english

Kenya : Formalités administratives

Passeport, visa et permis international

Kenya : Formalités administrativesVisiter le Kenya nécessite la possession d'un passeport dont la date de validité est supérieure à six mois au moment de l'entrée sur le territoire. Il est également demandé un visa. Le visa touristique, d'une valeur de 51 $, est valable pour une durée de trois mois et peut être prolongé de trois mois une fois sur place. Depuis 2015, il est possible de faire sa demande en ligne pour l'obtention d'un visa électronique. L'obtention de celui-ci peut également se faire dans les aéroports internationaux.

Les enfants de moins de 16 ans sont dispensés de visa s'ils accompagnent leurs parents dans le cadre d'un séjour touristique, mais ils doivent malgré tout être en possession d'un passeport valide sur lequel sera apposé un tampon d'entrée par les services de l'immigration.

Conduire au Kenya

Le permis de conduire français ne permet pas de prendre la route dans le pays. Aussi, il faudra obligatoirement faire une demande de permis international avant d'embarquer pour le Kenya.

Santé

Il n'y a aucune obligation médicale à laquelle se plier pour pouvoir séjourner au Kenya. Toutefois il est comme toujours recommandé de disposer d'un contrat d'assistance ou d'une assurance prenant en charge les frais médicaux et le rapatriement sanitaire ainsi que de prévoir une trousse à pharmacie avant le départ.

Il est fortement conseillé de se faire vacciner contre la fièvre jaune, endémique au centre et à l'ouest du pays. Il faudra également être à jour de ses vaccins habituels et procéder à certaines vaccinations selon les lieux de séjours, comme celles contre la méningite bactérienne, la fièvre typhoïde, les hépatites virales A et B, la rage ou antituberculeuse.

Sur place, de nombreuses maladies sont transmises par les moustiques (paludisme, chikungunya, dengue), il est donc important de prévoir des vêtements couvrant et des répulsifs.

Autres règles et formalités

Le Kenya est beaucoup plus restrictif que la France sur de nombreux aspects, comme l'interdiction de fumer qui s'étend aux parcs et marchés voire même à la rue dans certaines villes, l'interdiction de prendre des photos de bâtiments officiels ou même dans tout le centre ville de Nairobi ou encore la possession de stupéfiant qui est lourdement punie. L'homosexualité est également considérée comme un délit pouvant conduire à une peine de prison. L'utilisation de drone est strictement réglementée et tout appareil peut être saisi à l'aéroport si l'on ne dispose pas des autorisations préalables.

Plus d'infos sur les voyages

Commentaires

CLEW

C'est bien de mettre ce genre d'article en ligne mais en ce moment il y a un truc qui s'appelle covid 19... ce qui donne ces précisions :

Au Kenya, dès l’apparition des premiers cas de Covid 19, les autorités locales ont pris plusieurs mesures de restriction des mouvements.

Depuis le 15 juillet 2020, il n’y a plus de restrictions de mouvement entre comtés et les liaisons aériennes internes ont été rouvertes.

A partir du 1er août, les liaisons aériennes internationales sont également rétablies. Les voyageurs souhaitant se rendre au Kenya doivent présenter un test Covid 19 négatif de moins de 72 heures et seront alors exemptés de quarantaine s’ils ne présentent pas de symptômes à l’arrivée ou pendant le vol. Les passagers doivent remplir un formulaire qui permettra de les contacter si un cas positif devait être détecté à l’arrivée.

Le couvre-feu mis en place sur l’ensemble du territoire national (de 21h00 à 4h00) est toujours en vigueur.

Les voyageurs arrivant ou quittant le Kenya par voie aérienne seront autorisés à circuler pendant le couvre-feu sur présentation de leur titre de voyage. Ces mesures sont réévaluées régulièrement par les autorités kényanes en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Les Français qui envisageraient de se rendre au Kenya sont invités à respecter strictement ces mesures.

La pandémie continue de progresser dans le pays, ce qui a conduit l’Union européenne à maintenir la restriction temporaire des déplacements non essentiels pour les voyageurs en provenance du Kenya. Par ailleurs, les capacités sanitaires locales restent limitées. Il est conseillé de différer les déplacements non essentiels vers le Kenya.

Plus de 600 nouveaux cas sont testés positifs par jour depuis la mi-juillet, avec des pics pouvant atteindre les 1000 cas. 44 des 47 comtés sont affectés, Nairobi et Mombasa présentant le nombre le plus élevé de cas.

Le système de santé kényan compte un nombre limité d’établissements capables d’accueillir des patients atteints du COVID et le nombre de places dans les hôpitaux, publics et privés, et en particulier en réanimation, diminue de jour en jour.

Il est important avant de partir de bien vérifier si votre assurance rapatriement couvre intégralement le risque Covid 19.

Les Français de passage au Kenya sont invités à respecter strictement ces mesures.

Les Français de passage encore au Kenya qui souhaiteraient regagner la France sont invités à se signaler à l’ambassade de France en écrivant à l’adresse ambafrance.nairobi@diplomatie.gouv.fr.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Maladie : Covid 19

Référence principale :

www.diplomatie.gouv.fr

22-08-2020 14:54 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

ApriliaApriliaAprilia