english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de la Malaisie

Un pays multiethnique

Une longue domination européenne

Proclamation de l'indépendance de la Malaisie, 1957La Malaisie actuelle n'existe que depuis 1963. Jusqu'au 14ème siècle, les territoires de la péninsule malaise appartenaient au royaume javanais de Majapahit. De nombreux peuples habitaient les terres, qui étaient pour la plupart des comptoirs commerciaux qui participaient activement au commerce du royaume javanais.

En 1403, après avoir fui Sumatra à la suite d'une attaque du royaume, le prince Parameswara se réfugie sur la côte ouest de la péninsule pour créer Malacca. Avec une position stratégique pour les échanges entre l'Inde et la Chine, le port de Malacca devient le port le plus important de la région. A la suite de nombreuses expéditions de l'amiral chinois musulman Zheng He, les souverains de Malacca se convertissent alors à l'islam.

L'arrivée des Européens

Attirés par le commerce des épices, les Européens entreprennent de nombreuses expéditions dans le détroit de Malacca. Les Portugais s'emparent finalement de Malacca en 1511, forçant le sultan à s'exiler pour créer la ville de Johor au sud de la Malaisie. L'incapacité des Portugais à s'intégrer au commerce asiatique coule rapidement la prospérité de Malacca. Pendant plusieurs siècles, la ville va pourtant rester aux mains du Portugal. Parallèlement, les Hollandais signent de nombreux accords commerciaux dans plusieurs villes de la péninsule tout au long du 17ème siècle. C'est aussi à cette époque qu'ils s'emparent à leur tour de Malacca, qu'ils cèdent un siècle plus tard aux Anglais après l'exil du prince hollandais Guillaume V d'Orange-Nassau en Angleterre. Il faut cependant attendre 1824 pour que le traité de Londres soit signé et que la ville soit officiellement cédée aux Britanniques.
Les Anglais se lancent rapidement dans une modernisation de la région, avec la création d'établissements des détroits. Singapour, qui a été créée en 1819 par un militaire anglais, devient la capitale. Peu à peu, les régions voisines passent sous protectorat anglais et en 1896, la fédération des quatre Etats de Perak, Selangor, Negri Sembilan et Pahang est créée. Entre temps, l'aventurier anglais James Brooke s'emploie à découvrir l'île de Bornéo. De là, il s'associe au sultan du Brunei, au nord de Bornéo et reçoit le titre de raja de la région de Kuching. Ces possessions étendent l'emprise de l'Angleterre sous la région, donnant peu à peu forme à la Malaisie actuelle. A partir de 1910, les états malais passent tous officiellement sous protectorat britannique.

Guerre mondiale et indépendance

La Seconde Guerre Mondiale débute pour la Malaisie avec l'invasion de l'armée impériale japonaise. Malgré la résistance des Britanniques, le Japon s'empare rapidement du territoire et forcent les opposants à se retrancher à Singapour. Le Japon, dans ses aspirations expansionnistes, décide le 8 décembre 1941 de passer en force par la Malaisie après des mois de pourparlers inefficaces. Après un mois de combat, l'ensemble de la Malaisie tombe aux mains des Japonais. S'entame une occupation qui va durer jusqu'à la fin de la guerre. Cette occupation fait naître le sentiment d'indépendantisme chez la population, Singapour exclue, celle-ci étant composée de plus de 80% de Chinois. Les mauvais traitements dont sont victimes les Chinois et les atrocités commises pendant toute la période d'occupation rapprochent les Malais du Parti communiste malais, qui bénéficie du soutien britannique. Après la défaite japonaise et son retrait de la Malaisie, l'Union malaise voit le jour. Après les protestations des nationalistes, l'Union est remplacée par la Fédération de Malaisie, qui place la plupart des territoires sous protectorat anglais, tandis que Malacca et Penang gardent le statut de colonie. Il faut attendre 1957 pour que la Malaise ne devienne indépendante et 1963 pour que le nom Malaisie (Malaysia) soit choisi.

L'après-guerre est caractérisée par de nombreux conflits, internes comme externes. Entre 1659 et 1965, la Malaisie et l'Indonésie s'affrontent régulièrement, l'Indonésie ne reconnaissant pas la légitimité des premiers. La guerre est cependant évitée. Quatre ans plus tard, c'est au tour d'une crise interne d'exploser. La société malaisienne étant composée de nombreuses ethnies, des tensions raciales, particulièrement contre les sino-malaisiens, augmentent. La défaite du parti "Alliance", prônant une coalition entre les différents peuples, crée une émeute raciale qui est fortement réprimée et qui mène le gouvernement à mettre en place la New Economic Policy. Cette politique vise à réguler les parts actionnaires entre les Malais et les étrangers.

Depuis l'indépendance, la Malaisie suit une politique plutôt répressive, sous couvert de tensions multiethniques.

Plus d'infos sur les voyages