Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Stage de pilotage First-on-Track

Soyez pilote officiel !

Stage de pilotage First-on-Track

La piste ça s'apprend. Certains ont un talent inné, mais ils sont rares et même ceux-là travaillent encore pour progresser... Alors pourquoi pas vous ? Vous pensez que vous n'avez pas le niveau, que vous allez vous faire pourrir, atomiser, bousculer ? Erreur, pour ça, il y a des groupes de niveaux et vous n'allez pas rouler avec les frères Marquez pour votre premier jour de piste. En revanche, vous roulerez sûrement avec les frères Genestier. Ça tombe bien, Yvan et Ludovic sont beaucoup plus pédagogues et très rapides aussi. C'est à la suite d'un stage avec Dominique Sarron, 15 jours avant leur première course (!) que la vocation leur est venue en 1999. Après cette participation au Bol d'Argent, ils ont décidé de ne plus rouler sur route pour s'adonner au circuit, avec un talent certain, puisqu'ils participeront cinq années au championnat du monde d'endurance en superstock. En 2007, ils raccrochent le cuir et montent leur propre école de pilotage, en s'associant avec des pilotes de renoms. Sébastien Charpentier, entre autres, en fait partie, il leur ouvrira les portes pour devenir l'école de pilotage officielle Honda France, gage de très grande qualité s'il en est. Pour autant, ils ne sont pas sectaires et vous pouvez participer aux stages avec n'importe quelle moto. Mais si vous avez une Honda, vous aurez 10% de remise sur les coachings et les week-ends VIP. Jean-Michel Bayle, Freddy Foray sont parmi les pilotes qui ont contribué à la renommée de First-on-Track. Une belle progression, qui a fait passer Yvan et Ludovic de la 2 CV Citroën avec une remorque, à deux semi-remorques en quinze années...

Tout commence avec l'accueil des stagiaires par Virginie, la sœur d'Yvan et Ludo. Elle distribue les transpondeurs, une machine s'occupe du café...

Remise des transpondeurs

Formules « all inclusive ».

Avant de rouler, briefing sécurité par l'ACO et Yvan.

Le briefing

Outre les journées pistes traditionnelles qui se jouent sur des circuits prestigieux, en France comme à l'étranger (Assen, Aragon, Le Castellet, Catalunya, Misano, Mugello, Le Mans, Magny-cours, Portimao, Spa, mais aussi Dijon et Alès), First-on-track vous propose des formules personnalisées, avec instructeur individuel, qui vous suit, vous précède, vous filme, vous briefe et vous aide à corriger vos défauts, pour progresser. Regard, position, anticipation, repères, trajectoires, tout y passe, selon votre niveau initial. Le coût est de 300 € la journée, plus l'inscription qui varie selon le circuit retenu. Sur les journées VIP, vous roulerez deux jours, traité comme un pilote officiel. Vatea Deloge, mécanicien hors pair, issu de l'école de la performance et responsable du team VD Racing, s'occupe de votre moto avec Léo et Aurel Nyul, un tout jeune pilote du CEV (Championnat espagnol de vitesse), dont on entendra bientôt parler ! Couvertures chauffantes, niveaux, y compris l'essence, pression des pneus et même pneus, si besoin, vous n'avez plus qu'à enfiler votre cuir et rouler.

Bardées de couvertures chauffantes, les motos sont bichonnées par les mécaniciens du team. On vous les démarre, il ne vous reste plus qu'à mettre du Gaz...

La Moto2 et la supersport mettent leurs couvertures chauffantes!

Si vous n'avez pas de cuir, on vous loue un équipement complet à 150 € les trois jours. Vous aurez même une soufflerie pour sécher votre casque entre deux sessions. Un vrai pilote d'usine ! Pour 2 journées de roulages avec Sébastien Charpentier ou Freddy Foray pour coach, trois nuits d'hôtel, tous les repas inclus et le transport de votre moto depuis Cavaillon (84), il vous en coûtera 2.390 €. C'est le prix de la tranquillité absolue. Vous rêviez de devenir pilote d'usine ? Vous y voilà propulsé. Charge à vous de tourner la poignée... pour vous faire plaisir. On ne jugera pas vos performances, on vous portera juste à donner le meilleur de vous-même, quel que soit votre niveau. L'objectif c'est de se faire plaisir, mais cela n'interdit pas de progresser ! Si vous n'avez pas de moto de piste, on peut vous en louer une pour 1.500 € sur trois jours... A méditer !

Roulage avec le coach, qui vous montre la position, les repères, les trajectoires... Pas facile de tout assimiler d'un seul coup, mais chacun progressera à son rythme !

Roulage avec le coach

Allez, allez, on s'applique, cette fois le coach est derrière ! « Big brother is watching you » (Big Brother vous regarde)

'Big brother is watching you'

Carte Gold et progression

Si vous n'avez pas la moto, vous pouvez la louer (c'est une Honda bien sûr !) et bénéficier d'un coaching sur mesure.

Roulage avec la moto de location

Ceux qui ne veulent s'encombrer d'intendance peuvent aussi faire réserver leur acheminement vers le circuit (avion, taxi, etc.) par First-On-Track. Au-delà de ces facilités bien agréables si vous êtes débordé et que vous en avez les moyens, First-On-Track vous propose du coaching à plusieurs niveaux qui vous permettra de progresser dans la durée, avec vidéo et « décorticage » en règle de votre pilotage après chaque séance, afin de travailler selon différents axes à la séance suivante. La progression peut-être étalée sur plusieurs stages et plusieurs circuits dans l'année, si vous en avez les moyens. Toutes ces formules sont bien sûr proposées quel que soit votre âge...

Une fois descendu des motos, on revoit les marges de progressions, virage par virage, avec son coach (ici Ludo et Freddy, au premier plan).

Freddy Foray donne ses conseils avisés

En piste !

Le visionnage de la vidéo commentée est particulièrement instructif, on voit toutes ses erreurs, mais aussi ses progrès, avec les encouragements du coach. Aller au boulot !

Visionnage vidéo

Après un briefing en règle, nous allons enfin pouvoir découvrir le mythique tracé du Bugatti. L'entrée dans la courbe Dunlop vaut à elle seule son pesant de cacahuètes... Rien que ça c'est déjà un énorme plaisir. Ensuite les conseils fusent. Freddy Foray notre coach d'un jour n'est pas avare de commentaires, mais il s'adapte à notre expérience : « amène ta tête aussi près possible de ton poignet, regarde la piste à côté de la bulle, sort de la moto, mais ne pivote pas autour du réservoir. Tu auras l'impression d'en faire trop, mais ce n'est jamais assez.... » Effectivement, pas facile de penser à tout ni de changer de vieilles (mauvaises) habitudes, mais en se concentrant, on progresse.... Le lendemain ! D'où l'importance de rouler deux jours pour mettre en pratique ce que l'on a ruminé toute la nuit. Point de freinage, point de déclenchement, point de corde, angle maxi, réouverture, point de sortie, filet de gaz... Les expressions se bousculent, mais petit à petit, on appréhende mieux les virages, au lieu d'appréhender tout court. C'est ingrat, mais quel bonheur quand on arrive à rouler à sa mesure, tout en étant assez rapide pour se faire plaisir. Le chronométrage est assuré par des transpondeurs, mais Le Mans n'accepte pas que les données soient fournies en instantanée. Malgré tout, vous pourrez voir votre progression, une fois le roulage terminé. A titre perso, pour claquer des chronos, on attendra plus tard... ou on reviendra. C'était trop bon !

Et n'oublions pas l'essentiel, on est d'abord là pour se faire plaisir et arsouiller!

Stage de pilotage Firts-on-track : arsouiller !

Plus d'infos sur les stages de pilotage

Plus d'infos sur First on Track