Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Z'humeurs : la limitation abaissée à 80 km/h

Un plus pour la sécurité ou pour la rentabilité ?

La rédaction du Repaire vous donne son point de vue

Les Z'humeurs
  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Combien y a-t-il d'accidents résultants d'un choc frontal entre deux véhicules ? En quoi la baisse de 10 km/h impacte-t-elle la sécurité ? Dans le fond, je ne serais pas contre l'abaissement des limitations si son efficacité réelle était prouvée. Or, ce n'est aujourd'hui pas le cas contrairement à l'explosion du nombre de flashs sur les portions où la vitesse à été réduite. La politique menée prouve une fois de plus qu'elle repose en première lieu sur la rentabilité, quoi qu'en disent les pouvoirs publics pour essayer de faire croire le contraire.

  • Damien

    Damien, Essayeur

    80 de QI. Une preuve ultime de l'état de régression de la société et, surtout, de sa médiocrité face aux défis de toutes sortes. En France, pour y répondre, on taxe, histoire de financer des décennies de promesses intenables, indues, ou la gabegie quotidienne orchestrée par l'élite; pas celle de l'intelligence au pouvoir, non, l'élite de la concupiscence mégalomaniaque. Les lobbys doivent bien payer également et l'argent facile de la répression fait le reste. La prise de risques, depuis des millénaires au profit du genre humain, est désormais synonyme d'inconscience, de déviant. Tout doit être sous contrôle de l'état devenu maquereau méprisant d'une démocratie (peuple) devenue sordide gagneuse. Relire Nietzsche devient un devoir citoyen.

  • David

    David, Rédac'

    Plus on baisse la vitesse, plus on baisse le plaisir de conduire et plus les conducteurs font autre chose en même temps pour au final accentuer les risques. Se déplacer deviendra donc de plus en plus une obligation et non plus un plaisir... ce qui accélérera l'avènement de la voiture autonome. On fera alors définitivement autre chose pendant tout trajet. Il restera peut-être des circuits comme des salles de shoot pour ceux qui veulent du plaisir.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    Mesure imbécile, quasi inapplicable et qui ne servira à rien sinon à rapporter de l'argent à l'état, argent qui ne servira absolument pas à la sécurité routière .. mais tout cela c'est du déjà dit ... En ce qui me concerne je ne peux que très rarement dépasser le 80 en Cévennes !! Je pourrais rajouter que cette mesure est vraiment faite pour gagner du pognon sur le dos des usagers de la route, en effet c'est évident ... Le conducteur qui ne respecte pas le 90, ne respectera pas plus le 80 et celui qui va scrupuleusement respecter le 80, c'est également celui qui, jusqu'ici, respecte scrupuleusement le 90 .. ce dernier n'ayant qu'une très faible chance d'être impliqué dans un accident mortel, sauf si il est suffisamment sénile pour prendre l'autoroute à l'envers .. mais cette mesure ne va pas toucher les autoroutes !! Le pourcentage d'accidents graves n'a que faire de cette baisse de limitation de vitesse qui ne va être scrupuleusement appliquée que par un nombre réduit de conducteurs déjà non accidento-suceptibles .. Par contre les gents chargés des contrôles, eux, vont pouvoir se régaler ... Moralité, RAB de la sécurité routière, c'est bien une sombre histoire de pognon !!

  • Philippe

    Philippe, Journaliste

    Ce qui est sidérant, c'est la confiscation du débat. Que la pseudo expérimentation ne donne pas les chiffres escomptés, que la communication officielle s'appuie sur des distances de freinage des années 70, que les grands médias ne soient plus capable de travail d'investigation, tout cela montre les dérives dans lesquelles nous sommes tombés. Il n'y a pas de mise en perspective, pas de discussion, pas de contre argumentation autorisée. C'est la victoire du Bien contre le Mal. Le Mal, c'est évidemment ceux qui pensaient encore que conduire sans nécessairement aller vite peut encore être un plaisir. Je conchie ces "élites" qui me forcent à me voir comme un rebelle, alors que je ne fais que pratiquer ma passion de manière responsable.

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    Bizarre de voir qu'à l'heure où tout va plus vite, la vitesse légale ne cesse de baisser. Dans le même temps, tout le monde s'habitue à rouler de moins en moins vite et se traîne déjà entre 20 et 30 km/h en ville quand il n'y a personne et qu'il est possible de rouler à 50. Une réaction d'équilibre à notre monde qui va de plus en plus vite ?

Plus d'humeurs