Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire de la Croatie

Un pays peuplé depuis 130.000 ans mais qui n'accède à la stabilité qu'à la fin du XIXè siècle

De l'Antiquité à la domination austro-hongroise

L'arrivée des Croates à la Mer Adriatique, Oton IvekovicLes premières traces de civilisation en Croatie remontent à l'Age de pierre, mais les premières civilisations modernes à y habiter sont d'abord les Illyriens (Albanie actuelle), puis les Grecs et les Celtes à partir du 4ème siècle av. JC. Après l'annexion du royaume à l'Empire romain, la région passe successivement sous le joug des Romains, des Huns, des Ostrogoths puis des Byzantins.

Ce n'est qu'au 7ème siècle que les populations slaves, dont descendent les Croates, s'installent dans le pays. Il est alors divisé en deux parties : le duché de Pannonie et celui de Dalmatie. Ils se convertissent au christianisme au fil des siècles. Pendant deux siècles, la Croatie est sous le règne de la dynastie Trpimirović, jusqu'à la reconnaissance du roi Colomon, souverain Hongrois, qui unit la Croatie et la Hongrie.

Sous le règne hongrois, un système féodal est mis en place. Les princes de la région conquièrent les régions de la Slavonie (plaines de la Croatie), la Bosnie et la Dalmatie, avant que cette dernière ne soit vendue au royaume de Venise en 1409. C'est aussi à cette époque que l'Empire ottoman commence à s'étendre en Europe, jusqu'à son arrivée en Croatie. Les provinces de Slavonie, de Bosnie et du Lika sont envahies au 16ème siècle.

Domination ottomane et prémices de nationalisme

Une bataille s'engage entre l'Empire ottoman et l'empire austro-hongrois des Habsbourg pour la Croatie. Les régions appartenant encore à la Hongrie sont transformées en réserves militaires et sont exemptées de servage et gardent une indépendance relative face au royaume. Après de nombreuses défaites face aux Ottomans, les Croates reprennent peu à peu leurs territoires. L'Autriche reprend donc le contrôle de la région, ainsi que de l'Est de l'Adriatique à la chute du royaume de Venise en 1797.

Le 19ème est marqué par l'apparition d'un sentiment nationaliste croate. C'est ainsi que la langue et la culture croate se développent et grandissent, attirant de plus en plus d'intellectuels. Malgré son aide au royaume austro-hongrois, la Croatie est cependant déchue de son indépendance relative à l'issue de la révolution autrichienne de 1848.

Le 20ème siècle

Maréchal TitoAprès la Première Guerre Mondiale, la Croatie rompt ses liens avec l'Autriche pour rejoindre l'Etat des Slovènes, Croates et Serbes. Mais l'Italie annexe les territoires de l'Est du pays, en particulier les îles de l'archipel adriatique. En 1921, le pouvoir est centralisé à Belgrade (Serbie actuelle) et les entités politiques croates sont dissoutes. En 1929, le Royaume de Yougoslavie est proclamé par le roi Alexandre, qui fait du pays une dictature. Au fil des ans, le pays se rapproche de l'Italie fasciste et de l'Allemagne nazie, qui installent en Croatie des régimes satellites. Alors que le pays est divisé en zones d'occupations, le parti anti-fasciste et communiste du Maréchal Tito prend peu à peu de l'ampleur. A l'issue de la guerre, ce sont plus de 300.000 Croates qui sont tués.

Tito prend la tête du gouvernement de la République fédérative populaire de Yougoslavie en 1945. Il instaure un régime communiste dans les six nations composants la république. Une politique socialiste est mise en place, avec une nationalisation de la propriété. La Croatie et la Serbie exercent un pouvoir partagé, jusqu'à la sortie de la Croatie de la Yougoslavie à la suite de la chute du mur de Berlin. La Serbie attaque plusieurs villes de la frontière en représailles et les deux pays effectuent une épuration ethnique. Après la reconnaissance de l'ONU de la Croatie en tant que pays indépendant, un cessez-le-feu est voté. Au fil des ans, le pays accueille des milliers de réfugiés venus de Bosnie-Herzégovine, où la guerre fait toujours rage.

Depuis 2013, la Croatie fait partie de l'Union Européenne après avoir mis en place de nombreuses lois libertaires.

Plus d'infos sur les voyages

Nolan