english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

L'Aventure Peugeot à Sochaux

50 deux-roues et 120 ans d'histoire de la mobilité

Route ou tout-terrain, motos de course et mobylettes populaires...

L'Aventure Peugeot à SochauxLa France est un pays auto et motophobe qui adore embêter les utilisateurs d'engins motorisés et surtout les taxer. Cette affirmation peut paraître péremptoire, mais elle a un fond de vérité. C'est d'ailleurs pour cela que notre patrimoine est peu valorisé, eu égard à nos voisins allemands qui disposent de musées Porsche, Mercedes, BMW et même Volkswagen de toute beauté.

En France, rien de tout cela : Renault et Citroën ont pourtant un riche passé, mais ne mettent rien en valeur. C'est là qu'émerge Peugeot : la firme sochalienne, lancée en 1810 pour la production d'outils en acier. Pour ce faire, les frères Peugeot construisent une usine à Valentigney, là même où sont assemblés aujourd'hui les Metropolis.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : outils et accessoires

Mais minute : tout ne s'est pas fait en un instant. Des outils, la firme s'est diversifiée pour fabriquer des moulins à café dans les années 1840. La première auto sort en 1891, faisant de Peugeot l'un des pionniers. Au début, les sochaliens utilisent le fameux moteur modulaire Daimler, qui va motoriser quasiment toutes les marques de voitures dans les premières années, avant de développer leur propre moteur.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : gros plan

Le premier deux-roues en 1898

Et c'est à l'occasion du septième Salon du Cycle et de l'Automobile que Peugeot Motocycles présente la première moto, équipée d'un moteur de Dion-Bouton de 200 cm3. De fait, Peugeot Motocycles est le plus ancien constructeur de deux-roues motorisés au monde et qui deviendra aussi un motoriste : en 1907, aux mains de Rembrandt Fowler, une Norton gagne le déjà fameux Tourist Trophy de l'Île de Man équipée d'un moteur Peugeot. Peugeot a été le premier fabricant de moto à fabriquer un moteur bicylindre en V, en 1905. En 1914, Peugeot bat un record du monde de vitesse à moto, avec 122,49 km/h et commercialise un modèle "sport" dans la foulée : la 500 M intègre un double arbre à cames en tête, c'est une première mondiale.

En moto, l'âge d'or est probablement celui des années 30, époque où le gros monocylindre 500 fait figure de machine sportive et Peugeot s'illustre à de nombreuses reprises avec ce type de machines. En 1930, Peugeot vend plus de 18.000 motos, un chiffre qui a augmenté de 85 % en 4 ans.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : Peugeot 515 de 1934

Peugeot a innové, avec les premières motos à carter humide et boîte de vitesse intégrée au bloc moteur. En 1934, la 515 bat des records à Monthléry en effectuant 24 heures à 118 km/h de moyenne et gagne le Bol d'Or la même année (comme quoi, en Endurance, ce n'est pas toujours le SERT qui gagne tout !). Et Peugeot gagnera encore le Bol d'Or en 1952. Néanmoins, quand on voit la mode pour le rétro, les succès des Royal Enfield et Mash, on se dit que Peugeot pourrait nous ressusciter des versions modernisées de ces 515 et 517 !

L'Aventure Peugeot à Sochaux : moto de 1934

Par la suite et après la seconde guerre mondiale, Peugeot, tout comme en automobile, vise les classes populaires. Les petits utilitaires 2-temps et les mobylettes deviennent les fers de lance commerciaux de la firme sochalienne, tandis que le premier scooter, le S55, date de 1953 et la mob, la fameuse BB, arrive en 1957, suivis par le 101 en 1968 et le 103 en 1970 : en 4 ans, cette mob mythique (qui n'a pas eu un 103 ?) a été produite à plus de 550 000 exemplaires.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : deux roues utilitaires

Malgré tout, Peugeot continue de s'encanailler encore un peu avec quelques petites victoire en Enduro, notamment avec la TCX2.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : TXC2 d'enduro usine

Enfin, n'oublions pas non plus que Peugeot, ce sont aussi des vélos : l'Aventure Peugeot expose le vélo avec lequel Bernard Thévenet a gagné le Tour de France en 1977.

Une histoire riche et variée

Outre la section dédiée aux deux-roues et qui, en toute objectivité, mériterait plus d'espace et une meilleure mise en valeur, la visite de l'Aventure Peugeot s'impose à tous ceux qui sont curieux d'histoire industrielle et de mobilité. Ouvert dans sa forme actuelle en 2010, ce musée, dont la richesse des pièces exposées et le soin apporté à leur mise en valeur force le respect, est intéressant car il permet de changer le regard que l'on pouvait porter sur la marque Peugeot.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : 402 Darl'Mat de course

Car, en fonction des époques, Peugeot vit différentes phases de croissance : les premières années sont folles, avec des performances et des technologies qui évoluent de manière exponentielle en moins de dix ans. Des années 20 aux années 40, Peugeot est capable de satisfaire à la fois les besoins des classes "populaires" (l'auto restait néanmoins un objet de luxe dans ces années-là), tout en produisant de belles berlines et limousines au soin intérieur digne des plus prestigieuses productions britanniques. L'esthétique n'est pas en reste avec les somptueuses versions 401 et 402 Coupé Cabriolet des années 30. L'après-guerre est, forcément plus laborieuse, avec des autos populaires, sans grand charme ni innovations techniques. Peugeot est alors dans sa période frileuse, la marque entre dans sa réputation de voitures à papa chiantes à conduire... Ça brille de nouveau du côté de la compétition, avec les autos de rallye et notamment la 205 Turbo 16 championne du monde en 1985 et 1986, du Pikes Peak avec la 405 turbo de Vatanen, de F1 et d'Endurance, sans oublier de belles curiosités, telles que la 404 Diesel Coupé des records ou la Papamobile sur base de 504 pick-up.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : Papamobile 504

Et la sortie du musée permet de visualiser une grande variété de concept cars... Et l'on sort de là avec une autre vision de la richesse de cette marque.

L'Aventure Peugeot à Sochaux : 404 Diesel des records

Quelques infos pratiques pour profiter pleinement de votre visite :

Tarifs :

  • Adultes : 9 €
  • Enfants de 7 à 18 ans : 5 €
  • Enfants de – de 7 ans : gratuit
  • Pack famille (2 adultes + 2 enfants de 7 à 18 ans) : 23 €

La brasserie du musée, ouverte de 12h00 à 14h30 permet de se sustenter avant ou après la visite d’une fine gastronomie locale. Elle fait office de salon de thé pendant l’après-midi également. Elle se présente sous forme d’une terrasse donnant vue sur une partie de la collection du musée, ce qui constitue une délicieuse mise en appétit.

Plus d'infos sur l'Aventure Peugeot