english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Italie : Code de la route

Attention aux Zona Traffico Limitato

Les belles routes de Toscane - crédit photo : David ReygondeauVoisine aussi bien sur le plan culturel que géographique, l'Italie n'en présente pas moins des règles bien plus différentes au niveau du code de la route. En tant que ressortissant français, il n'y a aucun mal à circuler sur les routes transalpines puisqu'il suffit de disposer d'un permis de conduire en règle, du certificat d'immatriculation de son véhicule et d'une assurance.

Amendes et permis à point

Les conducteurs étrangers sont soumis aux mêmes règles du code de la route et peuvent par conséquent subir les mêmes sanctions. Lorsque l'interpellation est immédiate, il est possible de régler l'amende directement. Comme en France les amendes sont forfaitaires et le règlement immédiat permet de réduire l'addition de 30%. En outre, il faut obligatoirement verser une caution sur le montant, si celui-ci n'est pas payé de suite. Sans cette caution, la police peut saisir le véhicule jusqu'au règlement et pour une durée maximale de 60 jours. Les frais de gardiennage étant bien entendu à la charge du conducteur.

Par ailleurs, un système de permis à point est également appliqué pour les conducteurs étrangers. Chaque infraction peut occasionner un certain nombre de points. Si un conducteur cumule un total de 20 points en l'espace d'une année, il se voit interdit de conduite pendant 2 ans en Italie. Si ce total est atteint en 2 ans, il subit une interdiction d'un an. Enfin, si le total est atteint entre 2 et 3 ans, la suspension est de 6 mois.

Les ZTL

Les Zones de Trafic Limité indique les heures d'interdiction de circulation - crédit photo : Alain RouillerSous ce barbare acronyme de ZTL se cache l'un des principaux pièges à touriste du pays : les Zona Traffico Limitato ou Zones de Trafic Limité en français. Représentées par des panneaux rectangulaires blancs avec un cercle rouge, ces zones définissent des horaires d'interdiction de circulation. Ils sont implantés dans les grandes agglomérations et rendent interdite la conduite dans des zones définies. Le non-respect des horaires d'interdiction, indiqués sous le panneau, entraine une amende pouvant aller de 80 à 323 euros.

Limitations de vitesse

Pas de surprise sur les limitations de vitesse qui sont identiques à celles appliquées en France. En agglomération, les 50 km/h sont de rigueur, mais la limitation peut monter jusqu'à 70 km/h selon la signalisation. Il faut ensuite respecter 90 km/h sur le réseau secondaire, 110 km/h sur les routes principales hors agglomération et 130 km/h sur autoroute. Par temps de pluie, la vitesse est réduite à 90km/h sur route et 110 km/h sur autoroute.

Un excès de vitesse est sanctionné d'une amende pouvant aller de 41 € à 3.287 € selon la gravité de l'infraction. Elle est accompagné d'un ajout de 3 à 10 points sur le permis.

Alcool et stupéfiant

Là encore, la règlementation italienne est très proche du Code de la Route français, mais dispose de sanctions plus lourdes. Le taux maximal autorisé d'alcool dans le sang est ainsi de 0,5g/l. Il est réduit à 0 pour les professionnels de la route ainsi que pour les conducteurs de moins de 21 ans et les titulaires du permis depuis moins de 3 ans.

En cas de contrôle positif, un conducteur risque entre 527 € et 6.000 € d'amende ainsi que 10 points de pénalité sur son permis. Pour les jeunes et les professionnels, la sanction s'élève à 5 points et de 163 € à 658 €. La sanction peut également être doublée en cas d'accident.

Strictement interdite, la conduite sous l'emprise de stupéfiant est quant à elle punie d'une amende allant de 1.500 € à 6.000 €, d'une pénalité de 10 points et peut s'accompagner d'une suspension ou d'un retrait du permis de conduire.

Autres règles et usages

Les motards doivent porter un casque tandis qu'en voiture la ceinture de sécurité est obligatoire. Le non-respect de ces obligations peut entrainer des amendes de 80 à 323 € et une pénalité de 5 points. En plus, il faut disposer d'un matériel obligatoire comprenant un triangle de signalisation, un gilet réfléchissant et un kit de premier secours. L'absence de ces équipements peut entrainer une amende allant de 41 à 168 € ainsi que 2 points sur le permis. L'utilisation des feux croisements est obligatoire en permanence pour les deux roues; elle l'est également pour les autres véhicules en dehors des villes.

L'utilisation du téléphone au volant ou d'oreillettes est totalement interdite et punie par 5 points et jusqu'à 646 €. Les dispositifs de kit mains libres sont cependant autorisés.

La circulation dans les ronds-points peut s'avérer chaotique. Traditionnellement, c'est la priorité à droite qui était en place. La signalisation a cependant évolué et certains carrefours sont désormais pourvus de panneaux "stop" ou "cédez le passage". Panneaux qui ne sont pas toujours pris en compte par les locaux. En leur absence, c'est la priorité à droite qui prédomine. Quoi qu'il en soit, il conviendra de rester vigilant à l'approche d'un rond-point.

Si les Italiens ont tendance à ne pas respecter les distances de sécurité, cette pratique reste répréhensible et peut entrainer une sanction de 3 points et jusqu'à 168 €

Plus d'infos sur le code de la route à l'étranger

Suzuki