Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Afrique du Sud : la Côte Ouest au dessus de Cape Town

Des plages de sable blanc, une mer turquoise... et glaciale

En direction de la Namibie, une Afrique du Sud sauvage...

Afrique du Sud : la Côte Ouest au dessus de Cape TownAh, Cape Town et le Cap de Bonne Espérance ! Quel bel endroit et quel symbole aussi, bien que l'endroit le plus septentrional soit en réalité le Cap des Aiguilles, quelques centaines de kilomètres plus à l'est et qui constitue la vraie zone de partage des eaux entre l'Antlantique et l'Océan Indien. Mais rien n'y fait : le Cap est une destination touristique d'importance, sublimée par le cadre magique, avec cette montagne à sommet plat (Table Mountain, haute de 1085 mètres) et qui surplombe la baie. Le Cap, son quartier touristique et son centre commercial près du port (le Waterfront), ses bâtiments coloniaux, ses petits quartiers populaires (Bo-Kaap et ses maisons colorées), sa culture métissée et la violente histoire de l'apartheid, sa fameuse cuisine Cape Malay. Une ville qui vaut le détour, assurément, parmi les plus captivantes d'Afrique du Sud.

Et quand on souhaite en sortir, les possibilités ne manquent pas. Déjà, la route vers le Sud est absolument magnifique, à flanc de montagne le long de l'océan et après avoir contourné quelques baies magnifiques (Camps Bay, notamment), conduit vers le Cap de Bonne Espérance et sa réserve naturelle, dans laquelle vous prendrez bien garde à faire attention aux babouins qui peuvent se montrer agressifs ! Ensuite, ouvrez bien vos poumons pour inspirer l'air du large : en face, c'est l'Antarctique !

Autre possibilité : aller faire un tour dans les montagnes et passer par Stellenbosch puis visiter les magnifiques vignobles de Franschhoek, en sachant que les routes sont magnifiques dans ce coin.

Mais le Repaire a testé pour vous une troisième destination au départ du Cap : celle de la West Coast, côte sauvage qui borde l'océan Atlantique et part vers le nord et vers la Namibie...

Afrique du Sud : la West Coast sauvage

N7 ou R27 ?

Pour aller plein nord, c'est simple : la nationale 7 conduit directement vers la Namibie. Cependant, on vous conseillera plus de prendre la R27, dont l'embranchement se situe tout près du centre ville de Cape Town. Cette route a en effet deux avantages : dans la plupart des cas, elle suit la côte au plus près et elle vous permet aussi de sortir à Table View : vous vous trouvez alors de l'autre côté de la baie, avec les splendeurs de Cape Town juste en face de vous. Comment résister ?

Nous, on n'a pas réussi. Nous, c'est votre serviteur et une autre voix du Repaire, l'excellentissime Serge Martin qui nous régale chaque mois avec ses chroniques. Nous avons loué deux Harley-Davidson Heritage Classic et nous sommes allés respirer l'air frais de cette côte sauvage.

On quitte les banlieues (très chic banlieues, dans ces quartiers nord) du Cap avec une R27 à deux voies séparées par un terre-plein central. Selon les sections, la vitesse est limitée entre 70 et 90 km/h et méfiez-vous, les sud-africains connaissent les radars ! Voire même les radars tronçon, comme nous allons le découvrir plus au nord sur la R27. On arrête pas le progrès, mais il est vrai que l 'Afrique du Sud a longtemps été assez laxiste en termes de sécurité routière. On apprécie malgré tout que les nationales soient là-bas limitées à 120 km/h. Dans la plupart des cas, elles possèdent une large bande d'arrêt d'urgence matérialisée par une bande jaune et bien souvent, le véhicule devant vous, s'il roule plus lentement, va s'y décaler pour vous laisser passer. Il est d'usage de remercier cette courtoisie par un coup de warnings, tandis que le courtois vous remercie de le remercier d'un appel de phare. Étonnantes, ces coutumes venues d'ailleurs.

Nous, on s'en fout, on est bien sur nos Harley Heritage, bien calé à un petit 110 de croisière, des odeurs d'iode et de nature plein les narines. Un petit peu plus de 2000 tr/mjn en sixième, le gros V-twin semble pouvoir indéfiniment tailler la route et ne jamais s'arrêter.

Afrique du Sud : l'entrée au West Coast National Park

Soleil et fraicheur

Plus on s'éloigne vers le nord de Cape Town et plus la densité baisse et comme souvent en Afrique du Sud, ce sont les grands espaces et les beautés de la nature qui constituent le principal centre d'intérêt. La West Coast possède un climat assez doux et très ensoleillé, quasiment de type méditerranéen, mais la pluviométrie y est très faible et la température de l'océan est vraiment fraiche toute l'année, à cause du courant du Benguela qui arrive directement du Pole Sud et qui balaye la côte ouest de l'Afrique. A la fin de l'hiver, fin août et début septembre, la nature se couvre de jolies petites fleurs multicolores.

Pour en profiter, il suffit de quitter la R27 pour entrer dans le parc naturel de la West Coast, puisque les motos y sont autorisées (sauf pendant la période de floraison). Avec un peu de chance, vous aurez la chance de voire des baleines (en octobre et novembre) et des phoques sur la côte, des autruches et des serpents à l'intérieur et des oiseaux magnifiques un peu partout.

Afrique du Sud : la lagune de Langebaan

On sort de la réserve par le nord et on tombe sur la charmante petite ville de Langebaan, accrochée à sa lagune d'eau salée. Le sentiment d'être au bout du monde est réel, la population, insouciante, semble vivre à des années-lumières des problématiques d'attaché parlementaire fictif, de la préservation des œuvres d'art de Palmyre et de la privatisation des voitures radar !

Afrique du Sud :kite-surf a Langebaan

Afrique du Sud : pause café à Langebaan

Ici, on prend son café en terrasse et dans la lagune, jeunes et moins jeunes pèchent ou font du kite-surf au-dessus d'une eau turquoise. Le temps semble s'être arrêté et avec Serge, on prend largement le temps d'un second breakfast, avec vue sur la plage. Les serveurs ont un accent anglais fortement teinté d'influence afrikaans (un peu comme Leonardo di Caprio dans Blood Diamond), c'est totalement plouc et pas très Oxford-Cambridge, mais qu'importe, ça fait carrément partie du charme du dépaysement. Le moment fort de l'année à Langebaan, c'est le Festival de la Moule, lors du premier week-end d'octobre.

Afrique du Sud : arrivée à Saldanha Bay

Afrique du Sud : la Harley Heritage face à Saldanha Bay

Un peu plus au nord se trouve la petite ville de Saldanha Bay, qui fait office de port relativement important sur la côte. Là-encore, on la découvre de l'autre côté de la baie, avec une mer toujours aussi turquoise. On déjeunera dans un petit resto dont les quelques tables sont juste posées sur la berge, devant les bateaux de pêche. Le fish and chips est à moins de 7 euros et le poisson a passé sa vie à quelques mètres de votre table.

Afrique du Sud : resto à Saldanha Bay

Afrique du Sud : pêche du jour à Saldanha Bay

Afrique du Sud : pause à Saldanha Bay

On décide de rentrer par l'intérieur des terres, histoire de découvrir d'autres paysages et de vivre la transition entre les zones désertiques et les collines cultivées, qui se fait au niveau de Malmesbury.

Afrique du Sud : les routes sont parfois des pistes

Afrique du Sud : retour vers Kaapstad (Cape Town)

On avait même prévu des plus petites routes avant de se rendre compte sur place que c'étaient en fait des pistes en terre. Quoique l'Heritage aurait probablement assuré ! Le retour se fait à nouveau par la R27 le long de la côte, avec le panorama de la Table Mountain qui, part temps clair, se voit 40 kilomètres avant la ville du Cap, qui signe le retour à la civilisation. Comme boussole, on fait difficilement plus emblématique !

Afrique du Sud : la R27 en mire vers le Cap

Plus d'infos sur les voyages