english

Le permis moto

Cours n°12 : retour en selle !

Samedi après-midi, 12h00 !

Permis moto : cours n°12Après trois mois d'arrêt, Sandrine remonte aujourd'hui en selle ! Pourquoi un tel arrêt ? Et bien tout simplement parce que madame n'avait pas son code et a dû le repasser. .. ce qui ne s'est pas fait sans mal.

Enfin, ce samedi 6 mars, c'est le retour, ponctué d'appréhension de l'élève. Pourquoi ? et bien un mauvais souvenir du cours n°11, des sueurs froides encore bien présentes et cette longue période sans monter sur une moto. Allait-elle avoir tout perdu ? Allait-il falloir tout - ou presque tout - reprendre à zéro ? Il est généralement déconseillé d'arrêter ainsi pendant le passage du permis.

Le cours vu par Sandrine
C'est avec un léger stress que je remonte sur la moto. J'ai un mauvais souvenir de mon dernier cours et le poids de la moto me fait toujours aussi peur....
A suivre...

Surprise pour ce retour : le cours est assuré par deux moniteurs : Christophe et Eric ! Les cinq élèves se répartissent donc entre le rapide et le lent. Sandrine se retrouve avec deux autres élèves sur le rapide pour commencer.

Les premiers conseils saluent leur arrivée : "Attention ! Il fait froid, les pneus sont froids, vous êtes froids. Vous pouvez donc avoir de mauvaises réactions. Vous devez y aller tranquillement durant les premières minutes". Les élèves vont donc réaliser quelques tours d'échauffement, sans slalom, sur le rapide, histoire de se remettre en jambe. Pour Sandrine, le contact se refait immédiatement avec la moto.

Permis moto : cours n°12Le moniteur reprend la théorie pendant quelques minutes avant de remontrer le parcours du rétrogradage, face au panneau présentant les quatre parcours.

Les conseils se distillent à nouveau : "On se sert des repose-pieds pour déclencher le virage... le regard est important... ne pas hésiter à se servir du buste... interdiction de franchir la ligne sur les côtés qui symbolise un trottoir... après le demi-tour, on relance quand la machine est droite... maintenez une allure constante au retour... interdiction de freiner avant le cône". Et les conseils détailent plus précisément le mouvement lié au rétrogradage : "On décélère, on freine, on rétrograde, et entre chaque rapport passé, on ramène bien le pied gauche en arrière [...] On doit bien entendre le frein moteur. C'est le CRAC-BEUHH d'André. C'est la main gauche et le pied gauche qui travaillent [...]"

"A vous de jouer"... Sur ces mots, les élèves s'élancent à tout de rôle.

Permis moto : cours n°12Au premier passage, Sandrine s'arrête un peu "en mode panique".

Christophe analyse et commente son passage : "dans le virage du bout, tu as donné un coup de gaz. Or, si tu donnes un coup de gaz, la moto se redresse et donc la trajectoire s'élargit. Tu auras du mal à réaliser ton demi-tour dans ces conditions! Tu dois avoir plus d'allure en arrivant pour ne pas te retrouver en perte de vitesse aussi importante que tu l'as été. Ainsi tu n'auras pas besoin de redonner des gazs. Travaille également plus tes appuis de pieds et tes épaules".

Pour corser les passages, le moniteur décale alors les cônes et les place en quinconce:"Cela va vous obliger à travailler réellement le balancement de la moto et à prendre un peu plus de vitesse".

Le cours vu par Sandrine
C'est un vrai délice de sentir la moto prendre de l'angle. Un pur moment de plaisir...
A suivre...

Il reprend alors la théorie :"Qu'est-ce qui fait tenir une moto en équilibre ? [...] l'effet gyroscopique. C'est comme une pièce que l'on fait rouler. Plus la vitesse est importante, plus l'effet gyroscopique est important. Cet effet se contre avec le balancement. Sur le lent, cet effet existe également mais il est très faible. On travaille alors davantage sur l'équilibre et les masses puisque l'effet gyroscopique est moins présent pour maintenir la moto droite. Attention ! Le rapide, c'est un mouvement continu; ce n'est donc pas j'incline, je redresse, j'incline mais un balancement successif".

L'élève reprend donc le rapide et enchaîne les cônes avec brio, en balançant régulièrement et en prenant de l'angle comme elle n'en avait jamais pris jusqu'à présent. Pour un cours de remise en jambe, on sent que l'acquis est là et que les cours précédents, même loins, sont bien ancrés.

Après une heure et demie de rapide et des passages de plus en plus rapides, il est temps de revenir au lent.

Le lent

Permis moto : cours n°12A nouveau, Christophe, commence par la théorie.

"On travaille d'abord sur la stabilité et ensuite sur la trajectoire. Si on maîtrise la stabilité, on passera dans toutes les conditions. Une bonne trajectoire consiste à anticiper là où on va passer et non pas là où on passe. On regarde donc toujours la porte suivante. On anticipe avec le regard... La trajectoire doit être la plus large possible. Pour vous aider, prenez le cône extérieur comme point de repère. On ne regarde pas par terre. Regardez loin. [...] Quand vous marchez, vous ne regardez pas vos pieds. Ici, c'est pareil !"

Il représente ensuite le parcours à réaliser par les élèves : un parcours mixte des parcours à présenter à l'examen : "Je ne travaille pas dans l'optique de l'examen. Je travaille dans l'optique de la maîtrise. Après, l'examen devient une formalité". Et sur cette dernière explication, il complète : "Vous pouvez sortir du parcours. Il est inutile de vous mettre en danger en forçant une porte".

Et le moniteur suit les élèves qui passent un à un le circuit, donnant le top pour obliger à regarder la porte suivante quand le regard n'anticipe pas assez.

Permis moto : cours n°12Il conclue ses passages en reprenant : "le regard, en retard", "les jambes à serrer", "les appuis sur l'extérieur à renforcer"...

Les passages s'enchaînent donc à tout de rôle entre les trois élèves, seulement ponctués par quelques chutes à l'arrêt de Sandrine.

Après analyse, la raison est toujours la même : le guidon n'est pas parfaitement droit pour s'arrêter et il y a ce coup de frein avant qui déstabilise. Le résultat ne se fait jamais attendre : la chute et la moto au sol.

A la fin du cours, l'élève se rapproche de Christophe pour sa conclusion et ses conseils. C'est alors seulement qu'il apprend que l'élève n'a pas fait de moto depuis trois mois et qu'il s'agit donc d'une remise en selle.

Il n'en revient pas et conclut :"On voit là tous les acquis, c'est bien. Le rapide est bien. Il va falloir travailler le lent maintenant... et éviter ces chutes à l'arrêt !".

Suite au prochain cours...

Sommaire                    
Cours > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
Vu par l'élève > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]
  [21] [22] [23] [24] [25]          

Pirelli