english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Hôtel de glace Snowhotel Kirkenes

L'expérience intense d'une nuit dans la glace

Le luxe par -4°C

Les hôtels de glace fascinent de part le monde. Naturellement réservés aux pays froids, on en trouve donc dans les pays aux hautes latitudes, du Canada aux pays scandinaves. Parmi ceux-là, il en est un tout spécial, celui de Kirkenes, à la frontière entre Norvège, Finlande et Russie qui lui donne une ambiance toute particulière.

Hôtel de glace Snowhotel Kirkenes

Les hôtels de glace ont cette particularité d'être visités le jour avant de se transformer en hôtel la nuit ! D'extérieur, ils n'ont rien d'impressionnant. A peine pourrait-on y voir un gros igloo, de neige, généralement en longueur. Même l'entrée, certes grande et formant une arche se rapproche d'un gros igloo. Tout change dès que vous passez la porte. L'Alchimie a lieu et la neige se transforme en glace !

Bar de l'Hôtel de glace Snowhotel Kirkenes

Les grandes briques de glace translucide reconstituent un bar... sculpté, avec un musher géant poussant un traîneau tiré par des chiens... jusqu'au plafond dans une grande boucle. Ce qui impressionne dès lors, ce sont les détails du visage du pilote, jusqu'à la précision des animaux. Le centre accueille le bar, de glace, avec son shot en glace, que l'on peut casser à la santé du voyage !
Par rapport aux -20ºc extérieurs, il fait désormais presque bon. De fait, la température y est constante à seulement -4ºc. Et comme il n'y a aucun vent, on y enlève volontiers gants et bonnet, indispensables à l'extérieur.

La grande salle autour est ciselée dans la neige, chaque centimètre carré de ouvrent ici enchevêtrement de branches d'arbres abritant une faune tout aussi magique.
Au sol, des fauteuils de glace recouverts de peaux de renne permettent de déguster tranquillement ou simplement d'apprécier le temps qui passe.

Porte Snowhotel et crabe royal

Un long couloir permet alors de rejoindre les chambres disposées naturellement de part et d'autre. Pas de porte ici, les gonds ne tiendraient pas longtemps dans la glace, mais un simple rideau, à l'issue d'un mini vestibule en arche de neige. Chaque chambre est différente, résultat du travail d'un artiste qui en a sculpté les murs et le plafond en voute, avec pour seule différence sa taille et la taille du lit central pouvant accueillir entre 2 et 5 couchages. Le décor fait autant appel à la tradition scandinave, entre étoile et éléments nautiques, qu'au dessins animés ou encore aux contes et légendes de Grimm. Le tout est délicatement éclairé par des leds derrière et sous le lit, de lumières allant du rose au bleu. De l'étoile au cœur, du couple à Marylin Monroe, de l'ange aux chiens de traîneaux, 25 chambres s'alignent ainsi ici pour un temps limité... puisque l'hôtel est entièrement reconstruit chaque année !

Chambre de l'Hôtel de glace Snowhotel Kirkenes

Ma nuit dans le Snow Hôtel

Il fait -4ºc dans l'hôtel et de même dans les chambres. Il n'y a aucun feu ni chauffage pour des raisons évidentes. Alors prêts à dormir par -4ºC ?

Chambre de l'Hôtel de glace

Les lits de glace sont tout d'abord isolés par des matelas. Mais la magie repose sur la préparation. Avant d'aller se coucher, chaque convive prend le sac de couchage qui lui est donné... ainsi qu'un drap, des grosses chaussettes et surtout une cagoule ! Pour le sac, l'important est de le prendre à la bonne taille, ni trop grand ni trop petit, afin que l'on constitue juste une couche de chaleur autour du corps. L'essentiel ensuite est de se déshabiller pour ne plus garde qu'une couche de vêtement et ensuite de se glisser dans le drap (style sac de viande) et enfin dans la sac de couchage. La fermeture éclair remonte ne laissant qu'une tout petite ouverture en haut pour respirer alors que le haut du sac protège également la tête. On est ici très loin du sac de couchage de camping tradition et de fait, au bout de quelques secondes uniquement, il y fait bon. Seul le bout du nez, froid, fait bien sentir que l'on ne va pas se lever plusieurs fois et encore moins sortir de ce cocon de chaleur. On en oublie même les faibles lumières extérieures qui ne sont plus qu'un léger halo diffus autour de soi. Il n'y a plus alors aucun bruit. Même dans la nature, à l'extérieur, il y a toujours des bruits, des craquements, un peu de vie. Ici, la neige isolé comme dans un caisson étanche de tout bruit extérieur plongeant l'invité dans un nouveau monde du silence. Tout semble feutre, amoindri, avec une impression de silence bien plus basse qu'avec même des bouchons d'oreille dans un environnement calme. Et l'on plonge ainsi particulièrement vite dans les bras de Morphée.

Chambre du Snowhotel Kirkenes

Au petit matin, des grelots vous réveillent... si vous n'aviez pas mis votre propre réveil. Il est 7h30. Sortir du cocon de chaleur demande un effort, même si l'effet cocooning s'est un peu estompé depuis le soir et si on a davantage une impression de fraîcheur matinale. Il ne reste plus qu'à se ruer vers les douches attenantes à l'hôtel de glace proprement dit. Et enchaîner par le sauna qui jouxte les douches. Autant le soir, il faut absolument éviter à la fois toute douche ou tout sauna (afin de ne pas ouvrir les pores de la peau), le matin, les différences de températures en font un vrai régal.

On peut alors monter les quelques marchés intérieurs qui séparent du restaurant pour profiter d'un buffet gargantuesque pour le petit-déjeuner (poisson compris) face aux montagnes et au soleil qui se lève tout juste. On y retrouvera ceux qui ont préféré de luxueuses cabines pareilles à de gros rondins de bois chauffées pour passer la nuit, en bordure de l'hôtel de glace proprement dit.

Cabine du Snowhotel Kirkenes

La nuit dans un hôtel de glace est une expérience, que je suis prêt à renouveler demain. Subtil mélange de silence, de magie, de beauté, de froid et de chaleur entre chambre et sauna, le temps s'arrête ici pour vous transporter dans une vie tellement nouvelle que vous en oubliez tout le reste. Même de retour, cette nuit restera indéniablement dans ma mémoire comme l'un des grands événements de ma vie, encore enrichi par une soirée sous les aurores boréales particulièrement visibles ici, hors de toute perturbation urbaine.

Plus d'infos sur la Norvège en hiver