english

Histoires et vies de motards

Règlements de comptes à OK Carole

Et bien voilà, ça commençait pourtant pas trop mal, je demandais simplement quelques infos sur le forum Motos & Motards pour avoir des conseils avant d’aller tourner en semaine à Carole, quitte à y laisser des sous.

Ben oui, je ne sais pas si vous êtes déjà aller faire un tour le week-end là-bas, mais ce sont quand même des furieux : et vas-y que je frotte les sliders (ça fait un raffut, ça) dans chaque virage, et vas-y que je pourris partout où la moto a juste la place de s’infiltrer… Ouuuuuuh, c’est que ça ne rigole pas. Donc, quitte à me faire mettre minable, je me dis qu’il vaut quand même mieux se préparer un peu avant…. Ah ben ouais, sympa ! Au lieu de me donner des tuyaux, voilà qu’un autre puceau du circuit (ça n’est pas péjoratif, c’était mon cas aussi !!!) envoie un post du genre « ouais, moi aussi je suis trop nul avec ma moto, et j’ai peur d’y aller tout seul, à Carole ! On y va ensemble ? ».

Euh, oui mais non, c’est pas prévu comme ça, moi je veux d’abord m’entraîner bien caché…

Puis un deuxième dans le style « oh oui ! je trempe mon slip Joe Bar Team tellement ça me fait flipper, allez quoi, si on est plusieurs, on aura l’air moins cake… ».

Mouais, ça n’est pas faux. Il n'empêche que je ne peux plus me défiler sans être honni jusqu’à la 20e génération sur le forum. Donc, quitte à dérouiller, autant que ce ne soit pas tout seul. Moi et ma grande g….. !

Allez, nouveau post pour une invitation publique à venir cramer du pneu et tremper du callebut. Et là, voilà que tous les petits lâches du forum (comme moi, je vous dis !!!, pas mieux : « euh, oui mais là, non, tout seul j’y vais pas, par contre, si ma maman peut venir, en plus elle fait des cookies…. ») répondent à l’appel du bitume brûlant. Bref, en 4 ou 5 jours, voilà qu’on se retrouve à 12 inscrits. Pfouuuu, c’est que ça prend forme, ça va être de plus en plus dur de se débiner, moi qui cherchais déjà des excuses bidon (mon chat est mort, je suis trop triste… y’a des champignons qui ont poussé cette nuit sur ma selle, le mécano m’a fait un mot, la sv est malade….).

Bref, plus rien ne peut me sauver… Pardon NOUS sauver.Parce qu'ils se sont inscrit, les petits comiques, voui voui voui, et que s’ils se débinent, c’est la honte pour eux aussi, mais jusqu’à la 100e génération (moi je suis vieux, à mon âge, l’incontinence, ça se conçoit…). Bon, dieu (pas le très haut, non, le jeune libidineux qui hante le forum !) nous a bien fait croire jusqu’au dernier moment qu’il viendrait, mais il n’a pas de moto… Ca, comme excuse on ne fait pas mieux ! Et puisqu’on y est, rhaaaaaaaaaaaaaaaaaa, sawachié (ça n’est pas une marque japonaise). Allons-y pour l’intox en règle : Il faudrait compter, mais il doit y avoir pas loin de 350 ou 400 posts de vannes et autres tentatives d'intimidation sur le forum (désolé David, mais qu’est-ce que c’était bon, les préliminaires, c’est toujours le meilleur..).

Mouais mouais mouais. On fait les malins, mais qui viendra ? Hum ? quelques uns parmi nous… Et ben tous ! On était tous là, samedi, à 13h30, à attendre de se rencontrer et d’affronter enfin la grande dame de bitume (c’est beau, ça non ?). Résultat, une session de 12 banditmaniaques. Cool, il y aura autant de sauvageons en moins. Bon de toute façon, les sauvageons, on les a pas vu longtemps… Enfin si, de loin, ou rapidos en sortie de courbe quand ils nous passaient comme des balles avec quoi, 20 ou 30 kmh de mieux… En pré-grille, ça va déjà mieux. On est là, tous ensemble, pas pour mettre nos bécanes au tas, mais pour prendre la mesure du circuit et se faire plaisir. Et puis c'est agréable de rencontrer enfin les gens avec qui on discute depuis un moment, de mettre un visage sur les pseudos.

Bon, Youri a quand même trouvé une bonne excuse pour ne pas courir : assurance pas à jour ! Pas mal, pas mal. Et pourtant, il avait des beaux sliders tout neufs… Youri, tout seul, pendant qu’on y va. Prochaine fois !!!

Motards sur le grill... la grilleLes bandimaniaques sur la grille… sans Youri, hi hi hi ! Tiens, qui c’est le cake qui klaxonne ? Ah, ça veut dire qu’il faut y aller ? Euh, oui, bon d’accord, mais heu, on fait comment ? Ah oui, on ouvre, on chauffe pendant 2 ou 3 tours, et puis on bourre. Enfin, on essaie. Perso, comme je voulais être sûr, j’ai chauffé mes pneus jusqu’à ce que je voie le drapeau rouge - fin de course. On n’est jamais trop prudent… On a peut-être fait une bêtise : on s’est tous mis devant. Hin hin hin. Y’a pas de raison qu’on les laisse passer, avec leurs R one-again, GSX-Rogne et autres monstres. De toute façon y zont pas le droit, y sont même pas immatriculés, leurs veaux…. Gaaaaaz (petit, le gaaaaz pour commencer). Ah tiens, ils sont déjà devant…Bon, ben tant pis… 2 tours timides, les chicanes et les virages s'enchaînent. Bout droit, un coup d’œil au compteur, oh ! 160, quand même… Et puis on prend confiance petit à petit. Tiens, un bandit, dans un bout droit. Vive le sv, au revoir Lisa. Gniark gniark gniark. Virage, et là, vroum, une tornade en combarde orange sur un hornet. Cyril. Alors, lui, je ne sais plus qui l’a ramené, mais vu que c’était aussi sa 1ere sortie circuit, il s’est dit qu’il fallait frapper fort : un tour. Il nous a mis un tour, cale-pieds frottés dans presque tous les virages.

Bon, ben, vends SV, très peu roulé, pour cause pilote bidon…

Re bout droit… Compteur ? Ouaaaaaais, 180 kmh, mieux, beaucoup mieux. Oups, freinage, freinaaaaaaage !!!! Pffffffffff, ça passe. Chicanes, virolos, Rhaaaaaaa, ça commence à le faire. Bon personne à pourrir. Ben tant pis. Au loin le drapeau rouge s’agite. Bof, déjà fini ? Et là, voilà Tortue Ninja qui profite lâchement de la puissance de son zx12r ninja pour me passer, MOI, dans la ligne droite, alors qu’il avait fait toute la course derrière. C’est petit, je vous jure. « oui, mais bon, dans les virages elle est lourde à emmener. » Mouais, à voir.

En tout cas, ce qui est tout vu, c’est qu’on a du travail en trajectoires et gestion du freinage. Tout le monde (sauf nous, accélère tôt dans les courbes) freine tard et fort… Il va falloir oublier les repères urbains…

Et puis, pour ceux qui hésitent encore, l’angoisse s’évapore dés les premiers tours de roues pour faire place à la rage, la pure rage d’y aller pour de bon (modérée quand même, il ne faudrait pas tester de trop prés les capacités abrasives du revêtement…).

Pour la 2eme session (ben oui, on en veut encore), nous voilà tous séparés : je me retrouve seul avec Bungee. Merci à lui, comme ça je ne suis pas le dernier. Hi hi hi. ! Et là, il n’y a que des brutes : hornet cup par-ci, R1 par là, une petite nana en 750 gsxr dont on ne verra pas la plaque bien longtemps. D’ailleurs, des plaques, ils n’en ont pas, encore un coup. Mais que fait la police ? Pas fous, ce coup-ci, on s’est mis derrière, on a compris… Hop, on repart, je passe Bungee, et hop, tout droit dans la chicane, sur un freinage un peu long (ah ? la moto elle penche pas quand on est sur les freins ? Ben non !!!). Boarf, c’était un raccourci, d’abord… Bon, allez, on reprend le tracé officiel, avec un Bungee mort de rire derrière. Et là, l’assurance arrive doucement, la botte frotte dans le virage… Je l’avais encore jamais faite celle-là, et oui, elle était sur le cale-pieds, pour les mauvaises langues !!! Un peu plus d’angle à chaque passage, un peu plus de vitesse dans chaque droit, et le plaisir de pouvoir enfin utiliser vraiment ma moto : pas d’obstacle, pas de flash (ah, si, mais c’est l’appareil photo de ma copine…), pas de chicanes mobiles, bref l'esprit libre !!! Au moins, ce coup-ci, je n’ai pas pris un tour dans la vue…

Motards tournant sur le circuit Carole

En conclusion, je crois qu’aucun de nous ne regrette de s’être lancé, et on est tous prêts à y retourner (très vite), il n’y a qu’à voir les tentatives de rendez-vous sur le forum pour s’en convaincre. Seule la pluie, saleté de pluie, nous empêche d’y être tous les week-end. En ce qui me concerne, j'espère très rapidement retrouver tout ce petit monde sur place, pour se faire encore plaisir, tous ensembles. C’est un vrai plaisir, en plus l'adhérence n’est pas du tout la même que sur route. Et puis le hurlement des moteurs, l’odeur des pneus et de l’essence…. Pourquoi se contenter de la ville (Paris, c’est pas extra à moto…) quand on a CA près de chez soi ?

Alors si vous hésitez encore…. Lâchez-vous ! c’est un trip exceptionnel, hélas trop court...

Zessy - le 17 novembre 2002

Vous avez aussi une aventure à raconter ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)

MotoGP