english

Histoire de motarde

Tout concilier

Vie de motard(e)s - témoignage... et APPEL DE PHARE...

Mogwai à Clermont Ferrand ?

Fiston attend aussi avec impatience de la revoir, ce sera l'occasion de faire plus ample connaissance avec certains FRMistes dont Voyou et Clarisse que je n'ai fait qu'apercevoir, le Grizzli et les lui présenter. Il doit reprendre le circuit dimanche, prendre la route ensuite donc, je soupçonne une journée trop remplie pour moi
- ah bon ? Pas pour lui ? !!!
- et une montée à la nuit, donc je monterai tranquillement le samedi, lui le dimanche. Warning, débutant sur son CB500 fait son tour de France et a pu se libérer le samedi.
- Super ! Je peux monter par les Cévennes vers Clermont, on peut au moins rouler un peu ensemble. Je te rappelle après avoir regardé les road books possibles.

17 h
- Allo ?
- Euh.... Je suis en train de constater l'étendue des dégâts (il fera son CR au retour) - *erde ! Non ! T'es pas tombé ?
- Si mais je n'ai rien. Pare carter enfoncé, quelques rayures etc mais ce qui m'embête, c'est le cligno droit cassé. Je file à Rodez voir si je trouve la pièce.
- Si tu ne trouves pas, pas de problèmes, je l'achète à Montpellier et te l'apporte demain.
- Trop sympa ! J'essaye tout seul, sinon, ce sera avec plaisir.

Il m'appellera plus tard pour me demander d'acheter la pièce. Ne craignez rien, hein, j'ai bien noté ce que je dois acheter, papier, crayon, toussa :-)) Entre temps, coup de téléphone de fiston :
- Bon, la CBR n'est toujours pas vendue, on peut y aller ? Je vais la reprendre, pas envie de la brader plus. Chouette..... Il aura enfin une moto avec des vrais freins !
- Pas de problèmes. Ca tombe bien, il faut que j'achète un cligno de CB 500 pour un FRMiste qui vient de le casser. Bon, on va essayer de faire court, fiston en a, jenesaispaspourquoi, au grand plaisir de Warning qui aura son cligno à moitié prix. Et il sort sa moto, en dépôt vente depuis octobre mais ils n'ont toujours pas changé la chaîne et il n'a plus le temps d'attendre. Bon, il a encore une moto cassée..... D'habitude mes récits commencent au moment de la balade, ben, là, trop trop fort, dès la veille, c'est déjà plein d'histoires de motos :-))))

Toute puissance .... J'ai retrouvé ma moto, je ferai mes 30000 km ce week-end, il fait super beau, beau temps annoncé tout le week-end - il y aura Mogwai, j'ai quand même pris la combi pluie :-)), je suis heureuse à l'avance de ce week-end qui sera magnifiquement chargé, et si j'essayais ? Rond point, voiture. Je décrète qu'elle ira tout droit - ah bon ? et pourquoi ? -, je décrète que je vais faire comme les pros, la doubler en sortie de rond point, eux, ils passent là, moi, je ne le fais jamais, ça va super bien, hein ? Allez, gaz, ça va l'faire..... Jusqu'au moment où la voiture -qui conduisait parfaitement bien- n'allait pas tout droit mais continuait le tour, je la vois dans les rétros, à peine à quelques millimètres et entends un magnifique crissement de pneus. Belle leçon, me disent les jambes et le reste qui jouent de la castagnette. Tu pars en week-end, tu dois escorter un newbie, nan, ça va pas l'faire..... Tu t'arrêtes, tu te calmes, tu te dis que tu es repartie en phase de toute puissance et que ce n'est pas gaaaaaaaaz, mais gaaaaaaaaaaaaaaffe !

On se retrouve au Vigan avec Warning, très en avance aussi ! Sa moto un peu abîmée, lui, paralysé maintenant devant les virages, il m'explique qu'il ne peut plus. De guide touristique, me voilà devenue guide pilote, à essayer de l'aider à reprendre confiance, le faire rouler à son niveau, pas facile de jouer à celle qui tient l'élastique... Les yeux perpétuellement dans les rétros, à vérifier qu'il est bien toujours là, régler ma vitesse et il me rassurera très vite : si j'accélère, il reste à sa vitesse, ne cherche pas à forcer, je peux rouler en me disant qu'il n'ira pas à la faute pour suivre. Petit à petit, je le vois plus détendu, on gagne quand même un peu de vitesse et cela me fait beaucoup de bien, aux poses, qu'il me dise à chaque fois, que cela va un peu mieux. Parfois excellent bitume, parfois graviers mais pas méchants, surtout que là, dès que j'entends, cling cling, je roule top lopette ! Arrêt à l'Espérou pour acheter quelques produits locaux et le pique-nique. Un cycliste approche, il ne se rappelle plus où il doit rejoindre les autres et en profite pour me montrer une belle blanche Frapi-approved que je ferai !

Petit arrêt à l'Aigoual mais vu le monde, on décide tous les deux de fuir. La brume de chaleur voile le paysage, c'est dommage. Manège d'un BMiste qui ne salue pas et passe son temps à faire des allers et retours sur le bout droit, on ne comprend pas trop ! Route vers Florac. Je m'autorise quelques regards vers les montagnes et les arbres, les yeux dans les rétros, évidemment, oubli de regarder le tas, là, devant. Ooouuuuuuuuuups, fait l'arrière de ZZR, mébon, rattrapé. Dernière frayeur du week-end, suivre une caravane dont le chauffeur devait certainement venir de l'acheter. Voiture en face, je freine par principe jesaispastroppourquoi, bien m'en a pris. Il pile, croyant que cela ne passerait pas... et j'en profite pour bloquer la roue arrière. Malin ! Toi qui viens d'écrire que tu avais su freiner de l'arrière....

Joli village de Vébron où nous faisons la pose casse croûte en nous régalant des produits des Cévennes. Quelques motos, une Honda trafiquée de partout avec son conducteur casque au coude, un stoppeur qui se lève et se rassied en fonction des voitures qui passent et sera vite pris, bref, tout un tas de scènes de places de village que Warning racontera certainement ! Nous continuons en roulant mieux vers Ste Enimie où nous nous séparons après la pause qui nous permet de voir passer des centaines de voitures et motos -dont une mini concentre de filles en Fazer !- alors que l'on a eu très peu de monde sur les routes jusque là. J'espère qu'il se sent plus rassuré mais pas trop, juste ce qu'il faut pour qu'il puisse continuer la route seul, je dois gagner le nord vu l'heure ! Montée toute gravillonnée vers Mende, cela augure mal de la suite ! Dommage car la vue sur Ste Enimie et la vallée du Tarn est magnifique ! Pour la suite, je n'ai pas de cartes précises de la région, pas envie de prendre l'A 75 et mon pneu arrière dans un état qui lui interdit l'autoroute.... Belle route jusqu'au Viaduc de Garabit que je m'attendais à voir beaucoup plus phagocyté par les touristes que cela ! Bonne surprise pour une fois ! Par contre, je n'aime pas cette région avec ses maisons grises, tristes, très peu de fleurs (pardon pour les locaux ou inconditionnels !). La nature est belle bien sûr, mais tout respire le gris.

Trop tard pour aller vers l'ouest et voir les volcans, je monte simplement vers le nord avec une descente de circuit sur Massiac ! Virolos juste ce qu'il faut, bitume de rêve ! Benvi, t'as bien fait de ne pas prendre l'autoroute ! Allez, on continue en la longeant. Ah mais oui mais grossière grossière erreur ! Changement de département, route vers Lempdes et les Gorges de l'Alagnon qui a l'air magnifique mais... graviers annoncés. Tu fais demi-tour ou tu continues ? Bof ! Même plus peur ! Allez, continue ! Pas du gravier qui fait cling cling, non, une vraie couche qui fait schrrrriiiiiiiiink tout du long, une couche où même les voitures roulent doucement. Tu ne vas pas faire demi-tour, quand même, ça va bien s'arrêter ! Ben non, 22 km de route gravillonnée.... Jolie D909 vers Issoire sans personne sur la route, on croise et recroise l'autoroute et moi, je suis toute seule, là, tranquille sur ma petite route, quel bonheur ! Le temps de prendre quand même quelques kilomètres d'autoroute pour arriver chez Voyou et Clarisse qui ont si gentiment proposé de m'héberger malgré la surcharge de travaux qu'ils ont en ce moment. Je leur téléphone pour qu'ils me guident et devinez quoi, hein ? Belle montée vers leur maison avec encore une superbe route toute gravillonnée, de celles où on a juste la place de rouler si on veut rouler hors graviers. Pfffft ! Trop facile maintenant !

Une soirée qui commence bien tard avec Voyou et Clarisse suite aux nombreux et longs coups de fil avec Mogwai qui a fini par arriver avec son Intrud encore en panne / Dédé pour essayer de savoir qui fait quoi, quand, où le lendemain ! Et voilà les papotages FRM, motards ou autres qui commencent et rythment une belle soirée avant que les combattants épuisés ne se couchent !

-- V My Dreamy

Vous avez aussi une aventure à raconter ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)

MotoblouzMotoblouzMotoblouz