Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Portrait : Hugues Aufray

Les fugues d'Hugues

Rock'n'roll Hugues. Il est actuellement en tournée dans toute la France. Dates et lieux sur www.huguesaufray.comIl coud de l'émotion sur les mélodies et sait faire rêver ceux qui les entendent. Depuis longtemps, Hugues Aufray nous accompagne sur les sentiers poétiques, toujours accompagné d'une guitare et parfois de sa moto... Son dernier CD « Troubador since 1948 », est un réel succès. Le précédent, de 2010, « New Yorker », fut consacré double disque de platine ! Infatigable l'artiste...

Hugues Aufray :

J'aime trop la musique pour la quitter ne serait-ce qu'un instant !

Passeur et colporteur de chansons, comme il se définit lui-même, le poète ne s'est pas contenté de nous offrir ses propres mélopées. On lui doit aussi la découverte en France de Bob Dylan et son univers, grâce à des mises en musique et traductions fidèles (et approuvées par le Maître, dont il est l'ami depuis 1961)...

Dylan a entrepris une tournée qui ne cessera jamais, finalement j'en fais autant ! Je n'ai pas du tout l'intention d'abandonner les concerts !

Chanteur, dénicheur, arrangeur, auteur, Hugues Aufray draine un public de tous âges, passant du folk au blues, du rock à la bossa-nova, les autres cordes à son arc (et sa guitare, évidemment !), étant peinture et sculpture...

Je me suis mis à la sculpture à 70 ans passés, il s'agissait pourtant d'une passion très ancienne. Il n'est jamais trop tard pour apprendre, découvrir et se lancer à fond dans ce qu'on aime...

Et en plus, il fait des choses extraordinaires avec ses doigts de pieds !

Enthousiaste, curieux de tout...

Et la tête pleine de rêves en permanence !

Le saltimbanque s'est toujours intéressé à la moto...

Dylan a dû puiser quelques sources d'inspiration sur sa Triumph ! Moi aussi d'ailleurs, j'ai longtemps roulé sur une 125, avant de franchir le pas « grosse cylindrée », en passant le permis à l'âge de 75 ans ! Le jour de l'examen, je flippais davantage que lors de mon incorporation au service militaire !

Hugues et la moto, une vieille histoire d'amour. Prochain objectif : le sidecar !

Papier rose en poche, l'éternel ado écumera les routes sur une Bonneville de prêt, avant de s'offrir une 883 Harley-Davidson...

Vraiment une bonne bécane, très agréable à conduire ! Pourtant un jour je croise Johnny Halliday, lui aussi à moto, comme nous sommes voisins, décision fut prise de rentrer ensemble sur nos meules. Une fois arrivés, le rocker m'a dit : « Il te faut une Triumph Bonneville à ton image ! Je vais t'en commander une ! »... J'attends toujours, elle finira bien par arriver !

Hugues Aufray et Michel Bidault : deux authentiques amoureux de Triumph Bonneville !

En attendant la Bonnie de Johnny, Hugues a emmagasiné les kilomètres sur l'Harley avec du bonheur (beaucoup) et des douleurs aussi...

Trois chutes successives dues à des excès de confiance, genre : « ça doit passer ». Si pour l'une d'entre elles je plaide non-coupable en raison d'une profonde ornière non signalée, pour les autres j'ai ma part de responsabilité !

Une gamelle lui vaudra des côtes cassées et un genou en vrac...

Dans ces conditions, faire de la scène était une véritable épreuve. Heureusement je n'ai pas annulé une seule date !

Guitare, moto, concerts... Probablement sa recette de jouvence !

Après cet épisode, Hugues mettra sa passion entre parenthèses...

Le pire, c'est ma distraction. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai démarré sans ôter l'antivol, avec toutes les conséquences relatives à ce genre d'oubli ! Un cran au-dessus, un jour je me suis aperçu que je n'avais pas mis mon casque dix kilomètres après être parti ! ...

Sur l'une de ses préférées, la Triumph Bonneville, naturellement !

Hugues Aufray n'a jamais accepté la loi des sans chevauxLa rançon du poète dont la tête ne quitte pas les étoiles ! Sportif accompli, Hugues a longtemps pratiqué le ski de vitesse et reste un cavalier remarquable. Son avenir à moto, il le voit peut-être en sidecar...

J'ai essayé un Ural à deux roues motrices et j'ai pris vraiment du plaisir à le piloter. La machine est très belle, peut-être me laisserais-je un jour tenter !

A bientôt 85 ans, son enthousiasme reste intact...

Je n'ai pas terminé mon chemin, je veux encore transmettre, partager, donner. Et bien sûr chanter ! Je pense souvent à Brassens. J'étais allé le voir peu avant sa disparition. Il se savait condamné et m'avait confié son chagrin de devoir partir trop tôt. Je sais comme la vie est précieuse...

Encore tout chaud, le dernier CD, « Troubador since 1948 », est paru chez Mercury. Chef d'œuvre certifié !Des projets à foison (concerts et tournées prévus toute l'année 2015), l'idée de mettre sur roues un vieux plan à moto baptisée « 4 guitares, 4 routards, 4 motards », avec pour objectif de se rendre d'une ville à l'autre entouré de ses musiciens chacun sur une bécane !), Hugues Aufray, comme l'ensemble de son œuvre, n'a jamais pris une ride. L'une de ses plus belles adaptations des chansons de Bob Dylan a pour titre : « Jeune à jamais ». Nul doute que le troubadour a trouvé la recette !

Plus d'infos sur Hugues Aufray