english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le permis moto : le 4e cours

vu par Sandrine - samedi<

La motarde : SandrineJe retrouve ma 125 mais cette fois-ci sous le soleil.

Nous repartons pour le circuit lent (le n°2 c'est à dire le demi-tour sur la gauche).

Je sens quelques courbatures de la veille (c'est la première fois). Cela doit être le poids légèrement supérieur du guidon (ne riez pas !).
L'amélioration : mon regard. J'arrive à mieux anticiper (David me l'a validé).

Mais aujourd'hui, nous allons surtout parler du circuit rapide : apprendre le freinage d'urgence (pour moi, cela sera déjà le freinage tout court).

Permis moto : cours n°4Vincent nous donne son cours :

Voici les règles d'or pour un freinage efficace et en toute sécurité :

  • 1ère étape : utiliser le frein avant. Le serrer doucement puis plus fort pour s'arrêter et on relâche. Si nous serrons très fort dès le départ, la roue avant se bloque, la moto plonge vers l'avant et c'est fini !
    Les bras doivent être tendus afin de ne pas passer par dessus la moto.
    Le regard doit être loin devant.
  • 2ème étape : appuyer sur l'embrayage juste avant l'arrêt afin de ne pas câler.

Après la théorie, la pratique.

Le circuit est celui de l'examen : des plots en ligne droite (le contre-braquage, vous vous souvenez ?), un demi-tour à droite et on repart pour la même ligne droite avant de réaliser notre freinage : nous devons à partir d'une bande blanche, commencer notre freinage et s'arrêter à une autre bande blanche.
Ce circuit lors de l'examen doit être réalisé en 20 secondes maxi.

C'est parti, je me lance…1ère, 2ème… et ma moto broute. Je ne comprends pas pourquoi. Et là, je vais apprendre quelque chose ! Pour passer de la 1ère à la 2ème, la boite de vitesse ne repasse pas par le point mort. Il suffit donc de lever d'un cran pour passer de la 1ère à la 2ème !
Où est-ce écrit ? Qui me l'a expliqué ? Désolée, je suis une femme logique !

La 1ère est en dessous du point mort. Il faut donc monter de 2 étages pour passer à la 2ème (je ne vais pas vous faire un schéma).
Bon, j'arrête là.

Je pars donc en seconde et commence mes virages. J'essaye d'atteindre mes 35km/h et sentir mon contre-braquage. C'est mieux qu'hier.
Demi tour et l'horizon du freinage arrive.
J'accélère (logique, quoi !) pour ne pas paraître ridicule en arrivant à 10 km/h, j'appuie fort sur le frein avant (il a fallu que je réflechisse pour savoir si la poignée était à droite ou à gauche, j'ai honte), ralentis et oublie de m'arrêter complètement. Tout faux !
Mon accélération, ma pression sur le frein, mon regard rivé sur ma roue avant et j'en passe !

Permis moto : cours n°4Vincent me redonne les informations et je repars… avec appréhension. Le freinage m'a toujours fait peur : peur de câler, de glisser. Je ne sais pas pourquoi.
C'est reparti. Je sens le début du contre-braquage mais je laisse faire. Aujourd'hui, je ne me concentre pas dessus.
Demi tour et…le freinage !

Vincent n'en croit pas ses yeux : « il faut dormir la nuit Sandrine ». Je stresse. Je reste 5mn sur le bord de la piste pour reprendre mon sang-froid.

1, 2, 3 essais et cela commence enfin à venir. Le regard est mieux et j'ai compris pour la poignée de frein.
D'ailleurs, mon temps s'améliore : je vais faire un parcours à 23 secondes. Je pense effectivement qu'avec de l'entraînement, les 20 secondes sont réalisables (du moins en 125 !).

Le dernier passage n'est pas mal. Ouf ! l'estime de Vincent remonte !
Mais, il y a encore beaucoup de travail.

Suite au prochain cours...

Sommaire                    
Cours > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
Vu par l'élève > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]
  [21] [22] [23] [24] [25]