english

Essai roadster Suzuki GSX-S 1000

Avant-garde authentique

4 cylindres de 999 cm3, 152 ch, 106 Nm, 214 kg pleins faits, réservoir de 19 litres

Dans les années 2000, les roadsters ont plus que jamais eu la cote en France avec l'appétence croissante des motards pour les performances avec des motos issues des sportives. Les constructeurs se sont alors lancés tour à tour dans les déclinaisons de véritables sportives décarénées pour contenter ce désir. Chez Suzuki, les GSX-S ont ainsi pris le pas sur les Bandit en versions 1200 puis 1250 avant de voir apparaître les premières 1000 en 2015 ! Suzuki se jette ainsi dans la bataille avec sa GSX-S 1000, un roadster avec de vrais morceaux de GSX-R dedans, à commencer par son moteur et un poids inférieur aux 600 roadsters d'il y a vingt ans.

Après six ans de bons et loyaux services sans grands changements, le gros roadster sportif fait table rase de son apparence physique cette année pour moderniser son look avec des lignes plus que tranchantes. Au-delà du style nouveau, le roadster conserve une bonne partie de sa mécanique tout en se mettant aux normes Euro5 et en faisant le plein de technologie, avec notamment l'antipatinage (STCS), le quickshifter, le Suzuki Intelligent Ride System (S.I.R.S.), le Suzuki Drive Mode Selector (SDMS), le Suzuki Clutch Assist System (SCAS), le Suzuki Easy Start et le Low RPM Assist.

Cette nouvelle cuvée 2021 avec un prix bien positionné face à la concurrence à 13.199 euros apporte-t-elle de réels changements sur le pilotage ou la nouveauté n'est-elle avant tout que visuelle ? C'est ce que l'on a voulu vérifier sur les routes et sur circuit, ADN de sportive oblige, en allant voir le SERT au Mans.

La chaîne d'info moto

dafy