Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Mexique - voyage et carnet de route dans le Yucatan

10 jours à travers la province du Yucatan : 1400 km en Honda Goldwing

J1: Arrivée à Cancun

15h. Il fait chaud et nous sommes légèrement fatigués (un vol de 11 heures) mais nous n'avons pas de temps à perdre car ce soir nous dormons à environ 150 km de Cancun.
Nous prenons un taxi collectivo (24$ pour 2 au lieu de 45) pour  rejoindre le centre de Cancun et surtout le loueur de moto « Eaglerider.com ». Nous voici arrivés devant cette boutique située le long de la mangrove de Cancun, impatients de prendre nos motos.

loueur Eaglerider

Nous avions prévu de louer deux Suzuki 400DR mais nous avons un changement surprise de dernière minute. Il s'agit de Suzuki enduro 400 et non pas de 400DR. La hauteur de selle n'a rien à voir. Avec mon 1m60, je ne mets pas les pieds à terre et David avec ses 1m73 est juste. Il nous est impossible de partir avec ces 2 motos car elles ne peuvent être suffisamment rabaissées.
Qu'y a t'il en stock ? Des Harley Shadow, des Harley 1450 et une Honda Goldwing blanche. Après discussion, nous prenons la Goldwing et partons donc en duo (snif!). Mais, nous verrons que ce sera un très bon choix compte tenu du circuit: type de routes, bagages (les 2 valises et le top-case nous permettent de partir avec ce qu'il faut pour 10 jours)...
Il est déjà 18h, le soleil commence à tomber (il fait nuit à 19h) et nous avons environ 130 km de route (mais environ 2h30).
Nous essayons de sortir de Cancun, direction le sud via le bd Kukulcan. Cancun est une ville de grattes-ciel modernes, originaux et blancs coincée entre la mer caraibe et la mangrove. Cette ville est envahie par les touristes américains: magasin Hard Rock Café, décor à la Disney... nous ne sommes pas encore au Mexique ! Ce boulevard nous semble interminable: tout se ressemble ! Après 30 minutes, nous apercevons le panneau vert « Playa del carmen ». C'est tout droit. La route est une 2 (ou 4 voies sur certains tronçons) en très bon état (elle dessert tous les hôtels de luxe de la côte).
Le trafic est dense et lent. Les mexicains ne semblent pas être des fous furieux comme dans d'autres pays de l'Amérique du sud. Ce sont plutôt de tortues mais des tortues qui ne conduisent pas très bien... Après plusieurs kilomètres, nous découvrons notre premier ralentisseur: des petits plots ronds très serrés ! Génial pour les motos! La roue avant ne peut pas rester droite lors du passage!

Ralentisseur moto

La nuit est tombée et la route nous semble interminable! Enfin, Playa del Carmen puis Akumal et Tulum. La route pour Tulum est une départementale non éclairée. Nous recherchons notre hôtel. Par chance, nous le trouvons immédiatement. Il est 20h30 heure locale (3h du mat heure française) et nous découvrons un petit hôtel éclairé par des flambeaux au milieu d'une crique... Magique! Vive le Mexique! Nous dînons et sommes impatients de découvrir le paysage demain matin.

J2: Découverte de Tulum

Cela sera une journée repos au milieu de ce paysage de carte postale propre à Tulum: la côte est bordée de criques de sable fin arrosées par les vagues d'une mer verte. L'eau est chaude (27°C) et les plages désertes.

Plage de sable à Tulum

Tulum est un village paisible. Le tourisme est présent mais les grands complexes ne sont pas là. Ce sont des petits hôtels tenus par des mexicains ou des expatriés (on pourrait comparer cette ambiance à celle de la région de Samana en République dominicaine). Nous nous baladons, savourons nos premiers cocktails... et vers 16H, nous nous rendons pour le coucher du soleil sur le site de Tulum connu dans le monde entier. Ses ruines dominent la plage baignée par la mer verte houleuse des caraibes. Un contraste saisissant photographié et présent sur tous les guides. Tulum est le site archéologique le plus important de la côte. Ce site fut fondé en 1200 pour servir de port de commerce. En 1518, lorsque les espagnols débarquèrent, la ville était encore habitée. Elle fut abandonnée 75 ans après. Nous voilà au pays des mayas.

Pour les photos, il est en fait préférable de venir tôt le matin pour apercevoir les premiers rayons du soleil sur les remparts.

Site maya de Tulum

Retour à Tulum avant notre dîner. Nous savourons nos premiers poissons mais attention les restaurants sont assez chers (20$ pour un plat).

J3: La côte Tulum-Punta Allen

Cet itinéraire n'est pas souvent indiqué sur les guides et c’est fort regrettable! IL NE FAUT PAS MANQUER cette étape. Cet itinéraire est en fait un aller/retour de 120km sur une piste sableuse. Les bagages peuvent donc être laissés à Tulum. Pour cette journée, nous louons une Suzuki trail ce qui est idéal. Toutefois, la piste sableuse mais carrossable peut être faite en Goldwing avec un peu d'expérience.

La piste traverse la biosphère de Sian Ka'an dont seule la partie côtière est accessible au public. En fait, la piste se faufile entre la mer et la lagune de Chunyaxché entre palmiers et plantes tropicales. Un paysage et des nuances de couleurs vertes à 360°. La piste secoue et est très poussiéreuse sur certains tronçons mais les plages désertes à perte de vue vous invitent à une baignade « dépoussiérante ». Cette atmosphère vous donne l'impression d'être au bout du monde, sur une île comme Robinson Crusoé, préservée du tourisme. C'est magique !

Piste blanche

Après 2 heures de piste, nous arrivons à Punta Allen, terminus du voyage. Nous sommes en effet à la pointe de la presqu'île. Pause déjeuner dans le restaurant du village devant cette plage déserte.

Bar resturant Punta Allen

Des marins nous proposent une balade en bateau pour découvrir tortues, dauphins et mangrove. Nous trouvons un autre couple et acceptons pour 200 pesos par personne ce trip. Le budget est assez élevé mais nous n'avons pas l'occasion de voir des tortues tous les jours. Et chance! Nous allons voir ou plutôt apercevoir 3 tortues. Il faut avoir l'oeil, elles restent sous l'eau, remontent pour respirer, sortent la tête de l'eau 2 secondes et repartent. Les tortues sont magnifiques mais nous ferons mieux en allant à Akumal à la fin de notre trip: nous nagerons avec les tortues.
Malheureusement, nous n'aurons pas la chance de voir les dauphins. Selon notre guide, ils n'étaient pas loin une heure auparavant. Nous naviguons ensuite vers la lagune et sa mangrove. La mer est basse. Les racines des arbres enfoncées sous l'eau dépassent. Les oiseaux se cachent dans ces arbres... L'eau est calme... Une ambiance particulière se dégage des mangroves.

Mangrove Punta Allen

Après cette navigation, nous devons repartir pour Tulum. Il est 16h et le soleil décline. Les couleurs ont changé et le paysage est toujours aussi sauvage et magnifique. Cela secoue, nous sommes recouverts de poussière... D'un seul coup, j'entends un bruit mais je ne me retourne pas tout de suite. Quelques kilomètres plus loin, j'ai un doute. Nous nous arrêtons et surprise, nous avons perdu notre plaque d'immatriculation ! Nous avions constaté qu'elle était mal fixée. Retour en arrière. Notre regard parcoure la piste sablonneuse et heureusement nous la retrouvons quelques kilomètres plus loin. Destination, la poche arrière de la moto.

Retour tranquille vers Tulum en savourant le coucher de soleil sur la mer et la mangrove...

Lire la suite...