Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Zhumeurs : La dorsale à moto

Simple accessoire ou nécessité pour se protéger ?

La rédaction vous donne son avis sur la question

Les Z'humeurs
  • Alexandre

    Alexandre, Journaliste

    A part un aileron sur le casque, des fleurs sur une paire de bottes ou une tête de mort sur un pantalon, je ne pense pas qu'il y ait d'accessoire à moto, lorsqu'on parle de sécurité, surtout au niveau du dos et de la cage thoracique, où les lésions sont souvent fatales. Une étude Predit menée au début des années 2000 tend à montrer que sur chez les conducteurs de deux-roues ayant un accident de la route, seuls 7% de survivants présentent des lésions à la colonne vertébrale, tout simplement parce que la plupart des blessures dans cette zone sont mortelles.

  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Accessoire, accessoire... vous considérez votre colonne vertébrale comme accessoire ? Non ? Alors protégez là. Chacun fait comme il l'entend, mais je suis d'une génération où l'équipement a toujours été présent et c'est pour moi "normal" de les porter. Et qu'on ne vienne pas me dire que ça gène : vous avez déjà essayé le D3O ?

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    Une dorsale est certes utile, mais je privilégie son usage à la pratique sur circuit. Toutefois, à l'intérieur de chacun de mes blousons il y en a une intégrée que je n'envisage pas d’ôter même lors de fortes températures... On ne sait jamais. En y réfléchissant, une dorsale sur un tee-shirt, cela doit avoir un petit air "tortue Ninja" assez sympathique, il faudrait lancer la mode !!

  • Philippe

    Philippe, Journaliste

    C'est d'abord une question de génération : je suis un motard d'avant la dorsale et j'ai tendance à ne l'utiliser que sur piste alors que mes potes plus jeunes la portent en toute circonstance. Je sais que c'est moi qui ai tort ! Néanmoins, j'essaie depuis quelque temps un airbag de In & Motion et je commence à m'habituer à cette présence et quand je ne l'ai pas sur moi, un sentiment de manque commence à poindre. Je crois que la dorsale a gagné un nouvel adepte !

  • Serge

    Serge, Chroniqueur

    Elle est pour moi devenue indispensable, une deuxième colonne vertébrale en quelque sorte qui, elle, ne risque rien. Depuis un vol plané et une chute en contrebas de 25 m dans le Moto Tour, avec seulement quelques côtes fracturées et quelques déchirures aux jambes, je la porte tout le temps et me sens tout nu lorsque je ne l'ai pas sur la moto... Elle devrait devenir aussi obligatoire que le casque. C'est un peu facho je vous l'avoue, mais je parle et peux continuer à vous en parler en connaissance de cause.

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    La dorsale est plus une réponse à ma trouille du colleur au cul et donc du fauteuil roulant. Des quelques pelles que j'ai pu ramasser, il est bien plus important de protéger les poignets, les coudes, les épaules, les genoux et les chevilles. Donc oui, il y a une dorsale dans mes blousons, j'en ai acheté une 'vraie' pour remplacer le bout de mousse d'origine dans l'un d'entre eux, mais je pense que c'est plus pour me rassurer qu'autre chose.

Plus d'humeurs

Suzuki