… offrant ainsi une autonomie globale supérieure à deux cent vingt kilomètres, avant réserve, soit près de 250 kilomètres au total pour le réservoir de 12,5 litres avec une consommation moyenne de 4.5 litres/cent... qui grimpe à près de 5 litres au cent sur autoroute au taquet.

Pratique

Le coffre arrière engloutit un casque intégral, un jet… et quelques babioles. Le tout sous une selle montée sur vérin hydraulique, se relevant facilement lors de l’ouverture depuis le Neiman. La boite à gant à l’avant est plus proche d’un vide-poche mais se révèle pratique au quotidien.

Si l’existence d’un crochet escamotable à l’avant permet d’accrocher un petit sac, l’espace entre le tablier et la selle ne permet guère de compter dessus pour un gros chargement.

Le scooter se place sans effort sur béquille centrale… même si le frein parking particulièrement facile à manipuler permet de bloquer le scooter efficacement en pente.

Kymco XCiting 400

Conclusion

Kymco sort ici son meilleur maxi-scooter et de loin, de quoi faire oublier totalement le MyRoad ou même le XCiting 500. Les performances sont au rendez-vous pour un maxi-scoot désormais au niveau de la concurrence. On regrettera juste l’absence d’ABS qui tend pourtant à se généraliser sur tous les modèles. Avec un prix tenu à 5.799 euros, de 300 à 500 euros moins cher que la concurrence et très loin des prix des 500 et 600 cm3, le 400 cm3 semble être LA solution et justifier les ambitions de ventes de 700 à 900 modèles de la marque. Il ne vous reste plus qu’à l’essayer pour vous faire votre propre opinion, puisque le modèle est disponible à l ‘essai dans 100 concessions Kymco.

Points forts

  • Performances et moteur
  • Partie cycle
  • Freinage

Points faibles

  • Rangement
  • Absence d'ABS
  • Allumage des feux non automatique

Concurrentes : Honda Forza 300, Yamaha XMax 400

La fiche technique

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Kymco XCiting 400? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Kymco XCiting 400 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

Gazpard

J'ai essayé la version ABS de ce scoot. Le rapport qualité-prix-performance est EXCELLENT! Le moteur monte en régime super bien, confort très bon, gabarit contenu, légèreté, équilible et maniabilité au top, freins parfaits, bref un scoot génial pour ville/banlieues et même des distances plus longues. Prix 6000¤ (pour comparaison un Honda Forza 125 coûte 5000¤! et un tmax 12000...)
Il manque juste un gros affichage digital de la vitesse.
En plus si vous êtes sur Paris, un concessionnaire à Bastille très sympa.

26-03-2017 17:07 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous