english

Japon : Code la route

Conduite à gauche au pays du Soleil Levant

Japon : Code la route - crédit photo : MtiLes plus importants constructeurs moto nous viennent historiquement du Japon, il est donc logique que l'Empire du Soleil Levant attire les motards de l'hexagone. Et si l'archipel nippon dispose d'une culture aux antipodes de la notre, la conduite n'y est pas si différente malgré les apparences.

Le point le plus évident est sans aucun doute la conduite à gauche. Mais avant de pouvoir poser ses roues sur le sol japonais il faudra déjà en obtenir l'autorisation. En effet, le permis de conduire Français n'est pas reconnu en tant que tel par les autorités. Afin de pouvoir rouler dans le pays il faut obligatoire obtenir une traduction de son permis de conduire auprès de la Japan Automobile Federation (JAF) ou de l'Ambassade de France au Japon. Une fois dans le pays, les conducteurs devront toujours présenter leur traduction et leur permis national. Cette règle s'applique également aux ressortissants Monégasques, Suisses et Belges.

Le réseau routier japonais est bien entretenu, la signalisation est abondante et traduite en anglais sauf dans quelques zones rurales. De façon générale, les automobilistes locaux sont très respectueux des règles et attentifs. Il conviendra donc de se plier aux coutumes locales d'autant que la conduite y est assez agréable. Les seules difficultés seront de prendre l'habitude de rouler à gauche de la chaussée et d'anticiper les changements de direction dans les grandes métropoles.

Limitations de vitesse

Sauf indication contraire, les vitesses sont limitées entre 30 et 50 km/h en ville, à 60 km/h sur route et à 100 km/h sur autoroute. Comme chez nous, les contrôles sont très fréquents et l'on croise bon nombre de radars, fixes et mobiles. Les locaux n'ayant pas trop tendance à être en excès, mieux vaut éviter de se faire remarquer.

Notons également que le réseau autoroutier est très pratique pour les longues distances. Très dense avec pas moins de 7.000 km de voies rapides, ce réseau est payant et reprend le même fonctionnement que les autoroutes françaises : on prend un ticket au péage d'entrée et on paye à la sortie. Le paiement peut se faire en liquide et par carte bancaire ou grâce au système ETC, comparable à notre télépéage.

Alcool et stupéfiants

Le taux d'alcoolémie maximal autorisé chez les conducteurs est légèrement inférieur à celui appliqué en France puisqu'il est de 0,3 g/ litre de sang. Ce faible niveau ne laisse pas vraiment place à l'approximation et il vaudra mieux éviter de boire le moindre saké avant de prendre la route pour éviter les mauvaises surprises.

Autres règles et usages

La signalisation nippone réserve quelques particularités. Tout d'abord, les feux tricolores sont utilisés comme aux Etats-Unis : horizontaux et situés de l'autre côté du carrefour. Il faut bien penser à s'arrêter avant le croisement et pas au feu comme en France.

Le panneau STOP est également différent. Oubliez l'octogone, il s'agit ici d'un triangle rouge inversé arborant les caractères "止まれ".

Enfin, les interdictions de tourner sont le plus souvent signalées par une obligation de continuer tout droit. Autrement dit, les flèches latérales barrées sont ici remplacée par une flèche verticale bleue.

Plus d'infos sur la règlementation au Japon