Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Z'humeurs : les marques italiennes sous pavillon chinois

Véritable renouveau d'une industrie ou simple opportunité commerciale ?

La Rédaction vous donne son avis sur la question

Les Z'humeurs
  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Ca pourrait être une bonne chose si les nouveaux propriétaires continuaient de confier l'élaboration des motos en Europe sans se contenter de faire des assemblages rétro vus et revus. Benelli semblait l'avoir compris avec Leoncino, mais les pales copies de Multistrada, Diavel et Monster qui ont suivi ne viennent pas servir la cause. Voyons si Znen tiendra les promesses faites pour l'avenir de Morini.

  • David

    David, Rédac'

    Il y a des marques qui font rêver et quand on connaît la difficulté à lancer une nouvelle marque (Victory) face à une marque historique (Indian) même par un grand groupe américain, on se dit que la solution est bien de reprendre une ancienne marque. Avec la Chine, le ramage n'est pas encore à la hauteur du plumage. Mais ils apprennent vite. Et quand on voit les rappels de certaines marques prestigieuses, nul doute qu'à l'avenir la Chine risque d'arriver réellement. Il restera ensuite le réseau après-vente afin de ne pas tomber dans les mêmes erreurs que les quads chinois qui ont cassé le marché à petit prix.

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    Ce ne sont que des marques : un sigle peint sur un réservoir. Le phénomène est bien connu en automobile, où quand on gratte sous le badge on en voit apparaître un autre, parfois un troisième. Alors qu'un constructeur moto, c'est la somme du travail de ses employés, surtout dans cette Italie à qui on voudrait faire abandonner sa préférence pour l'artisanat. Les 'italiennes' récupérées par les Chinois ? Une manière d'apposer un nom connu sur des contrefaçons légales. C'est peut-être marqué Morini, mais ce n'en est pas une.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    WWWAAARRRFFF... que de chinoiseries dans le monde du deux roues. Il n'y a plus qu'à espérer qu'ils n'utiliseront plus leur acier "à ferrer les ânes" et que la fiabilité sera au rendez vous. Quoique avec certaines marques la fiabilité a toujours été un voeu pieux !!!

  • Jean-François

    Jean-François, Doc' Méca

    La renaissance italienne, ça fait rêver et les créations sont superbes, particulièrement chez Fantic et Mondial (rhaa la Pagani 1948, je craque!). On espère que la qualité sera au rendez-vous histoire de ne pas (re-)casser le mythe. Dommage que ce soit chinois, mais ça fait plaisir tout de même et encore une fois, on mesure à ce phénomène toute la valeur symbolique d'une marque. C'est bien plus qu'un autocollant sur un réservoir!

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    La Chine est un très beau pays qu'il faut visiter pour son histoire et sa culture. Pour les motos, après les copies, ils commencent à proposer du design et se cachent de plus en plus sous des marques renommées. Le réveil a déjà eu lieu !

Plus d'humeurs

Commentaires

freedom ciao tutti

生命是一条平静的河流
只有风不属于任何人
VOXAN将由中国人重新启动
中国在这个失落的世界中扮演着太重要的角色

29-12-2018 14:59 
THE DUDE

Les chouanes achètent tout et partout, alors pourquoi pas les marques motos ?...
si ça tient la route côté qualité et tarifs...pourquoi pas !
Pour l’exercice essayez d’eliminer tout le made in china: z’allez être à poil avec une baguette, et un sauciflard...au bord des larmes

29-12-2018 23:43 
Cyrano

Et si tu élimines le made in Poland, tu n'as même plus de baguette ni de sauciflard...

31-12-2018 07:30 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous