Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de l'Espagne

Une domination musulmane de 800 ans

Habsbourg, Bourbons et Franco

Grande Mosquée de CordoueL'histoire de l'Espagne se caractérise par ses nombreux changements de régime, ses révoltes et par l'occupation de près de huit siècles des musulmans. Un temps l'une des plus grands puissances européennes, l'Espagne a perdu son influence au fil des guerres.

Antiquité et époque médiévale

Ce qu'on appelle aujourd'hui l'Espagne fut à de nombreuses reprises envahie par différents peuples. Ce sont d'abord les Ibères, d'où le nom de "péninsule ibérique", qui s'y installèrent, suivis par plusieurs peuples grecs vers le 7ème av. JC. Rome arrive derrière les Grecs au 2ème siècle av. JC et conquiert lentement le pays en un siècle. Cette domination durera sept siècles, durant lesquelles l'Espagne se modernise alors que le christianisme s'impose lentement.

L'époque médiévale voit arriver l’invasion de plusieurs peuples barbares sur les terres espagnoles. Mais ce sont les Wisigoths qui réussiront à s'implanter le plus longtemps, à partir du 5ème siècle. Mais ils sont peu nombreux et peuplent donc difficilement l'ensemble du territoire.

L'Inquisition par GoyaEn 711, Tariq ibn Ziyad, de l'armée omeyyade, envahit le royaume wisigoth. C'est le début d'un conflit qui va durer 800 ans alors que Saragosse, puis Tarragone et Barcelone tombe sous le joug musulman année après année. Ceci n'empêche pas de nombreux conflits au sein même des envahisseurs avec la création d'émirats comme celui de Cordoue.

La reconquête chrétienne s'organise dès les premières années de l'invasion, mais les partisans de la "Reconquista" essuient de nombreuses défaites. En 801, la Marche d'Espagne de Charlemagne est mise en place après la reconquête de Barcelone et de Gérone. Il faudra attendre près de 300 ans pour que Valence soit reprise à son tour. Et il faudra encore atteindre un siècle pour que Cordoue et Séville sont également reprises, à l'appel à croisade du pape Innocent III (1202). Enfin, en 1491, après dix ans de guerre, le royaume de Grenade, dernier territoire musulman, est vaincu par les Rois catholiques. Ces "Rois catholiques" - Ferdinand V et sa femme Isabelle de Castille - qui régnaient sur les couronnes d'Aragon et de Castille, unifient ainsi l'Italie et l'Espagne. C'est la fin de la domination musulmane sur la péninsule ibérique. Toutes ces guerres ont été menées par les royaumes de Castille et d'Aragon, mais aussi par de nombreux pays européens chrétiens alors que certaines croisades furent commanditées par le Pape.
Après la reconquête, les musulmans sont expulsés du territoire. Beaucoup se convertissent, mais ils seront à leur tour expulsés avec l'arrivée au pouvoir de Philippe II au 17ème siècle.

Empire colonial

Les aspirations coloniales de l'Espagne s'affirment tôt dans l'histoire. Dès 1492, les Rois catholiques passent un accord avec Christophe Colomb l'autorisant à partir découvrir de nouvelles terres à l'ouest. Le navigateur découvre ainsi les Caraïbes, point de départ de la conquête de l'Amérique alors que l'Espagne initie la colonisation du territoire ainsi que le commerce triangulaire. Elle envahit aussi le nord de l'Algérie, notamment la ville d'Oran, mais ne restera implantée qu'une cinquantaine d'année. En 1516, Charles Quint devient le premier vrai roi d'Espagne, mais aussi roi des Pays-Bas bourguignons et empereur du Saint empire romain germanique. Les Habsbourg régneront jusqu'en 1700, à la mort de Charles II, dit "l'Ensorcelé ", qui ne laisse pas d'héritier derrière lui. S'engage alors la guerre de Succession d'Espagne, qui précipite sa chute et coupe ses liens dynastiques avec l'Autriche.

Décadence

L'Espagne perd peu à peu son influence, alors qu'une crise économique secoue le pays et se propage aux colonies espagnoles. Son entrée en guerre pour l'indépendance américaine, lui permettra de récupérer des terres.
En 1808, après un conflit entre Charles IV et son fils Ferdinand VII, l'Espagne appelle la France à l'aide dans la résolution du conflit de succession. Napoléon, plutôt que de favoriser le père ou le fils, préfère faire de l'Espagne un royaume vassal qu'il confie à son frère Joseph Bonaparte jusqu'en 1814, date à laquelle le Premier Empire (français) est démantelé par le Congrès de Vienne. Ce dernier se révèle être un souverain autoritaire et devra faire face à de nombreuses révoltes. A sa mort en 1833, c'est le début d'une crise dynastique. Une guerre civile commence et le 11 février 1873, la République est déclarée. Seulement un an plus tard, les Bourbons sont restaurés et une monarchie constitutionnelle stable débute.
Le pays est en retard économiquement et industriellement et a perdu toutes ses colonies suite à la guerre hispano-américaine. Seul le Maroc, à partir de 1905, reste sous protectorat espagnol. La Première Guerre Mondiale débute, mais l'Espagne est neutre, dévastée par la grippe espagnole. En 1920, l'Espagne perd le Maroc suite à la guerre du Rif. En 1923, Primo de Rivera s'impose comme premier ministre après le coup d'État du 13 septembre. Il instaure une dictature, mais les problèmes économiques et les protestions populaires le poussent à l'exil en 1930, suivi du roi en 1931. La Seconde République espagnole est proclamée.

La Guerre Civile et le franquisme

Histoire de l'EspagneLa Seconde République repose sur une nouvelle constitution libérale : les droits des femmes sont reconnus, le suffrage universel est mis en place et elle prend en considération les aspirations d’autonomie de la Catalogne et du Pays Basque. Mais le 1936, les généraux Émilio Mola et Francisco Franco organisent un soulèvement militaire nationaliste. Le putsch rallie plusieurs régions d'Espagne et marque le début de la guerre civile. De juillet 1936 à avril 1939, les républicains et les nationalistes s'affrontent. Le conflit s'achève par la défaite des républicains et l'établissement de la dictature de Francisco Franco. A cette époque, le Troisième Reich de Hitler et l'Italie fasciste de Mussolini apportent leur soutien à Franco, tandis que l'Union soviétique vend des armes aux républicains.
Mais la dictature franquiste perdure faisant plus de 400 000 prisonniers politiques. Jusqu'à 1957, le pays est caractérisée par l'autarcie économique et le contrôle du Gouvernement. En 1959, le Gouvernement du Général Franco se rapproche des pays occidentaux. Peu à peu, la structure fascisante est abandonnée. Franco reconnaît le catholicisme comme religion d’État, rétablit le budget du culte, établit des aumôneries dans les écoles, les syndicats, l’armée. Le pouvoir de Franco diminue alors. Il finit par céder, en juillet-septembre 1974, les fonctions de chef de l’État à Juan Carlos qui est couronné roi d’Espagne. Après la mort de Franco, le 20 novembre 1975, le régime évolue vers une démocratie au cours d'une transition qui est "pactée" entre le secteur réformiste du régime franquiste et les forces d'opposition.

Aujourd'hui

L'Espagne a depuis connu une forte croissance économique, atteignant la 14ème place mondiale. Elle entre dans la Communauté économique européenne (CEE) en 1986.

Aujourd'hui, l'Espagne doit faire face à la crise migratoire. De part sa proximité avec l'Afrique, elle est un point de passage de nombreux migrants. Une crise avec la Catalogne s'abat aussi sur le pays, les Catalans réclamant leur indépendance. Le leader des séparatistes, Carles Puigdemont, fait l'objet d'un mandat d'arrêt et est en exil en Belgique après l'organisation d'un référendum non autorisé par le gouvernent espagnol.

Plus d'infos sur les voyages